Jupiter au Covent Garden

live report - 19.02.2014 06:00

Moins d'un an après sa formation, Jupiter se rendait en Europe pour une toute première tournée.

C'est au Covent Garden, à Eragny dans la région parisienne, qu'a lieu le tout premier concert français de Jupiter. La salle est comble et réunit de nombreux fans de Versailles, curieux de découvrir ce nouveau quintet.

Le concert débute par l'introduction du premier album du groupe, CLASSICAL ELEMENT. Les musiciens entrent tour à tour sur scène, ZIN étant le dernier à faire son apparition. L'excitation commence à se faire ressentir dans la salle alors que les premières notes de Blessing of the Future se font entendre. Sans transition, le chanteur blond invite immédiatement l'audience à le suivre à grand renfort de « Follow me ! ». Les fans ne se font pas prier et ne cachent pas leur enthousiasme.

ZIN annonce ensuite Aria, une chanson au tempo moins rapide que la précédente mais au refrain accrocheur. Les musiciens n'hésitent pas à aller chercher leur public, les premiers sourires étant rapidement échangés. S'ensuit Decadence, un morceau qui débute sur des chœurs puissants, apportant indéniablement une touche « versaillesque ». Le public se déchaîne sous les injonctions de ZIN et le martèlement de la batterie.

Le quatrième morceau, Allegory Cave, s'avère tout aussi puissant. Les growls s’enchaînent et YUKI se défoule plus que jamais sur ses tambours. Les sonorités résolument métal de la chanson soulèvent un vent de tempête dans la foule. ZIN engage un jeu d'échange avec l'audience, la poussant à crier puissamment après lui par de nombreux « Cry !! ».

Ce déchaînement collectif laisse place à un solo de basse exécuté par MASASHI. Le musicien prend place au centre de la scène et savoure son heure de gloire en faisant courir avidement ses doigts sur les cordes, sous les applaudissements de la foule.

Ce premier solo fait ensuite place à RYTHMOS, un titre aux sonorités plus sombres, qui permet à ZIN de mettre en avant ses qualités vocales. Malgré la présence des quatre musiciens charismatiques, mieux connus des fans et les ayant déjà conquis lors de précédentes venues, ZIN n'a pas tardé à s'imposer à son tour. Souriant facilement, il interagit fréquemment avec le public ainsi qu'avec les autres musiciens, donnant l'image d'un quintet uni.

La puissance de RYTHMOS s’éteint avec la première ballade de la soirée, Nostalgie. Jupiter et son public s'unissent harmonieusement, partageant un moment de joie et d'émotion sans bornes.

Le morceau s'affaiblit doucement et laisse place à une première bonne surprise puisque HIZAKI débute Race Wish, un solo de guitare tiré de sa carrière au sein du HIZAKI Grace Project. Le guitariste s'empare magistralement de la scène dans sa robe aux couleurs sombres, ravissant une nouvelle fois l'audience de par sa dextérité.

Ce moment magistral sera suivi par le premier MC de la soirée. C'est YUKI qui prend la parole, le sourire aux lèvres, afin de faire part de son bonheur d'être de retour à Paris et de remercier les fans d'être présents. Il demande ensuite au public s'il souhaiterait entendre un morceau de Versailles, ce que la foule se dépêche d'approuver. Le batteur annonce alors Silent Knight, un titre totalement instrumental qui donne la part belle aux musiciens. ZIN ayant quitté la salle, les quatre membres restant s'emparent donc de la scène, démontrant une nouvelle fois leurs multiples talents sous les encouragements du public.

Cet instant de nostalgie prend fin et HIZAKI prononce ses premiers mots de la soirée avec un « Bonsoir Honey » qui ravit les fans. Il répète ensuite « On vocal », le public se dépêchant de répondre en criant « ZIN ! ». Ce dernier revient sur scène sur les notes de Heaven's Atlas. La foule, qui s'était plongée dans une sorte de contemplation admirative, se remet à danser sur ce morceau plein d'entrain. Les sourires se lisent sur tous les visages et la complicité entre le groupe et son public est évidente. ZIN remercie à de nombreuses reprises l'audience et lance plusieurs fois des « Je vous aime » enflammés.

SHOUT YOUR DESIRE sera suivi d'une nouvelle bonne surprise pour les fans puisque ZIN annonce LAST MOMENT, le nouveau single de Jupiter qui sortira au mois de mars. Le public découvre le morceau avec une joie non dissimulée.

Les chansons dansantes s’enchaînent avec Scarlet, sur laquelle ZIN et le public font tournoyer gaiement les serviettes de la tournée, puis la longue CLASSICAL ELEMENT, annoncée comme la « Last song ». Cette dernière mourra sur les paroles a cappella du chanteur, lui permettant de faire une nouvelle fois preuve de ses talents vocaux et probablement, de conquérir les éventuels sceptiques. Le silence se fait dans la salle, les fans sont sous le charme, puis les applaudissements retentissent alors que le groupe quitte la scène.

Les fans demandent aussitôt un rappel, et les minutes semblent longues avant que Jupiter ne revienne enfin sur scène sous les cris de son public, les membres étant désormais vêtus des T-shirts de la tournée européenne.

ZIN remercie une nouvelle fois la foule avant d'annoncer forever with you, une ballade pleine d'émotion qui réussira à créer une osmose parfaite entre Jupiter et ses fans. La foule chante et suit les mouvements du chanteur pour le plus grand bonheur du quintet. En guise de remerciement, les fans forment des cœurs avec leurs mains ou soulèvent des cœurs argentés. Les sourires et l'émotion des derniers instants se lisent sur tous les visages.

Ce moment d'osmose parfaite sera suivi par un titre à l'ambiance radicalement différente. Débutant sur des sonorités latines, l'atmosphère se fait rapidement plus chaotique. L'ensemble des membres va chercher le public, l’exhortant à se déchaîner encore une fois. Chacun donne le meilleur de lui-même, allant puiser dans ses dernières ressources. L'entente entre la formation et les fans est une nouvelle fois une évidence.

Enfin, la soirée se terminera comme elle avait commencé, sur les notes de Blessing of the Future. La joie est palpable bien que la fin soit inévitablement plus proche que jamais. ZIN n'hésite pas à descendre de scène pour se rapprocher au plus près de la foule, chaque musicien tendant la main aux fans à tour de rôle.
Le morceau prend rapidement fin et ZIN remercie à maintes reprises l'audience. Les médiators et baguettes sont lancés et TERU aura droit à un gros baiser sur la joue de la part du chanteur blond. Dernière surprise générale, galvanisé par la bonne ambiance et le soutien de ses fans, HIZAKI n'hésite pas et se jette à corps perdu dans le public. Des cris de surprise et de joie retentissent puis le guitariste remonte sur scène pour saluer la foule une dernière fois, tout sourire.
ZIN demande au public le silence avant de crier sans micro « Je vous aime ! », finissant de combler les fans.
TERU, qu'on aura malheureusement trop peu entendu lors de ce concert, se laisse porter par la joie ambiante et lance un puissant « Arigatou gozaimasu !! ».
Les musiciens quittent la scène, les lumières s'éteignent dans une ambiance encore électrique, c'est la fin du tout premier concert de Jupiter.

Concert qui s'achève dans la chaleur et le bonheur d'avoir découvert un groupe aussi proche de son public, mais également et surtout sur une promesse, celle de revenir très bientôt en France.


Setlist :

- introduction
- Blessing of the Future
- Aria
- Decadence
- Allergory Cave
~Solo de basse~
- RHYTHMOS
- Nostalgie
- Race Wish
- SILENT KNIGHT
- Heaven's Atlas
- SHOUT YOUR DESIRE
- LAST MOMENT
- Scarlet
- Classical Element

Encore
- forever with you
- Symmetry Breaking
- Blessing of the Future
- Conclusion


JaME souhaite remercier Jupiter , le Covent Garden et 33Degrees pour avoir rendu ce live report possible.
artistes liés
concerts et événements liés
Jupiter 08/02

Jupiter
Eragny - France
Covent Garden
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités