Interview avec heidi.

interview - 30.03.2014 07:00

Peu de temps avant sa toute première tournée européenne, JaME a eu la chance de poser quelques questions au groupe de visual kei heidi..

Plus que quelques jours avant que les quatre membres de heidi. ne débutent leur première tournée à travers l'Europe, “Fly high!”. JaME a eu l'opportunité de les interroger à propos des lieux qu'ils souhaitent visiter, de leurs fans étrangers, et de musique, musique, musique.


Êtes-vous pressés de débuter votre tournée européenne ? Qu'en attendez-vous ?

Yoshihiko : J'ai tellement hâte ! Je briserai la barrière de la langue par tous les moyens !
Nao : J'adore l'Europe. Je suis heureux que nous puissions nous y rendre.
Kousuke : C'est la première fois que nous nous rendons dans toutes ces villes, alors j’essaie de m'imaginer les réactions du public pour chaque pays. Je suis surexcité mais aussi un peu anxieux. (rires)
Kiri : J'ai vraiment hâte de communiquer avec tout le monde à travers notre musique, donc le fait de ne pas parler la même langue ne devrait pas être un problème.


Qu'aimeriez-vous visiter ?

Yoshihiko : J'attends chacune de nos étapes avec impatience !
Nao : La Slovénie en particulier, mais je suis sûr que toutes les villes et tous les pays seront supers !
Kousuke : J'ai hâte de visiter Varsovie (Pologne), parce qu'on en parlait souvent dans mon drama préféré. Mais j'ai aussi envie de voir Prague (République Tchèque), parce que mon père a toujours voulu s'y rendre. (rires) Il m'a même demandé de lui rapporter un souvenir de Moldau.
Kiri : J'ai hâte de visiter chaque pays pour pouvoir profiter des paysages mais aussi des rues et de tout le reste, car ça sera vraiment différent de tout ce qui existe au Japon.


Concernant la nourriture, qu'aimeriez-vous goûter ?

Yoshihiko : Ma pizza bien-aimée, et le piroshki russe.
Nao : Des saucisses.
Kousuke : Les saucisses allemandes.
Kiri : De la bière ! Je suis sûr qu'il existe beaucoup de marques de bière qui ne sont pas vendues au Japon, donc j'aimerais en goûter plein.


Quels sont vos artistes européens préférés ?

Yoshihiko : Je vais me renseigner !
Nao : MUSE.
Kousuke : MUSE c'est le meilleur !
Kiri : MUSE !


L'année dernière, trois de vos chansons (Glide, Ori et Tomoshibi) sont sorties sous format numérique. Prévoyez-vous de recommencer prochainement ?

Yoshihiko : Notre nouvel album Human va sortir en mai !
Nao : Je pense que c'est intéressant de pouvoir éditer nos CD de cette façon là aussi. Donc nous pourrions bien recommencer.
Kousuke : Je suis toujours partant pour sortir de nouvelles choses !
Kiri : Il existe désormais plusieurs façons de sortir de la musique. C'était une sorte de test de distribuer notre dernier travail au format numérique. Mais ça a facilité la diffusion de notre musique à travers le monde. Donc il nous faut garder à l'esprit cette possibilité là aussi, afin que chacun, où qu'il soit, puisse profiter de notre musique.


Pouvez-vous nous révéler quelques détails de votre prochain album ?

Nao : Nous venons juste d'annoncer la sortie de notre nouvel opus Human. N'oubliez pas de garder un œil dessus !
Yoshihiko : Il est issu de sentiments profonds mais aussi un peu douloureux...
Kousuke : Vous allez pouvoir ressentir l'âme de heidi. à travers lui.
Kiri : Nous sommes en plein milieu de l'enregistrement de ce nouvel album, mais on l'a créé à partir de nos sentiments profonds envers heidi..


Vous allez également fêter cette année le huitième anniversaire de heidi.. Comment résumeriez-vous vos activités ?

Yoshihiko : Le mieux c'est de pouvoir relever de nouveaux défis ! Je crois que c'est vraiment une bonne chose de pouvoir être dans un groupe avec des musiciens supers depuis si longtemps. Je souhaite que nous puissions continuer à faire de l'aussi bon travail à l'avenir !
Nao : Le temps a passé en un clin d’œil.
Kousuke : Je ne sais pas trop comment l'exprimer avec des mots. Tellement de choses m'ont apporté un sentiment d'accomplissement et de plénitude.
Kiri : Pour moi, ces huit dernières années ont vraiment été intenses et heidi.-ales.


Yoshihiko et Nao, pourriez-vous nous parler de votre duo spécial Gokigenyou ? Les fans européens pourront-ils également découvrir votre travail lors de la prochaine tournée ?

Nao : Nous l'avons créé afin de jouer des chansons de heidi., et d'autres groupes, de façon acoustique. Nous avons discuté de la possibilité de nous produire seulement à deux. Et si ça intéresse le public européen et bien… Peut-être. (rires)


Lors de votre concert à l'Ebisu Liquid Room, vous avez joué pas moins de trente-trois chansons. Comment vous êtes-vous préparés à ce challenge ? Est-ce que ça a été difficile vocalement, Yoshihiko?

Yoshihiko : Je ne m'y suis pas vraiment préparé. J'ai juste donné le meilleur de moi-même !
Nao : J'étais inquiet de savoir si les préparatifs seraient prêts à temps, et aussi de savoir si je réussirais à me souvenir de nos plus anciens morceaux.
Kousuke : J'ai travaillé ma condition physique et mon endurance.
Kiri : Je n'ai rien fait de spécial…


Vous apparaissez dans le film “Maebashi visual kei”, pour lequel vos chansons furent utilisées, n'est-ce pas ? Est-ce que ça a été une expérience intéressante ?

Yoshihiko : J'ai vraiment aimé faire ça, parce que c'était quelque chose de totalement nouveau pour moi.
Nao : Nous avons eu beaucoup de chance d'avoir une telle opportunité et ce fut une expérience extraordinaire.
Kousuke : C'était vraiment excitant !
Kiri : Le film en lui-même était vraiment intéressant et j'ai vraiment été heureux d'apprendre que nos chansons avaient été choisies pour servir de générique.


Aux États-Unis, vous vous êtes rendus à la convention AM². Quelle différence y a-t-il entre jouer dans une convention et se produire dans une salle de concert ?

Yoshihiko : Dans un livehouse nous sommes généralement déchaînés, alors que nous faisons des concerts plus beaux dans une salle.
Nao : On a eu droit à une installation et à des réglages adaptés spécialement pour nous, donc c'était vraiment différent des scènes auxquelles nous sommes habitués. Et nous avions tellement de place !
Kousuke : De façon générale, c'est toujours amusant quand c'est vivant.
Kiri : Puisque ce live faisait partie d'une convention, beaucoup de personnes se sont déplacées uniquement pour nous. Donc j'ai pensé que nous devions rendre ce moment aussi excitant et agréable que possible. Par conséquent, je suppose que c'était un peu différent…


Pensiez-vous avoir autant de fans en dehors du Japon ? Avez-vous déjà reçu des messages de fans étrangers ?

Yoshihiko : J'ai reçu des message de fans qui vivent au Japon ou qui s'y étaient déjà rendus… J'étais vraiment heureux de savoir qu'il y avait autant de monde qui attendait heidi. !
Nao : Il y a beaucoup d'étrangers qui viennent nous voir en concert au Japon. Merci pour votre soutien !
Kousuke : Je vois souvent des étrangers au Japon. Et oui, j'ai aussi reçu quelques messages !
Kiri : Honnêtement, j'aurais été incapable de m'attendre à ça… Mais j'avais aussi reçu des courriers avant. J'en avais été très heureux.


S'il vous plaît laissez un message à vos fans européens !

Yoshihiko : Amusons-nous ensemble et déchaînons-nous ! Je me moque de la barrière de la langue. Je vous attends !!
Nao : Ce sera notre première tournée à l'étranger, donc je suis vraiment impatient. J'espère que vous apprécierez nos concerts de toute votre âme !
Kousuke : J'attends beaucoup de cette super tournée !
Kiri : Je suis très excité et j'ai hâte de tous vous rencontrer en avril !


JaME souhaite remercier heidi., la traductrice Stephanie List et Kanzen Music pour avoir rendu cette interview possible.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités