Talent à surveiller en 2015 : Silhouette from the Skylit

dossier - 06.01.2015 06:00

Alliant musique de qualité et fanbase en plein essor, Silhouette from the Skylit s'apprête à faire une importante percée à l'international.

Introduction

Puissante, énergique et mélodieuse sont les mots qui décrivent le mieux la musique du quatuor hard rock indie Silhouette from the Skylit.

Apportant avec lui une connaissance des tendances musicales mondiales et la capacité de créer des chansons aussi bien en japonais qu'en anglais, grâce notamment à son séjour aux États-Unis, le chanteur SeishiroX ajoute une dimension internationale à la musique du groupe, sans pour autant oublier les lignes musicales typiquement japonaises. C'est ce mélange nuancé de styles, auquel s'ajoute une bonne dose de riffs de guitare dynamique, qui a su accrocher les cœurs des fans japonais et étrangers.

Grand gagnant du célèbre concours de musique japonaise indie Red Bull Live On The Road 2013, le quatuor a eu la chance d'enregistrer à New York en récompense. Après la sortie de son second album The Reflections en juin 2014, Silhouette from the Skylit a vu sa notoriété s'étendre à un plus large public. En août, le groupe a eu l'opportunité de participer au plus grand festival estival du Japon, le SUMMER SONIC 2014. Le mois dernier, la formation a fait la première partie du Japan Knotfest 2014, partageant la scène avec une foule de grands groupes japonais et étrangers.

Après six ans de carrière, Silhouette from the Skylit ne montre aucun signe de faiblesse, se produisant toujours à guichets fermés dans son pays et courtisant les auditeurs étrangers un par un. Si le quatuor continue avec la même ferveur et la passion qui les a conduit jusqu'à aujourd'hui, une importante percée internationale ne tardera pas à se manifester.


Interview

Pourquoi avoir choisi "Silhouette from the Skylit" comme nom de groupe ?

Silhouette from the Skylit : On s'est dit que "silhouette" et "skylit" étaient des mots qui sonnaient bien. Puis on les a combiné pour former Silhouette from the Skylit car SeishiroX aime les noms long.


S'il vous plait dites-nous quelque chose d'intéressant à propos d'un des membres du groupe.

Silhouette from the Skylit : Nous aimons tous le ramen parce que nous sommes originaires de Fukuoka. Rockwell est le seul à ne pas aimer parce que ça lui donne des maux de ventre.
[note : Fukuoka est réputé pour ses ramens.]


Quelle chanson recommanderiez-vous à quelqu'un qui n'a jamais écouté votre musique ? Et pourquoi ?

Silhouette from the Skylit : Blue Echo, à cause de la simplicité des arrangements... et c'est une chanson à travers laquelle l'auditeur peut se rendre compte à quel point la mélodie et les paroles sont bonnes. C'est un morceau à recommander pour ceux qui n'ont pas l'habitude d'écouter du rock.


Parlez-nous de votre dernier single Blue Echo / Closer.

Silhouette from the Skylit : C'est le prix que nous avons remporté au Red Bull Live on the Road en 2013. Le single a été enregistré à New York. Nous avons consulté un ingénieur qui a travaillé avec Lady Gaga et Beyoncé. Trois chefs-d'œuvre sont nés dans l'histoire de nos compositions. On l'a nommé Blue Echo / Closer mais la troisième chanson est très bien aussi. (rires)


Quels sont vos projets pour 2015 ?

Silhouette from the Skylit : Rien n'est encore décidé pour 2015 mais nous donnerons notre permier concert oneman au Shibuya CYCLONE à Tokyo le 21 février. Bien sûr, nous allons continuer à sortir de nouveaux opus donc ne ratez aucunes de nos futures annonces s'il vous plaît !


Review



Titre : The Reflections
Date de sortie : 02/07/2014

Avec son dernier album The Reflections, Silhouette from the Skylit (raccourci en SFTS) a une nouvelle fois prouvé à quel point il connaissait bien le rock. The Reflections, sorti le 2 juillet 2014, est le deuxième album du groupe et contient dix chansons. Les paroles étant à la fois en japonais et en anglais, la musique de SFTS est facilement accessible à un public international.

La première chanson, Unsheathed, attire l'attention de l'auditeur dès le départ. Bien que les paroles soient entièrement en japonais, il est facile d'entrer dans le morceau et vous vous retrouverez bientôt en train de hocher la tête en rythme. C'est clairement une mélodie accrocheuse et un excellent début pour cet album.

Puis arrive Confessions, qui bouge dès la première seconde. Toutes les paroles sont en anglais et les arrangements sont de manière générale plus lourds que sur le premier morceau. C'est absolument une chanson pour les fans de rock parce qu'elle a tout d'un grand titre de rock. Elle sera parfaite pour headbanguer pendant un concert.

La troisième piste, Total Mistake, débute avec des guitares rythmées mélangées à des airs de clavier, changeant pendant les couplets et les refrains. Elle donne l'impression à l'auditeur de s'évader et d'oublier tous ses soucis.

Dans Two Left Feet, SFTS utilise plus d'éléments électroniques tout en gardant sa base rock. Les paroles sont à nouveau autant en japonais qu'en anglais. Malgré son titre, cette piste est très bien menée par une batterie et des guitares dynamiques.

Sonar est la première ballade de l'opus, utilisant des guitares acoustiques et même du violon. Les paroles sont principalement en japonais, mais le chanteur SeishiroX y ajoute quelques mots anglais. La chanson est une bonne pause au cœur de l'album.

Avec Sweet Misunderstanding, l'ambiance paisible qui s'était installée est dissipée au profit d'un rythme rock. Cette chanson semble être un bon choix pour un concert car elle donne envie d'headbanguer. Il ne sera d'ailleurs pas nécessaire de s'arrêter avec le titre suivant Never Say Never, qui est très accrocheur et très rock.

Hate This Place débute plus lourdement et conserve ses tons rudes jusqu'à ce que le refrain débute sur des arrangements très mélodieux. Pour résumer, c'est une chanson heavy rock avec une batterie puissante, quelques éléments électroniques et de violents riffs de guitare.

La dernière piste, Live For The Night, débute avec la batterie avant que les guitare, le clavier et la basse ne la rejoignent lentement, suivis par le chant. La chanson est très électronique mais garde une base rock. Sur cet album, c'est le titre avec le plus d'éléments mélangés. La mélodie électronique se couple au violon, la voix d'abord déformée puis plus claire de SeishiroX est soutenue par la batterie, les claviers et les guitares.

Pour conclure, cet album est parfait pour vous si vous aimez le rock et expérimenter les éléments électroniques. SFTS est le mix parfait entre musiques japonaise et occidentale. Vous devriez absolument lui prêter attention.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Joyeux Noël et Bonne Année !

publicités