Japan Expo 15th Anniversary : Berryz Koubou × °C-ute in Hello! Project Festival

live report - 28.07.2014 07:00

Un moment unique et exceptionnel pendant le quinzième impact de Japan Expo avec les Berryz Koubou et les °C-ute.

Inimaginable, surréaliste, incroyable … Il existe beaucoup trop de superlatifs dans la langue française pour exprimer à quel point l’évènement qui s’est tenu le jeudi 3 juillet 2014 au soir après Japan Expo était d’une ampleur incroyable. Le genre d’évènement que personne n’attendait. Un fantasme pour certains, une utopie pour d’autres. Un évènement qui, même au Japon, n’est pas monnaie courante. Un évènement symbolique et fort qui n’a jamais dépassé les frontières de son pays d’origine.

Autant dire alors que l’annonce du festival faite au printemps dernier pour la venue des Berryz Koubou et des °C-ute en tant qu’invitées d’honneurs pour son quinzième impact a eu l’effet d’une bombe au sein des admirateurs français (et d’ailleurs) du Hello! Project. Et même si d’autres formations avaient eu l’occasion de venir en France par le passé (les Morning Musume en 2010, les Buono! en 2012 et les °C-ute en 2013), l’évènement reste, à ce jour, un des plus importants d'UP-FRONT à l’étranger.

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour mesurer les premiers effets de l’annonce. Tout d’abord, dès la mise en vente des places le 3 mai dernier via la billetterie officielle de la convention, la catégorie premium, limitée à 100 personnes et prisée pour ses privilèges attractifs (early access au concert et goodies inclus), s’est trouvée sold out en un peu moins de 10 minutes, malgré son prix fortement élevé (120 euros frais de location non compris) et ses serveurs capricieux, qui ont eu beaucoup de mal à accueillir l’afflux massif de visiteurs. Mais c’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas !

Invitées d’honneur oblige, les protégées du producteur Tsunku ne se sont pas arrêtées à un simple concert. Présentes dès le premier jour de l’évènement, les Berryz Koubou et les °C-ute ont tenu le mercredi un planning chargé avec des séances de dédicaces en début et fin d’après-midi et une conférence publique en milieu d’après-midi, l’occasion pour le festival d’inaugurer un nouveau système de tirage au sort, totalement informatisé, afin d’éviter toute tentative de triche ou de passages multiples. Le jeudi proposait également son lot d’activités avec un handshake en début d’après-midi, une occasion moins arbitraire de pouvoir approcher son idole préférée de très près et de lui serrer la main, en contrepartie d’un ticket qui pouvait s’obtenir par l’achat d’une compilation propre au concert dont la tracklist a été choisie intégralement par les fans des deux formations. Mais qui dit voyage dit tourisme. Entre l’effervescence des activités propres à Japan Expo et le concert en approche, les demoiselles ont néanmoins su trouver le temps de (re) visiter Paris ainsi que Versailles et de (re) goûter à la cuisine française.

L’attente fut très longue l’après-midi du 3 juillet. Malgré un soleil de plomb et une chaleur presque étouffante, les fans des Berikyuu étaient déjà nombreux à patienter dans les files d’attente, coupées en fonction des catégories du concert. Comme à chaque représentation d’idoles dans l’hexagone, l’ambiance bon enfant, propre à la convivialité, au partage et aux échanges entre fans de divers pays régnait en dépit de la température. Malgré une ouverture initialement prévue pour 18h, c’est finalement à 18h30 que les spectateurs pénètrent dans le Live House. Alors que les fans accourent vers le premier rang, ces derniers peuvent patienter grâce aux MV des différents groupes du Hello! Project diffusés sur les deux écrans géants de la salle, et accessoirement, être fin prêts quand le concert débutera.

C’est avec environ une dizaine de minutes de retard que le spectacle commence. Dès les premières notes de la bande-son servant d’introduction, la pression monte de plus en plus, les fans n’attendant que l’arrivée des Berikyuu pour exploser. Et l’explosion (de joie) se produit quand ces dernières font leur entrée avec une version raccourcie de la chanson Because Happiness. Petite éclipse, les Berryz Koubou quittent la scène et la salle s’assombrit. Ce sont désormais les notes de Shiawase no Tochuu qui retentissent, les °C-ute apparaissent et interprètent la chanson, toujours raccourcie. S'ensuit Cho Happy Song, avec les Berryz Koubou et les °C-ute ensemble sur scène. Le public est déjà conquis, tandis que les Berikyuu ne cachent pas leur joie d’être ensemble pour la première fois en France.

Asaoka Suzuka, bien connue pour son émission Tokyo Café, et de manière générale, pour sa présence et son implication sur la chaîne Nolife, répond présente une nouvelle fois et inaugure le premier MC de la soirée.

Après ces quelques minutes d’échanges et d'interactions entre les groupes et le public, c’est au tour des °C-ute d’interpréter quatre chansons de son répertoire. Malgré une partie totalement consacrée à ce groupe, les fans participent de bon cœur, et apportent dès le début du concert une bonne ambiance : conviviale et démonstrative.

Nouveau MC, toujours en compagnie de Asaoka Suzuka, avec, cette fois-ci, les °C-ute et les traditionnelles questions / réponses. Malheureusement, les questions posées semblent répétitives, comme un sentiment de déjà-vu, et rallongent de manière considérable l’envie de passer à autre chose.

Suite à ce MC, les Berryz Koubou font leur entrée et, comme pour les °C-ute quelques minutes plus tôt, interprètent à leur tour quatre chansons issues de leur répertoire, avec du récent, Loving you Too much, ROCK Erotic, ainsi que des titres un peu plus anciens comme Dschinghis Khan et Piriri to Ikou.

A nouveau, les fans ont droit à un MC constitué de questions / réponses. Comme pour le dernier, celui-ci deviendra au fil des minutes tout aussi répétitif (Qu’avez-vous visité ? Qu’avez-vous mangé ? etc …), malgré le fait que ce soit la première venue des Berryz Koubou en France.

Le MC se termine par la projection de vidéos enregistrées par les Juice=Juice et les S/mileage où elles y félicitent leurs aînées pour ce voyage en France. Ces deux groupes n’ayant encore jamais eu la chance d’effectuer un concert à l’étranger y émettent le souhait de pouvoir se produire en France pour leur premier concert en dehors du Japon. Cette annonce forte ne manque pas de réjouir les fans du groupe présents dans la salle à ce moment-là. C’est naturellement au tour des Morning Musume 14 de clôturer ces messages vidéos, avec un petit rappel sur leurs activités à venir, comme leur premier concert à Broadway dans la ville de New York ainsi que le sotsugyō de la leader de la génération actuelle, Michishige Sayumi.

La plus grosse surprise, bien que prévisible, arrive avec le grand retour des Buono!. Sous silence radio médiatique depuis 2012 avec la sortie de leur dernier mini-album Sherbet, c'est dans l’hystérie générale que le trio interprète trois chansons emblématiques de son registre. Ce petit moment ne manque pas de ravir les fans présents, en rappelant la folle ambiance de la Machine du Moulin Rouge en février 2012 et en procurant à nouveau un tout petit espoir quant à un éventuel retour médiatique de la formation.

Un nouveau MC, mais cette fois-ci, très spécial. En effet, le 3 juillet, c’est aussi l’anniversaire de Sudo Maasa des Berryz Koubou. A cette occasion, la célèbre mascotte Kumamon rejoint le groupe sur scène pour fêter l’anniversaire de la demoiselle. Un gâteau est amené, des bougies sont soufflées, un joyeux anniversaire (en anglais) par les fans est de nouveau scandé, le tout, accompagné de beaux fous rires grâce au naturel et aux pitreries de la mascotte de Kumamoto.

La dernière ligne droite du concert approche. Les °C-ute interprètent à nouveau trois chansons puis laissent la place pour la dernière fois de la soirée aux Berryz Koubou qui chantent également trois titres.

Après un cha cha SING explosif, la salle sort de la pénombre et les projecteurs se rallument. Comme à l’accoutumée, le public ne peut s’empêcher de répéter à l'unisson un encore. Malheureusement, l’effet de surprise quant au retour des Berikyuu sur scène était trop prévisible, du fait de la visibilité assez évidente sur les backstages où l’on pouvait y apercevoir les membres en train de passer avec des tenues différentes.

Fort heureusement, le rappel a bien lieu et le concert se termine sur un titre interprété en commun par les Berryz Koubou et les °C-ute, Amazuppai Haru ni Sakura Saku.

Et, cette fois-ci, le concert est définitivement terminé.

Inimaginable, surréaliste, incroyable … Unique.

Intégralement capté par UP-FRONT ainsi que par la chaîne Nolife, il y a fort à parier que l’évènement pourra être (re) vécu sur la chaîne ou commercialisé en DVD cet automne.

Le jeudi 3 juillet 2014 restera à jamais une date forte dans le cœur des fans du Hello! Project.

Toutes les photos sont disponibles sur Lulu Photographie.


Setlist :

01 Because Happiness > Shiawase no Tochuu > Cho Happy Song

MC

02 Massara Blue Jeans
03 Forever Love
04 love take it all
05 Crazy Kanzen na Otona

MC

06 ROCK Erotic
07 Dschinghis Khan
08 Loving you Too Much
09 Piriri to Ikou

MC

Vidéo des Juice=Juice
Vidéo des S/mileage
Vidéo des Morning Musume 14

10 Hatsukoi Cider
11 Gachinko de Ikou
12 Honto no Jibun

MC spécial pour l'anniversaire de SUDO Maasa

13 Tokaikko Jyunjyou
14 Kiss Me Aishiteru
15 Dance de Bakoon
16 Dakishimete Dakishimete
17 Special Generation
18 cha cha SING

ENCORE

Amazuppai Haru ni Sakura Saku
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités