the GazettE 13th Anniversary live au Nippon Budokan

live report - 08.04.2015 06:00

Un show d'enfer !

Treize ans se sont déjà écoulés depuis les débuts de the GazettE ! Année après année, la formation a gagné en popularité, au point de devenir aujourd'hui l'un des groupes de visual kei les plus populaires. Pour cet événement spécial d'une nuit, on peut dire que les musiciens ont tout donné pour ravir leur fans et faire entrer ce treizième anniversaire dans les annales.

Avant même que le live ne commence, une exhibition spéciale est ouverte aux fans - même à ceux n'ayant pas réussi à se procurer de billets - tout au long de la journée. Parmi les activités proposées, le public peut prendre une photo avec les vrais instruments du groupe, aller voir une exposition retraçant l'histoire de the GazettE ou encore écrire un message à l'attention de leur(s) membre(s) préféré(s).

Le Budokan est plein à craquer de fans prêts à se déchaîner toute la nuit. Le public est principalement composé de femmes portant du noir ou différents types de cosplay (gothic lolita, soubrettes, gazette etc...) complètement dédiés au groupe.
Après un petit retard de quinze minutes, la formation arrive enfin et la clameur de la foule explose !
Les lumières s'éteignent et cinq écrans apparaissent, signalant le début du spectacle.

La soirée commence avec 13 stairs [-]1, un très bon choix puisque cela permet au public de se plonger directement dans l'univers du groupe, alternant des moments sombres, mélancoliques et pleins de rage. Avec l'ajout d'effets de lumières et pyrotechniques d'enfer, le rendu est incroyable ! A partir de là, les chansons s’enchainent en un clin d’œil avec une efficacité redoutable grâce à des titres comme INSIDE BEAST, VORTEX et Crucify sorrow. A noter la performance vocale de RUKI, qui, comme toujours, est aussi juste pendant les passages de chant clair que pendant les screams et autres growls.

La partie nostalgique de la set list commence avec l’une des plus belles ballades du groupe, reila. Le public peut jouir de la parfaite maîtrise d'AOI et URUHA lors de leurs solos de guitare. Et surtout se laisser bercer par l’émotion que cette chanson ravive, car après tout, sa sortie date d’il y a dix ans !

MY DEVIL ON THE BED annonce le début de la partie suivante du show. Cette chanson très énergique vibre littéralement au son de la basse de REITA. Le public, quant à lui, scande en cœur « let’s have sex in the darkness » pendant que RUKI se déhanche sur scène. Cette ambiance de folie va crescendo avec des chansons telles que HEADACHE MAN et DISCHARGE. Jusqu’à l’arrivée du morceau le plus emblématique du quintette, Filth in the beauty. Toute la salle se met alors à trembler sous les pieds d’un public déchainé, n’hésitant pas à faire des headbangs avec les musiciens.

Après une courte pause où l'on peut savourer les fameux « EN-CO-RE » du public, le groupe entame la dernière partie du show avec une chanson aussi vieille que reila, Shunsetsu no koro. C’est de toute évidence avec grand plaisir que la salle accueille ce titre. L’atmosphère est électrique, et lorsque RUKI demande à toute la foule de se déchaîner, cette dernière ne se fait pas prier. Tous les musiciens donnent le meilleur d’eux-mêmes, l’harmonie avec le public faisait vraiment plaisir à voir. KAI, fidèle à lui-même, arbore en permanence un sourire rayonnant tout en faisant une véritable démonstration de sa technique à la batterie.

La set list se termine avec Miseinen, sans l’ombre d’un doute la meilleure chanson pour conclure un tel concert grâce à l’émotion qu’elle procure à la fois au groupe et au public.

Le show aurait pu tout à fait se terminer avec ce titre, mais…un anniversaire va toujours de pair avec des cadeaux ! C’est pourquoi the GazettE décide d’offrir à la foule une dernière chanson, une toute nouvelle chanson ! Malheureusement, le titre n'est pas divulgué. Elle commence avec une intro bien lourde avec de puissants riffs de guitare. Les couplets, quant à eux, alternent entre des passages de chants clairs et de screams. Le groupe poursuit clairement sa ligne musicale actuelle avec des riffs heavy, une touche de samples électro et des mélodies caractéristiques de son univers. La seule critique que l’on peut émettre, c’est que ce nouveau morceau manque un peu de surprises.

Après avoir remercié le public une nouvelle fois, la formation quitte la scène. Mais les surprises s’enchainent ! De nouvelles informations exclusives apparaissent sur l’écran. Tout d’abord, the GazettE sortira un nouvel album intitulé DOGMA en août 2015, avec pour slogan « The beginning of the ominous movement ». Et ensuite, pas moins de deux tournées nationales sont prévues. La première, DOGMATIC TOUR :UN de septembre à octobre 2015 et la seconde, DOGMATIC TOUR : DUE de décembre à janvier 2016.

Au vue de ce live exceptionnel, il est difficile de trouver des choses à redire, même s'il vrai que l’on peut regretter que le son de la voix de RUKI ait été étouffé par les autres instruments et qu’il manquait quand même à la set list quelques morceaux emblématiques tels que Cassis, Taion ou Cockroach. Mais ce ne sont que des détails techniques.

Au final, ce fut un super concert anniversaire. Les cinq écrans géants ont été utilisés à bon escient, la set list bien équilibrée avec des chansons de toutes les époques le la longue carrière de the GazettE, avec, en plus, un morceau inédit. Et plus important encore, l’incroyable harmonie entre le groupe et les spectateurs. Participer à un concert de the GazettE au Nippon Budokan est, pour sûr, l’une des meilleures expériences live que vous pouvez avoir au Japon, ce show l’a prouvé.

Bon anniversaire the GazettE !


Set List :

1. 13 STAIRS [-] 1
2. INSIDE BEAST
3. VORTEX
4. Worthless War
5. Psychedelic Heroine
6. Akai one piece
7. Crucify sorrow
8. Sugar Pain
9. reila
10. QUIET
11. kyoumu no owari hakozume no mokushi
12. MY DEVIL ON THE BED
13. VENOMOUS SPIDER’S WEB
14. ATTITUDE
15. HEADACHE MAN
16. DISCHARGE
17. Filth in the beauty

EN1. shunsetsu no koro
EN2. TOMORROW NEVER DIES
EN3. kantou dogeza kumiai
EN4. LINDA candydive pinky heaven
EN5. Miseinen

WEN. New song
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités