Interview avec DaizyStripper

interview - 02.10.2014 07:00

JaME a discuté avec DaizyStripper de son nouvel album et de bien plus encore.

Sur scène depuis maintenant sept ans, le groupe de visual kei DaizyStripper ne montre aucun signe de faiblesse. JaME a discuté avec le groupe de son nouvel album et de bien plus encore.

Pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Yuugiri : Je suis Yuugiri, le chanteur de DaizyStripper.
Nao : Je suis le guitariste, Nao.
Rei : Je suis Rei, le bassiste.
Kazami : Je suis le batteur et le pianiste, Kazami.


Chacun de vous pourrait-il nous confier un secret ?

Yuugiri : Contre tout attente, nous sommes timides.
Nao : Je n'ai aucun secret.
Rei : Chaque membre est unique. Nous sommes tous sentimentaux mais aussi têtus, pour le meilleur et pour le pire.
Kazami : Yuugiri est un bon dormeur. Nao boit beaucoup d'eau. Rei a toujours beaucoup de petite monnaie.


Si vous aviez un super pouvoir, lequel serait-ce ?

Yuugiri : Je créerais une porte qui me permettrait d'aller partout en un éclair. Comme ça je pourrais aller partout, même à l'étranger, instantanément.
Nao : Je ne sais pas.
Rei : J'aimerais pouvoir lire les sentiments des autres, parce que ce sont nos relations avec les autres qui comptent le plus.
Kazami : Je veux posséder le pouvoir du lavage de cerveau, pour que le monde entier adore Daizy.


Pourriez-vous nous raconter un événement drôle ou mémorable qui vous serait arrivé depuis le début de votre carrière ?

Yuugiri : J'ai appris à jouer de beaucoup d'instruments comme la guitare, les tambourins, l'harmonica, et cætera.
Nao : Durant l'un de nos concerts au Zepp Tokyo, j'ai cassé ma guitare. C'était super.
Rei : Visual BANG! ~ SID 10th Anniversary FINAL PARTY ! J'étais si excité d'être sur la scène du Nippon Budokan que c'est depuis cet instant que j'ai souhaité jouer des onemans en tant que DaizyStripper. Je remercie SID pour ces si bons souvenirs.
Kazami : Lorsque j'ai rencontré YOSHIKI d'X JAPAN dans une loge au hide memorial summit. Il m'a dit « Il est très difficile de maitriser la batterie et le piano ». J'étais tellement ému d'avoir pu parler à YOSHIKI.


Vous êtes actifs depuis 2007. Comment votre musique a-t-elle évoluée et pensez-vous avoir grandi en tant que musiciens ?

Yuugiri : Ma capacité à faire passer nos messages au public pendant un concert s'est incroyablement améliorée. Je crois qu'il n'y a que DaizyStripper qui puisse jouer des lives si passionnés, qui puissent vous faire pleurer.
Nao : J'ai grandi car j'ai construit mon propre style en tant que guitariste. Vous comprendrez en regardant nos concerts.
Rei : Si j'ai grandi, c'est seulement grâce aux autres membres et aux fans. Je continuerai d'évoluer tant qu'ils seront présents pour nous épauler.
Kazami : Je suis devenu plus aggressif et plus émotif.


Que peuvent attendre les fans de votre album TRAGUS ?

Yuugiri : C'est un album ultime, à la fois positif et négatif, qui nous caractérise tel que nous sommes aujourd'hui. Je suis sûr que vous le trouverez touchant.
Nao : Vraiment dingue !!
Rei : C'est un opus qui doit vous toucher en plein cœur, vous permettre de poursuivre vos ambitions, vous donner le courage de changer votre destin et destiné à faire connaître nos sentiments.
Kazami : Cet album nous a permis de révéler nos émotions. Il contient des morceaux lourds, idéals pour les concerts.


Pourquoi avoir choisi de sortir G.Z.S.K.K. en premier ?

Yuugiri : Parce que nous sommes en pleine période rebelle. Nous voulions créer une chanson plus intense que tout ce que nous avions pu faire jusqu'à présent.
Nao : C'est un titre qui correspond à ce que nous sommes devenus.
Rei : Elle correspond à la façon dont nous nous exprimons aujourd'hui.
Kazami : Elle montre où nous en sommes en tant que groupe.


Est-elle à l'image de TRAGUS ?

Yuugiri : Oui. C'est ce qui nous correspond maintenant.
Nao : Oui !
Rei : Oui. Nous y avons mis ce que nous sommes aujourd'hui, notre volonté, et notre désir de relever des défis et de persister dans cette voie.
Kazami : Oui.


Quels sentiments souhaitiez-vous partager à travers cet opus ?

Yuugiri : Nous sommes seuls mais pas solitaires donc nous devons pouvoir rire ensemble, même si vous souffrez d'une maladie.
Nao : Vraiment dingue !
Rei : Il y a des chansons pour pouvoir se lacher pendant un concert, alors s'il vous plait, écoutez nos morceaux les plus forts et essayez de vous représenter nos lives.
Kazami : La force de l'esprit peut détruire la spirale des émotions négatives.


Vous vous êtes produits au Canada en mai. Pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

Yuugiri : Il se peut que leurs applaudissements soient plus puissants qu'au Japon. Le Canada est le lieu le plus dingue au monde. Je veux y retourner.
Nao : Plutôt que de vous parler de mon expérience, si vous me regardez droit dans les yeux pendant l'un de nos prochains concerts, vous comprendrez tout ce que j'ai vécu au Canada.
Rei : Les Canadiens sont les meilleurs. Ils applaudissaient si fort pendant le live, surtout pendant Tresor. C'était vraiment agréable de les voir profiter de la musique aussi pleinement.
Kazami : Nous étions déjà allés il y a deux ans. Ils criaient tellement que je n'arrivais pas à entendre les notes que je jouais. J'ai vraiment envie d'y retourner.


Pouvons-nous espérer vous voir revenir en Europe aussi ?

Yuugiri : Je viendrai à chaque fois que vous m'inviterez.
Nao : Peut-être !
Rei : Je viendrai tout de suite si vous nous y invitez. Je veux conquérir l'Europe.
Kazami : Si on nous le propose, nous viendrons. Je rêve de faire une tournée européenne.


Quels sont vos projets pour 2014 ?

Yuugiri : Nous partirons en tournée après la sortie de l'album.
Nao : Je ne sais pas.
Rei : Après la sortie de TRAGUS, les tournées ONE-MAN TOUR “TRAGUS TOUR” et Winter Box Disorder sont prévues.
Kazami : Nous donnerons la tournée Winter Box Disorder.


Pour finir, auriez-vous un message pour vos fans étrangers ?

Yuugiri : Merci pour vos encouragements. Je lis toutes mes réponses sur Twitter donc envoyez-moi vos messages s'il vous plait.
Nao : Vous êtes mon soleil !
Rei : J'ai hâte de rencontrer nos fans étrangers. J'adore vos acclamations et voir vos visages en live. J'attends le jour où nous nous aimerons encore plus.
Kazami : J'aimerais vraiment que vous écoutiez notre nouvel album TRAGUS, même si c'est difficile de vous le procurer. S'il vous plait, envoyez-moi vos messages sur Twitter. Je vous attends.


JaME souhaite remercier DaizyStripper et son management pour cette interview.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités