G.L.A.M.S. - Under the Moon

chronique - 16.06.2014 07:00

Retour en exclusivité sur le premier maxi-single de Mikaru en solo !

Mikaru, c’est la voix emblématique de l’ancien groupe de visual kei Dio - distraught overlord , ou plus récemment de la formation BLACK LINE.
Sa voix chaude et sensuelle, son visuel haut en couleur, ainsi que ses talents de compositeur font de Mikaru un des espoirs de la scène indépendante visual kei.

Aujourd’hui c’est en solo, avec un maxi-single de cinq chansons composées par ses soins, que Mikaru revient sur le devant de la scène.
La première chose à préciser, c’est que les parties vocales et instrumentales des différentes pistes se distinguent assez nettement des compositions issues de ses formations précédentes. Ainsi, nous pouvons apprécier à la fois cette fameuse voix que l’on a pris plaisir à écouter avec DIO ou BLACK LINE, tout en savourant cet univers peut-être plus personnel.

On peut disséquer l’album de la façon suivante :
Les deux premières pistes The other side of the moon et Call my name, avec leurs guitares saturées, représentent la partie heavy de l'opus. A noter la présence de reverb, particulièrement dans Call my name, donnant à la voix de Mikaru un grain tout à fait particulier.

Ensuite, les pistes 3 et 5, respectivement 12:00 A.M. et The light of my life, sont de très belles ballades aux modèles très différents. D’un côté nous avons 12:00 A.M. avec du piano, et un mélange guitare acoustique / guitare électrique combiné à un phrasé particulier. L'ensemble lui confère une atmosphère tenant plus d’une influence occidentale que japonaise. D’un autre côté, The light of my life est la chanson de clôture d’album à la japonaise par excellence. Elle possède un refrain enjoué et facile à se rappeler, suivi d’un solo de guitare électrique un peu torturé.

Il ne reste que la piste 4, Wanderer, qui est la plus déroutante ou plutôt, la plus amusante. En effet, au fur et à mesure que l’on écoute la chanson, les parties instrumentales et vocales font penser énormément à du hyde ou à du L’Arc~en~Ciel. C'est incroyable de voir à quel point le timbre et le phrasé de Mikaru peuvent se rapprocher de ceux de hyde. C’est une agréable surprise parce qu’on ne s’y attend vraiment pas et surtout, parce que c’est plutôt bien réussi.
D’ailleurs, si vous pensez que je divague, un petit test simple vous permettra de faire le rapprochement. Il suffit d’écouter le refrain de New World de L’Arc~en~Ciel et le refrain de cette chanson de Mikaru. Vous vous ferez votre propre opinion !

Au final, Under the Moon se révèle une production musicale qui devrait satisfaire les fans de la première heure. La voix de Mikaru est sublime, comme à son habitude, et les parties instrumentales sont efficaces mais manquent malgré tout d’originalité (excepté peut-être 12:00 A.M. qui sort vraiment du lot).
Ce maxi se consomme d’une traite, et même s'il ne restera pas gravé dans les mémoires, il annonce néanmoins un début de carrière solo prometteur.


Note album : 7/10


NB : Mikaru sera en concert à Roubaix, Paris et Lyon à la fin du mois de juin. Under the Moon y sera disponible à la vente.
items liés
artistes liés
concerts et événements liés
G.L.A.M.S. 26/06

G.L.A.M.S.
Roubaix - France
Bar Live 301
G.L.A.M.S. 29/06

G.L.A.M.S.
Paris - France
La Java
G.L.A.M.S. 30/06

G.L.A.M.S.
Lyon - France
La Marquise
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités