Spécial Noël : Interview et Fan Q&A avec vistlip

interview - 11.12.2014 06:00

vistlip a répondu à vos questions, nous a parlé de ses projets et est revenu sur ses souvenirs de fêtes de fin d'année.

Le groupe de visual kei vistlip fête ses sept ans cette année. Les fêtes de fin d'année approchant, les musiciens ont pris le temps de répondre à vos questions et de discuter de leurs projets pour Noël, pour le nouvel an et de bien plus encore.


Votre nom de groupe transmet l'idée d'une vision et d'un style qui sortent de sa bouche. Quel projet avez-vous pour vistlip et où en êtes-vous dans sa réalisation ?

Umi : Je pense qu'il n'y a pas que le groupe mais aussi les éléments visuels qui doivent correspondre à notre musique.
Grâce à notre esthétique originale, je veux reproduire toutes les informations que peut capter le regard telles que les situations, le maquillage et les costumes pour les chansons, ou encore les émotions et les sentiments. Bien sûr, il y a beaucoup de groupes qui ne prêtent pas autant d'attention au visual ou aux décors, mais je crois que c'est leur propre esthétique.
Nous ne travaillons pas dans un but précis car je n'en vois aucun à l'heure actuelle. Je ne vois pas vers quel but nous pourrions nous diriger. Au contraire, puisque nous progressons et nous améliorons sans cesse, nous verrons bien où cela nous mènera. Et c'est seulement à ce moment-là que nous connaîtrons notre objectif.


Quels sont vos ressentis concernant une activité éventuelle à l'étranger ?

Umi : J'espère que nous pourrons étendre nos activités à l'étranger si nous en avons l'opportunité car je veux que notre musique soit écoutée par tous. Mais en toute honnêteté, je ne sais pas vraiment comment faire, c'est la vérité.


Vous avez écrit Yoru, l'ending de l'anime "Akatsuki no Yona”. Comment l'opportunité s'est-elle présentée et que ressentiez-vous au moment d'écrire la chanson ?

Tomo : J'ai écrit les paroles car je ne savais pas comment transmettre mon affection sincère à nos fans. C'était une sensation de chagrin.
Rui : J'étais très heureux d'avoir cette chance. Bien que la chanson soit déjà sortie, elle a été utilisée comme générique pour un anime tout nouveau. Ce fut un vrai plaisir en tant que compositeur.
Tomo m'a expliqué qu'il souhaitait que j'exprime le plus haut degré de tristesse à travers ce morceau. De plus, le single est sorti en hiver. Alors j'ai imaginé la froideur de l'hiver et des émotions tristes ou fugaces.


Quel est votre meilleur souvenir de Noël / du nouvel an ?

Tomo : Quand j'étais enfant, j'ai reçu en cadeau un adaptateur pour la Super Nintendo. J'ai pleuré parce que ce n'était pas ce que je voulais. Je voulais un jeu vidéo. Pendant les vacances du nouvel an, mes parents me donnaient souvent une collation à base de saumon entre deux galettes de riz. Je n'aimais pas beaucoup ça.
Yuh : C'était le Noël que nous avons passé avec nos fans !! J'étais content de me dire que nous étions des pères Noël le temps d'un concert.
Umi : Une fois, je n'ai pas pu rentrer chez moi le jour du nouvel an car j'avais perdu mes clés pendant le réveillon.
Rui : Enfant, des amis de mon père m'ont offert le même jouet en trois exemplaires, alors j'ai dit « Ce n'est pas grave parce que je l'aime vraiment beaucoup ! Merci ! ». Je me souviens encore que j'y ai fait très attention même si j'étais encore un enfant. (rires)
Tohya : J'étais revenu chez mes parents pour le jour de l'an et mon père m'avait préparé une grande tasse avec mes initiales gravées dessus.


Que faites-vous habituellement pour Noël / le nouvel an ?

Tomo : Lorsque le groupe n'a rien de prévu, je fais la fête avec mes amis pour Noël ou bien je vais au restaurant. Je suis toujours avec ma famille pendant les vacances du nouvel an.
Yuh : Je reste chez moi. J'ai envie de passer un moment tranquille parce que je n'aime pas la foule.
Umi : Je regarde toujours l'émission “Akashiya Santa”.
Rui : Généralement, je travaille pour le groupe le jour de Noël et je passe un moment tranquille chez mes parents pour le nouvel an, tout en mangeant les plats Osechi que ma mère nous a préparé.
Tohya : Cette année, je vais participer à une émission sur Niconico pour mon anniversaire.
[Note : Tohya est né le 3 janvier. Au Japon, les vacances du nouvel an correspondent aux trois premiers jours de l'année, du 1er au 3 janvier.]


Si vous deviez prendre une bonne résolution pour l'un des membres du groupe, laquelle serait-ce ?

Tomo : J'aimerais qu'ils écrivent de bonnes chansons, c'est tout.
Yuh : Je veux que Tohya se décide à ne pas travailler trop.
Umi : Je n'aime pas beaucoup les bonnes résolutions.
Rui : Je veux être plus ponctuel. (rires)
Tohya : Je veux qu'Umi se décide à écrire une chanson.


S'il vous plaît, laissez un message à vos fans.

Tomo : J'espère que vous ressentirez tout notre amour à travers la chanson Yoru. Nous serons toujours avec vous à travers la musique.
Yuh : Nous avons passé le cap des sept ans, et vistlip sera un groupe charismatique qui vous guidera de plus en plus alors suivez-nous s'il vous plaît.
Umi : Gratitude.
Rui : Nous en sommes à nos sept ans de carrière mais je souhaite pouvoir vous guider toujours plus également. Alors soutenez-nous s'il vous plaît.
Tohya : Oui, vous nous soutenez toujours. Merci.



Fan Q&A

J'aime beaucoup la chanson milk&macaron. J'imagine à travers la musique un couple marchant côte à côte, main dans la main, le soir du réveillon. C'est pour cela que j'aime écouter cette chanson en décembre, et plus particulièrement à Noël. Cependant, que signifie la chanson réellement ? Pourriez-vous nous expliquer le sens de ce morceau ?
-KiRaiDesu, Indonésie


Tomo : En fait, cette chanson parle d'un couple marié. J'y décris leurs bonnes résolutions puisqu'ils attendent un enfant.
Rui : Ça n'a pas de rapport avec Noël, mais c'est une image similaire à celle que j'avais en écrivant le morceau. J'ai imaginé des amoureux comme un héros et une héroïne dans un conte de fée. C'est le point de vue de l'homme qui est retranscrit dans les paroles, heureux de penser à sa dulcinée.


Pour Umi : Si l'une de vos fans vous prenait d'un seul coup dans ses bras un jour, comment réagiriez-vous ? Merci pour votre réponse !
-Melina, Mexique-


Umi : Je serais tout d'abord surpris. Je pourrais la gifler par réflexe. Je pourrais la gronder. Je pourrais être en colère ou avoir peur. Je n'en ai aucune idée, mais je pense que ça ne me laisserait pas un très bon souvenir.
Je sais que c'est une différence culturelle... mais j'aimerais qu'elle exprime sa bonne volonté d'une autre façon.


Comment résolvez-vous les problèmes qui peuvent survenir entre vous ?
- Nada Lakhal, Maroc -


Tomo : J'en parle directement. Je suis parfois en colère. Je pense cependant que nous sommes tous généralement disposés à accepter l'avis d'un autre membre,
Yuh : J'en parle et ensuite je décide ! Mais ça n'arrive presque jamais !
Umi : J'en discute seul à seul. Mais il y a très peu de problèmes entre nous.
Rui : Il n'y a fondamentalement pas de soucis entre les membres de vistlip. Nous sommes pacifistes (rires).
Tohya : Je me donne du temps jusqu'à ce que je sois capable de l'accepter. Le temps peut résoudre la plupart des problèmes.


JaME souhaite remercier vistlip pour cette interview.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Joyeux Noël et Bonne Année !

publicités