girugamesh au Divan du Monde, retour sur le concert parisien

live report - 03.08.2014 07:00

Le premier juin, girugamesh s'est produit au Divan du Monde. JaME vous propose un retour sur le concert tant attendu par les fans.

Après trois ans d’absence, girugamesh est de retour en France avec la tournée mondiale MONSTER, qui tire son nom de l’album éponyme. Les musiciens se sont produits à Paris lors d’un concert sold out au Divan du Monde.

Arrivé devant la salle, une longue file de fans enthousiastes attend depuis le début de l’après-midi. A sept heures et quart, les portes s’ouvrent enfin, tout le monde rentre en trépignant et en dansant. Chacun commente et confie ses attentes ou ses expériences des concerts passés. Vers vingt heures, la tension monte et la foule se met à crier. Les basses résonnent, l’introduction de MONSTER commence et les musiciens font leur entrée. ShuU, le bassiste, monte sur scène en premier, suivi de Nii et de Ryo. Satoshi, arrivé le dernier, chauffe la salle avec des encouragements en anglais. Tous les membres du groupe prennent possession de leurs instruments et entament Break Down. Satoshi se donne à fond en chantant. Pendant ce temps-là, de part et d'autre de la scène, ShuU et Nii frappent leurs cordes avec énergie. Puis, Nii rejoint Ryo devant sa batterie et joue face à lui.

L'ambiance de la salle est électrique. VOLTAGE donne des ailes aux fans qui pogottent entre eux. Satoshi rentre dans le jeu et fait quelques headbangs. Il demande aux spectateurs de le suivre, ces derniers s'exécutent avec force. Les musiciens, en sueur, sont acclamés et montrent leur ferveur en alternant les cris, les headbangs et les cornes de boucs. 

Nii et ShuU montent sur la plateforme surplombant la scène pendant INCOMPLETE. L'interaction avec le public est intense ; Nii se lance alors dans un solo de guitare maîtrisé et énergique. Le batteur joue des rythmes endiablés lors de DIRTY STORY et lorsque Satoshi s'approche de lui, Ryo entame un petit solo. Le chanteur revient ensuite vers la scène et donne un large échantillon de grimaces comiques à l'assistance. Tous s'amusent et dansent pendant que les musiciens se donnent à cent pour cent. Alors que Nii et ShuU reprennent place sur la plateforme, Satoshi se penche vers les fans et se laisse toucher les cheveux. La salle est transportée par l'énergie des membres de girugamesh.

Avant le début de Never ending story, le chanteur s'adresse au public en anglais et leur crie : “Are you ready Paris ? Are you fucking ready ?” Les spectateurs ne se font pas attendre et répondent dans un bel ensemble “Oui / Yes !”. Satoshi remercie la salle en souriant. Il demande à l'audience de reprendre le début des paroles d'evolution , “Listen to my evolution” et la phrase “Ready go, Let me go” . Les fans chantent avec lui, heureux d'être en symbiose avec les quatre musiciens.

L'entracte approche, Nii, ShuU, Ryo et Satoshi sortent de scène pour se rafraichir. Mais la pause est de courte durée. Au retour des musiciens sur scène pour le “encore”, le public lève des cœurs où est inscrit le nom du groupe. Les quatre membres de girugamesh sont émus et remercient très chaleureusement leur public. Satoshi saisit alors sa caméra et filme cet hommage. Les fans l'applaudissent et certains prennent la pause. Puis l'introduction de BORDER se fait entendre et Satoshi hurle à la foule “YEAH”, laquelle s'empresse de l'imiter avec ferveur. A ce moment-là, Nii traverse la scène et joue pour le public tandis que Ryo, debout sur sa batterie, encourage les acclamations de la salle. Les musiciens chantent avec le public pendant la chanson Owari to mirai.

L'ambiance change imperceptiblement. Les lumières rouges et blanches balaient la scène, lui donnant une atmosphère intime et intense. Une introduction très rythmique et langoureuse, alliant percutions et guitare sèche, se fait entendre. La musique de Kowarete iku sekai commence, le public écoute, fasciné et concentré. A mesure que la chanson avance, la salle chante en cœur avec Satoshi.

Après ce moment intense, le concert touche à sa fin. Satoshi remercie l’audience avec effusion et sort de scène. A leur tour Nii et ShuU s'approchent du public, jettent leurs médiators et s'en vont. Ryo est le dernier sur scène, il remercie la salle en français avant de se retirer à son tour. La foule continue de les ovationner et de les remercier. Enfin, les lumières se rallument progressivement, retour à la réalité. Les spectateurs en redemandent, un peu frustrés par la courte durée du concert. Certains fans sont très émus d'avoir vu leur groupe fétiche et ne peuvent retenir leur émotion. Beaucoup vont acheter un petit souvenir du show.

À retenir de cette soirée, les membres de girugamesh étaient très heureux de retrouver le public français et ont donné une prestation de grande qualité bien que trop courte. Intensité et énergie étaient au rendez-vous tout au long du live.


Setlist :

Intro MONSTER
Break Down
Drain
VOLTAGE
INCOMPLETE
antlion pit
CRAZY-FLAG
BAD END DREAM
volcano
SUIREN
Resolution
DIRTY STORY
Live is Life
Never ending story
evolution
ALONE

Encore:

BORDER
Owari to mirai
Kowarete iku sekai
ALONE (Instrumental)
artistes liés
concerts et événements liés
girugamesh 01/06

girugamesh
Paris - France
Le Divan du Monde
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités