Interview avec SANA

interview - 27.03.2014 07:00

Première interview avec le guitariste SANA, à quelques jours du début de sa première tournée européenne en solo.

Peu avant le début de sa toute première tournée européenne, le guitariste SANA (ex.MASK) s'est entretenu avec JaME au sujet de ses concerts solo, de ses guitares, de sa position envers les réseaux sociaux et de ses attentes concernant sa venue en Europe.


Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

SANA : Salut ! Je suis SANA. S'il vous plaît appelez-moi SANA-sama. Je suis très honoré de faire une interview pour JaME. Savez-vous quoi répondre lorsque je demanderai sur scène “Où est ma chérie ?“ ? NON ? Ok, je suis heureux de vous rencontrer ! J'espère que vous me connaîtrez mieux après cette interview.


De quelle ville venez-vous ? Quel lieu préférez-vous dans celle-ci et pourquoi ?

SANA : Je viens de Tokyo. Shinjuku est mon quartier préféré parce que toutes les choses ordinaires y sont présentées de façon tellement royale.


Comment avez-vous pris la décision de devenir musicien ?

SANA : Lorsque j'ai eu ma première guitare. C'est à cet instant que j'ai réalisé que je pourrais dessiner mon avenir de mes propres mains.


Pourquoi avoir choisi le visual kei ? Est-ce important pour vous ?

SANA : Parce que la musique possède une identité différente dans le monde du visual. J'ai vraiment eu l'impression que c'était ça le rock.


Quels artistes vous influencent ?

SANA : David Bowie, King Crimson et LUNA SEA.


Quel est le thème principal de vos chansons?

SANA : L'émotion. En général, il s'agit de ce que je ressens mais il arrive aussi que ça vienne d'autres personnes.


Pourriez-vous décrire votre façon de composer ?

SANA : Tout d'abord, j’essaie de comprendre une certaine vision du monde et d'en trouver un message. Puis je joue de la guitare pour transmettre ce message.


Selon vous, quelle est votre meilleure chanson ? Ou celle que vous aimez le plus ? Et pourquoi ?

SANA : Hm...la chanson qui s'appelle “I love me?”. On y retrouve vraiment mon état d'esprit.


Vous donnez des noms à vos guitares. Comment les choisissez-vous ?

SANA : Ma guitare s'appelle Tinker Bell. Ça fait dix ans que j'en joue. “C'est en croyant en toi-même que tu pourras t'envoler.” J'adore cette expression. C'est pourquoi je lui ai donné ce nom.


Quel est votre hobby ?

SANA : Voyager ! Et aussi collectionner la monnaie de tous les pays. Aww, et les kilomètres de vol. (rires)


Qu'attendez-vous de votre prochaine tournée ?

SANA : J'espère que nous nous comprendrons mieux les uns les autres. Et j'espère m'élargir l'esprit.


Vous êtes déjà venu en Europe et aux États-Unis. Quel souvenir en gardez-vous ?

SANA : Hmm... Ce sont des contrées si grandes. Et les gens y sont très sympathiques.


Qu'avez-vous ressenti lorsque votre rêve est devenu réalité (après votre première concert à l'étranger) ?

SANA : J'étais vraiment reconnaissant et vraiment vraiment heureux. Et j'ai aussi pleuré. (rires)


Quelle différence y a-t-il entre le public européen et le public japonais ?

SANA : Les fans européens sont vraiment gentils et très émotifs. Les fans japonais sont parfois timides, mais leur excitation est toujours perceptible.


Quelle différence y a-t-il entre jouer dans un groupe et se produire en tant qu'artiste solo ?

SANA : Hmm...Bien sûr j'ai envie de devenir un artiste. Mais les deux facettes sont importantes pour moi.


Que ressentez-vous lorsque vous êtes seul sur scène ?

SANA : J'ai l'impression d'être dans un zoo ou d'être Dieu ! (rires)


Est-ce plus à cause de l'attention du public ou parce que c'est difficile de ne pas être soutenu ?

SANA : Oui, c'est très très difficile.


Que retenez-vous de vos expériences au sein de Kain et de MASK ?

SANA : Travailler dans ces deux groupes fut une très bonne expérience pour moi. Je les adore et les respecte tous les deux. Le meilleur souvenir fut bien sûr de jouer sur scène avec les autres musiciens.


Vous avez collaboré avec le seiyuu Takahashi Hiroki pour la convention Onicon d'Hawaii. Comment en êtes-vous venus à travailler ensemble ?

SANA : Le seiyuu et le visual kei sont deux bons exemples de ce qu'est la culture japonaise. "Si nous pouvions faire un concert ensemble, ça serait vraiment super", voilà ce qu'il m'a dit. Alors j'avais vraiment envie de travailler avec lui.


Aimez-vous les animes ?

SANA : Oui j'aime les animes.


Lequel préférez-vous ?

SANA : Mushi-shi et One Piece.


Pour quel anime aimeriez-vous créer une bande originale ?

SANA : Pour l'anime de mon ami KAI. S'il sort un jour.


Vous avez participé au défilé de mode de KERA. Que pensez-vous de la mode ?

SANA : Regardez-moi !!! Comme ça. (rires) La mode japonaise est vraiment intéressante et elle change de jour en jour. Donc j'y fait très attention et suis toujours à la recherche des dernières tendances.


Quelles marques préférez-vous ? Pensez-vous pouvoir changer de style un jour ? Pour quelque chose de plus décontracté par exemple ?

SANA : J'aime aussi le style gothique. Parce qu'il y a beaucoup de noir.


C'est la première fois que vous venez en Russie. Que vous a-t-on dit de ce pays ?

SANA : “La vodka est incroyable“. Est-ce que je dois la goûter? Seulement après le concert bien sûr. (rires)


Qu'est-ce qu'un bon concert selon vous ?

SANA : Quand les fans apprécient vraiment le live. Et lorsque je peux ressentir leurs émotions.


Qu'est-ce que les réseaux sociaux vous apportent ?

SANA : Je m'y suis fait beaucoup d'amis et de fans. Du fait de l'éloignement géographique, nous ne pouvons pas nous rencontrer physiquement tous les jours mais les réseaux sociaux nous permettent de rester en contact. Si je ne m'y étais pas inscrit, je n'aurais jamais pu venir en Russie aujourd'hui.


En plus de votre page Facebook officielle, vous en tenez aussi une personnelle. Quelle différence y a-t-il entre ces deux sites ? Y a-t-il une idée principale distincte ?

SANA : C'est plus confortable pour moi. La page personnelle concerne beaucoup de choses plus privées. Tandis que la page officielle permet d'annoncer les concerts, mes ressentis, et plus encore.


S'il vous plaît, laissez un dernier message à nos lecteurs.

SANA : Merci d'avoir lu cette interview. Et excusez-moi pour mes fautes en anglais. J'ai hâte de vous rencontrer tous lors de cette tournée !! A très bientôt !!



JaME souhaite remercier SANA pour avoir rendu cette interview possible.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités