Talent à surveiller en 2015 : GIGAMOUS

dossier - 02.01.2015 06:00

Cinq musiciens de visual kei expérimentés se sont associés pour former ce groupe aimant s'amuser et qui mérite une certaine reconnaissance internationale.

Introduction

En août 2013, un groupe né des cendres de Ap(r)il, N@H, Heisei Ishin, spiv states et Viored. On retrouve Shiki au micro, YUKKIE à la guitare, seiya à la basse et Rai derrière la batterie. Rai et YUKKIE se connaissent déjà depuis leurs débuts dans Heisei Ishin, mais pour les autres membres, c'est la première fois qu'ils jouent tous ensemble.

GIGAMOUS s'est rapidement fait un nom. En un peu plus d'un an, le groupe avait joué deux onemen, entre autres concerts. La formation tokyoïte a également réalisé pas moins de cinq singles, dont trois sortis consécutivement : Platonic, Tokyo et Kangoku Rockmen.

Travaillant sur le concept “GIGA PARTY ROCK”, la musique de GIGAMOUS est un mélange de lignes de basse jazzy, de sonorités électroniques, de chant clair et de refrains accrocheurs. Sans surprise, il en résulte un univers très dansant et irrésistiblement optimiste.


Interview

Comment vous-êtes vous rencontrés et avez-vous décidé de former GIGAMOUS ?

GIGAMOUS : Au départ, nous avions chacun une carrière solo mais nous avons souhaité former un groupe au même moment. Donc, on en a tous discuté et nous voilà devant vous aujourd'hui.
Shiki, YUKKIERai étaient décidés dès le départ mais ça a été plus long pour seiya.


Pourquoi avoir choisi la scène visual kei, et pas plus traditionnellement celle du rock ?

GIGAMOUS : Nous ne pensons pas qu'il y ait de frontière pour le rock ou la musique. Il n'y avait pas de préférence pour un style musical en particulier. Au contraire, puisque le visual kei est un genre bien spécifique au Japon, nous pensons que c'est une "arme" intéressante lorsqu'on fait de la musique.


Quels sont vos thèmes de prédilection ? Y-a-t-il des sentiments ou des messages que vous souhaitez particulièrement transmettre ?

GIGAMOUS : Notre concept est "GIGA PARTY ROCK!!!!". Pendant nos concerts, on cri toujours « Faisons la fête ! ». Nous souhaitons créer un show animé et très tapageur, ainsi qu'un style vestimentaire que personne ne pourrait copier. C'est notre marque de fabrique.


On retrouve le mot « souris » (ndlr : « mouse ») dans votre nom de groupe et vous portez des oreilles de souris de temps en temps. Pour quelle raison aimez-vous autant ce petit animal ?

GIGAMOUS : Nous ne nous limitons pas forcément au mot « souris ». On fait aussi parfois référence à la bouche (ndlr : « mouth ») dans le sens d'avoir une grande bouche. Donc on a décidé d'utiliser le mot « mous » dans notre nom de groupe afin de pouvoir utiliser les deux sens du terme. En superposant notre nom et notre look, on souhaite pouvoir s'exprimer plus fortement et plus facilement.


Quels sont vos projets et vos attentes pour l'année 2015 ?

GIGAMOUS : GIGAMOUS signifie bien plus que d'avoir une grande bouche. On espère attirer encore plus l'attention grâce à ça.


Review



Titre : Kangoku rockmen
Date de sortie : 06/08/2014

GIGAMOUS semble mettre un point d'honneur à faire en sorte que chaque nouveau single soit quelque peu différent du précédent. Alors que les premiers opus disposaient de nombreux éléments électroniques, le plus récent Tokyo était tout à fait pop-rock et jazzy. Quant à Kangoku Rockmen, c'est une chanson efficace au son rock agressif. Cela ne veut pas dire que le groupe a du mal à trouver son propre style, l'atmosphère festive rock est clairement présente et le morceau est toujours très dansant.

Kangoku rockmen débute de façon agressive avec une cacophonie de sons explosant à travers les enceintes. Bien que ce rythme rapide soit maintenu tout au long des trois minutes suivantes, une nuance ludique prend peu à peu le relais.

Alternant guitares optimistes et lignes de basse funky, le rythme est parfois stoppé brusquement pour une courte pause ou un changement de tempo rapide. Le chanteur Shiki exprime sa vision pessimiste du monde et son désir de s'en extraire, invitant l'auditeur a le rejoindre. Pour couronner le tout, le refrain est facile à chanter car il contient plusieurs mots anglais compréhensibles par tous.

Le tout devrait donner envie à l'auditeur de sauter, le poing levé, oui, même dans sa propre chambre. C'est une chanson amusante avec un grand "A", qui convient parfaitement à un concert. En espérant que ce quatuor obtienne une chance de se produire très bientôt près de chez vous.

items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Joyeux Noël et Bonne Année !

publicités