Concert de KAMIJO au Divan du Monde

live report - 25.08.2014 09:00

KAMIJO s'est produit au Divan du Monde le 4 juillet dernier. JaME était présent et vous propose un petit retour sur ce concert tant attendu par ses fans français.

C’est en marge de la Coupe du monde que le plus connu des vampires japonais, KAMIJO, s'est produit au Divan du Monde. Habitué des salles françaises avec son groupe Versailles, sa première prestation solo est très attendue par les fans. Vers 19h, la queue devant la salle s'allonge de plus en plus. Une jeune femme cosplayant KAMIJO propose aux personnes présentes de participer à un fan project : ceux qui le souhaitent se font prendre en photo pour constituer un fanbook puis inscrivent dessus un petit mot de bienvenue ou d'admiration. En fond sonore, les hourras et les commentaires du match France-Allemagne animent la file d'attente. Quelques personnes échangent sur leurs expériences et les concerts passés dans lesquels KAMIJO a joué. Tous se demandent ce que va donner cette prestation sans les membres de Versailles.

A 20h, le Divan du Monde ouvre ses portes et les fans rentrent, très enthousiastes. Dans l'attente de l'artiste, les spectateurs se désaltèrent au bar de la salle. Mais plus le temps avance, plus l'impatience gagne la foule qui se met à hurler « Vive le roi ! ». Le moment tant attendu arrive, le rideau se lève enfin, le concert débute. Les acclamations de l'assistance rythment l'entrée des musiciens. Shinya, le batteur, arrive en premier, suivi de Meku, à la guitare, et d'Ikuo, à la basse. C'est au tour du chanteur de rentrer sur scène. L’auditoire le salue par une très belle ovation. Dès Yamiyo no Lion, KAMIJO encourage les spectateurs à agiter les mains et à chanter avec lui. L'énergie du morceau est telle que tous sont en ébullition. Le chanteur se penche vers le public et demande si ça va, après un « Bonjour ! » dans un français impeccable. Soudainement, les lumières changent de couleur. Le rouge est au rendez-vous pour la chanson Moulin Rouge. KAMIJO se passe la main sur le visage, assez sensuellement. Le solo de basse d'Ikuo renforce l'ambiance jazzy et cosy de ce morceau. Pas de doute, tout le monde est sous le charme de l'artiste. En se penchant vers la fosse, il attrape une rose dans l'assistance et la hume.

KAMIJO annonce une surprise, beau moment de nostalgie pour les puristes de Lareine quand commence Fuyu Tokyo. Shinya, concentré sur son jeu, donne le rythme à la chanson. Celle-ci se termine, le chanteur remercie les spectateurs, toujours dans la langue de Molière. Un nouveau morceau débute mais il est interrompu après quelques secondes, KAMIJO amusé, fait savoir à l'assemblée que c'est une petite erreur. Après cela, l'atmosphère devient plus calme dans la salle. La voix profonde de KAMIJO donne une grande intensité à Tsuiku no mon amour. Des mains se lèvent et battent la mesure tandis que KAMIJO lève les bras au ciel. Les hourras et les applaudissements fusent de toutes parts. Ferme mais charmant, l'artiste fait signe au public de se taire et d'écouter le silence.

Les premières notes de Presto de l'album Symphony of the Vampire se font entendre. Ikuo donne tout ce qu'il a, et avec Meku, se penche vers l’auditoire, l’encourageant à les suivre. Bien entendu, ce dernier leur répond avec entrain. Entre ovation, cris et bras levés, l'interaction entre les musiciens Kamjo et les fans est totale. Meku termine le solo de guitare de Sacrifice of Allegro et Ikuo, lui, agite la tête en rythme avec la musique. Une fois le morceau terminé, Shinya, Meku et Ikuo sortent de scène, laissant KAMIJO seul. L'univers de la salle se transforme, un air de violon accompagné d'un accordéon retentit. L'assistance embarque dans un voyage romantique nommé Trésor. Des mains ondulent en rythme avec la balade. KAMIJO, attendri par le public, s'assoit puis regarde en souriant l'assistance venue pour lui. Il remercie alors ses fans. D'un coup, les lumières se focalisent sur le chanteur, le public frappe dans ses mains tout en écoutant Graciozo.

Cette jolie parenthèse finie, il est l'heure pour Meku, Ikuo et Shinya de réintégrer la scène sous les hourras des spectateurs. Quelques temps avant le concert, sur son Facebook officiel, KAMIJO avait demandé à ses fans d'apprendre certaines paroles de la chanson Bastille. Lorsqu'elle commence, le public crie autant qu'il peut et en chœur avec les musiciens « Destroy the Bastille ». C'est un pari gagné pour l’artiste. Après Throne, KAMIJO salue l’assemblée et lui déclare son amour, en français bien sûr. Le chanteur et les musiciens se retirent, il est l'heure de la pause. La salle réclame alors à corps et à cris un rappel, le drapeau préparé par les fans s'agite. Enfin, les quatre artistes sont de retour, KAMIJO s'empare du drapeau pour s'en servir comme d’une cape. Il tourne et virevolte sur scène avec, pour le plus grand plaisir de l'assistance. Un fan lui offre aussi une peluche. Touché et ravi, le chanteur le remercie très chaleureusement. Après Unmei, s’ensuit le dernier morceau de la soirée, Louis ~Enketsu no La Vie En Rose~, qui débute sous les acclamations de la salle. Tout en chantant, KAMIJO se saisit d'une rose, après avoir prononcé les paroles « la vie en rose », le public lance une myriade de pétales de rose. Durant le solo de Meku, Ikuo se rapproche des fans tout en jouant face à face avec le guitariste. La clameur de la salle est à son comble. KAMIJO remercie les fans français, mais présente d'abord tour à tour les musiciens qui l’ont accompagné durant sa performance. Shinya, connu comme le batteur de DIR EN GREY, est vivement salué par le public, toutefois, Meku et Ikuo ne sont pas en reste. Finalement, après une standing ovation digne de ce nom et d'innombrables saluts, KAMIJO et les trois musiciens sortent pour de bon.

De ce concert est à retenir le plaisir évident de KAMIJO à retrouver le public français et la prestation de qualité que l'artiste nous a offert. En solo ou avec Versailles, KAMIJO ne démérite pas son statut d'artiste de grand talent, malgré la courte durée de sa prestation. Malgré la défaite de la France ce soir-là, quelques centaines de personnes sont reparties avec le sourire.


Set List :

Yamiyo no Lion
Moulin Rouge
Fuyu Tokyo
Tsuioku no Mon Amour
Gensou Trianon
Presto
Sacrifice of Allegro
Royal Tercet
Trésor
Grazioso
BASTILLE
Dying-Table
Sonata
Mangetsu no Adagio
Throne

Rappel :
Unmei
Louis ~Enketsu no La Vie en Rose~
artistes liés
concerts et événements liés
KAMIJO 04/07

KAMIJO
Paris - France
Le Divan du Monde
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités