Spécial Noël : Interview avec GANGLION

interview - 23.12.2014 06:00

Après l’énorme succès de son premier concert à l’Oni-Con de Galveston, au Texas, le groupe de hard rock féminin GANGLION est déterminé à toucher une audience internationale.

Les membres de GANGLION ont répondu aux questions de JaME avant le dernier concert de sa tournée le 15 novembre au Harajuku Astro Hall de Tokyo. La formation a partagé avec JaME les souvenirs de son premier concert à l’étranger le 31 octobre dernier à l’Oni-Con, la convention annuelle sur la pop culture japonaise se tenant à Galveston, au Texas. La chanteuse oni s’est également confiée sur les projets du groupe pour 2015.


Comme il s’agit de notre première interview avec vous, pourriez-vous vous présenter ? GANGLION a donné son premier concert à l’étranger à l’Oni-Con en octobre. Pourriez-vous nous raconter votre meilleur souvenir à ce propos ?

oni : Mon nom est oni, je suis guitariste et chanteuse. J’étais impressionnée par la grande capacité de la salle. Tant de gens sont venus nous voir. J’étais surprise de voir que les gens nous connaissaient déjà. C’était également émouvant de voir que des personnes étaient venues écouter notre musique, sans nous connaître préalablement, et ont acheté nos disques après le concert. J’ai eu l’impression que les Américains sont très ouverts au niveau musical et sont friands de nouvelles découvertes.

sagara : Je m’appelle sagara et je suis guitariste. J’étais heureuse que chaque objet que nous avons amené du Japon se soit vendu, et des gens nous ont même demandé s’il en restait. J’étais si contente de passer du bon temps avec nos fans américains.

ebi : Mon nom est ebi et je joue de la basse. Tout le monde était si ouvert et réceptif à notre musique. La réponse des fans à notre performance était si franche. Et j’ai mangé tellement de steaks de jambon ! Ils étaient si gros et délicieux ! Je crois qu’il y en avait quatre paquets et j’en ai mangé trois à moi seule !

vivi : Je suis vivi et je suis batteuse. C’était si chouette de voir les fans répondre si positivement à notre musique. J’ai également aimé voir les gens en cosplay puisqu’Oni-Con est aussi une convention d’anime.


En quoi cette expérience aux États-Unis vous a-t-elle changées en tant que personnes ou musiciennes ?

oni : J’ai gagné en confiance. Nous avons joué de la même façon qu’au Japon, nous avons eu de bons échos de la part des fans américains.

sagara : J’ai utilisé le système sonore de la salle au lieu du mien pour ce concert. J’ai pu en apprendre plus sur le son de ma guitare et devenir plus conciliante en tant que musicienne. L’expérience dans son ensemble m’a permis de consolider mes bases musicales.

ebi : J’adore manger des steaks de jambon encore plus qu’avant ! J’étais si nerveuse à cause de la barrière de la langue avant d’aller aux États-Unis, mais je n’ai plus de complexes par rapport à l’anglais maintenant. J’ai été capable de communiquer avec des Américains même si je ne sais pas parler anglais, et même avec une dame que j’ai rencontrée durant le vol de retour vers le Japon ! Et j’ai découvert que ma mignonnesse est universelle !

vivi : Je suis devenue plus détendue et décontractée grâce à mon expérience aux États-Unis. Les gens que j’ai rencontrés à l’Oni-Con sont si positifs et énergiques. J’avais l’habitude de me sentir souvent mal avant, mais je ne m’inquiète plus autant qu’avant, même quand je fais une erreur durant un concert. L’optimisme et l’ouverture d’esprit des Américains m’ont aidée à être moins perfectionniste.


La saison de Noël approche. Avez-vous des projets quant à la création d'une chanson de Noël ? Pouvez-vous imaginer à quoi ressemblerait une chanson de Noël créée par GANGLION ?

oni : J’y pense de façon positive. J’aurais fais une chanson pop entraînante.

sagara : J’aurais fais une ballade mélancolique.

ebi : J’aurais créé une chanson sur la fin de l’innocence infantile. Ce serait un morceau sur un jeune enfant confronté à la violente réalité sur le Père Noël. En fait il serait son père, et pas le Père Noël !


2014 semble avoir été une année excitante pour GANGLION, puisque vous avez sorti un nouveau mini-album et votre tournée est sur le point de se terminer. Pouvez-vous nous parler de vos projets pour 2015 ?

oni : Nous avons pu atteindre notre objectif de longue date en jouant aux États-Unis cette année. Nous espérons étendre nos activités musicales encore plus. Nous continuerons à nous produire au Japon, mais nous voulons jouer dans beaucoup de pays.


Avez-vous un message pour nos lecteurs ?

oni : Je pense que certains d’entre vous ont découvert GANGLION avec cette interview. Découvrez notre musique, nous créons de nouveaux super morceaux tout le temps.

sagara : Un jour, je voudrais pouvoir vous rencontrer dans votre pays alors soutenez-nous s’il vous plait.

ebi : Je voudrais explorer de nombreux pays et déguster de bons plats ! J’attends de trouver mes prochains plats favoris !

vivi : Je voudrais visiter d’autres pays et rencontrer de nouvelles personnes. Et je voudrais que plus de gens en dehors du Japon découvrent et apprécient notre musique.


JaME aimerait remercier GANGLION pour avoir rendu cette interview possible.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Joyeux Noël et Bonne Année !

publicités