Retour sur le concert de GALNERYUS au Divan du Monde

live report - 05.10.2014 07:00

GALNERYUS s'est produit au Divan du Monde le 18 juillet. JaME vous propose de revivre les moments forts de ce concert à travers son live report.

C’est sous la chaleur accablante de ce vendredi 18 juillet que le groupe de power metal GALNERYUS s’est produit pour la première fois en France, dans la salle parisienne le Divan du Monde. Vers 18h30, la file d’attente s'étire rue des Martyrs. Les gens attendent tranquillement l’ouverture des portes. Un air de vacances souffle sur la foule. En effet, les projets estivaux sont évoqués avec force et l’envie de piquer une tête dans une piscine fraîche est palpable. Toutefois, l’excitation du concert à venir se fait sentir.

Avec un peu de retard, la salle ouvre enfin ses portes. Les personnes présentes entrent et migrent directement vers le bar pour se désaltérer. Des tests son et lumières commencent. La salle s’agite, les cris et les acclamations ponctuent l’attente. Enfin, le moment tant attendu arrive. L’introduction du concert débute et rythme l’entrée en scène des musiciens. C’est Junichi, le batteur, qui ouvre le bal, suivi du guitariste Syu. C’est ensuite au tour du bassiste Taka d’entrer, imité par YUHKI, le claviériste. Enfin, Masatoshi, Sho pour les intimes, ferme la marche. Le groupe est ravi d’être sur scène face au public français et le fait savoir.

C’est ainsi que débute The Judgement Day sous les riffs endiablés de Syu. La voix puissante de Sho donne beaucoup de relief et d’intensité à la chanson. Cependant, et sans doute à cause de la chaleur, les spectateurs restent timides. Mais cela ne dure qu’un temps, car durant Lonely Stranger, le chanteur les sollicite avec enthousiasme. Les spectateurs lui répondent sur le même ton. De part et d’autre de la scène, Taka et Syu donnent tout ce qu’ils ont. YUHKI, depuis son clavier, encourage la foule à s’amuser et à applaudir. Une fois le morceau terminé, Sho remercie chaleureusement l’assistance dans un anglais un peu confus. Mais l’essentiel est de se comprendre.

Un son mélancolique de guitare résonne, Sho s’approche des spectateurs et leur demande d’agiter les bras en rythme avec la musique. Pendant le superbe solo de guitare de Syu, Taka frappe les cordes de sa basse avec énergie, cheveux au vent. Un vent de liberté souffle grâce à Futur Never Die. Durant Kizuna, l’intensité vocale de Sho est à son comble sous les notes fluides et aériennes du guitariste. Au terme du morceau, Sho demande au public s’il va bien. Celui-ci scande un « OUI ! » très enthousiaste. Le chanteur, ravi, se mais à hurler « FRANCE ! SAIKO !! ».

Sho offre un échantillon de sa capacité vocale à capella en entonnant Chasing the Wind, alors que YUHKI débute par une introduction toute en douceur, vite rejoint par les autres instruments. Les lumières blanches et roses balaient la salle, une certaine douceur s’installe au Divan du Monde. Le chanteur en profite pour saluer l’auditoire. Après cela, Sho est alors acclamé de toute part. Belle surprise pour les passionnés d’animes, lorsque ce dernier annonce la reprise du thème de Hunter X Hunter, Hunting For Your Dream. Calme et douce, l’atmosphère de la scène change du tout au tout. Les lumières blanches et bleues portent les notes énergiques du morceau. Syu et Sho invitent les spectateurs les plus timides à frapper des mains et à bouger. La symbiose entre les membres du groupe est totale. Les sons et lumières de Bash Out donnent une impulsion supplémentaire au public pour s’amuser. Depuis son clavier, YUHKI rit en voyant ses camarades et l’assistance profiter du moment.

C’est après Burn My heart que Sho annonce la dernière chanson, Angel of Salvation, sous les applaudissements de la salle. YUHKI donne le « la » aux autres membres. En regardant Syu, les spectateurs voient que le guitariste vit la musique plus qu’il ne la joue. Pendant ce temps, Taka secoue la tête en rythme. Puis les deux musiciens s’avancent devant la foule. Derrière eux et face à face, Junichi et Sho se donnent à fond. Les acclamations de l’assemblée sont à leur comble. Suite aux salutations et aux innombrables hourras, GALNERYUS se retire.

Après un moment de suspense et de nombreux rappels, seul Syu réapparait. Il s'engage alors dans un solo de guitare avec virtuosité, alternant les classiques, dont un court extrait de la Marseillaise, petit clin d’œil au public français. Une fois les membres du groupe revenus sur scène pour le « encore », Sho entreprend de présenter tous ses camarades. Ces derniers saluent les spectateurs avec chaleur. Junichi montre lui aussi ses talents avec un drum solo endiablé. Les autres musiciens le mettent au défi de jouer avec une baguette de pain. Le public aura donc appris ce soir-là qu’il est possible de jouer de la batterie avec du pain à défaut de le manger. A la fin de sa prestation, Junichi envoie la baguette de pain dans la fosse.

GALNERYUS réserve une surprise à son auditoire en interprétant une nouvelle chanson, Endless story. La salle est invitée à suivre la chanson le poing levé. Une vraie adéquation se crée avec les musiciens. Le solo de YUHKI rend l’ambiance plus électrique encore. Les lumières varient doucement vers le rouge. Avec Silent Revelation, le dernier morceau, tous les membres du groupe donnent tout ce qu’ils ont. Sho se penche alors vers la fosse et serre quelques mains. Dos à dos, Syu et Taka jouent comme des possédés. Enfin, les dernières notes se font entendre sous les doux accords de YUHKI. Il va s'en dire que tout se déroule sous une standing ovation. Ravis, les cinq musiciens saluent à plusieurs reprises la salle. Le bassiste et le guitariste lancent leurs médiators et quelques bouteilles d’eau. Junichi, de son côté, envoie aussi ses baguettes dans le public. Dans le même temps, Syu fait une accolade à YUHKI. Puis, les membres de GALNERYUS s'avancent et saluent ensemble l’assistance avant de sortir de scène.

En conclusion, il s'avère évident que les cinq musiciens étaient très heureux de rencontrer le public français, même si celui-ci était un peu timide au début. Malgré la chaleur, GALNERYUS nous a offert une superbe prestation de qualité et pleine d’humour en ce vendredi de vacances.


Setlist :

The Judgement Day
Lonely as a Stranger
Future Never Dies
Kizuna
Shiver
A Far-Off Distance
Alone
Hunting For Your Dream
Bash Out!
Burn My Heart
Angel of Salvation

Encore:
Syu Guitar Solo
Endless Story
Silent Revelation


Les photos sont issues du concert privé au Covent Garden qui s'est tenu la veille du concert au Divan du Monde. Toutes les photos sont sur le site de Lulu Photographie.
artistes liés
concerts et événements liés
GALNERYUS 18/07

GALNERYUS
Paris - France
Le Divan du Monde
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités