Interview avec GANGLION

interview - 29.04.2015 08:00

Quelques heures avant le début de son concert parisien, GANGLION a eu la gentillesse de nous accorder une interview.

Pourriez-vous nous expliquer la signification de votre nom de groupe ? Comment l’avez-vous choisi ?

oni : Le nom « GANGLION » évoque la formation et l’éclosion. Nous avons choisi ce nom pour traduire le souhait d’être au cœur de la musique et de produire toujours davantage.


Chacune d'entre vous pourrait-elle décrire à l'aide d'une anecdote amusante la musicienne se trouvant sur sa droite ?

ebi : Quand vivi mange du riz, elle ressemble à un petit hamster en train de grignoter.
vivi : sagara est dynamique et passe toujours devant les autres. Alors s’il s’agissait d’un jeu, elle serait la première à se faire tirer dessus.
sagara : oni n'est pas très sportive et ses mouvements paraissent parfois assez bizarres. Même quand elle essaie de courir sérieusement, on dirait plutôt qu’elle sautille.
oni : Hier, il s’est produit un incident amusant concernant ebi. C’est notre première tournée européenne, et à cause des difficultés liées à la langue, nous dépendons beaucoup de notre manager de tournée. ebi le suivait en pensant se diriger vers une sortie mais elle s'est finalement retrouvée dans les toilettes pour hommes !


Quels messages souhaitez-vous faire passer à travers vos chansons ?

sagara : Nous voulons transmettre du rêve et de l'amour.


Au vu de vos cinq années d’expérience, et en tant que groupe féminin de visual kei, pensez-vous qu’il soit plus facile, ou plus difficile, d’évoluer en tant que femmes dans ce milieu ? Avez-vous déjà constaté des différences ?

oni : Au Japon, il n'y a pas beaucoup de groupes de visual kei exclusivement féminins. On joue la musique qui nous plaît, avec notre propre style vestimentaire, sans vraiment vouloir faire du visual kei, même si nous nous en inspirons. Nos fans sont aussi des fans de métal et de pop, pas uniquement de visual kei. A l'étranger, c'est différent. Les fans s'intéressent beaucoup au physique du groupe et le considèrent comme un groupe de visual kei, ce qui ne nous déplaît pas du tout, au contraire. Les fans étrangers ne font pas de réelle distinction entre groupes féminins ou masculins, alors qu’au Japon le genre a plus d’importance et il est difficile pour des femmes de se présenter comme groupe féminin de visual kei.


Comment se déroule votre première tournée européenne ? Y a-t-il des évènements qui vous ont particulièrement émues, surprises, impressionnées ?

oni : Nous nous amusons beaucoup ! Nous sommes assez surprises de découvrir qu'au-delà des frontières il y a autant de personnes qui s'intéressent à notre musique et qui se montrent si passionnées pendant nos concerts.


Une question pour ebi. Avez-vous découvert un aliment fétiche sur cette tournée ? Pouvez-vous nous en parler ?

ebi : J'ai découvert les tranches de jambon de poulet fumé. On en trouve facilement en Europe alors j'en grignote souvent.


Votre concert parisien débute dans quelques instants, comment vous sentez-vous ?

sagara : Nous sommes très impatientes de voir comment ça va se passer. De plus, c'est mon anniversaire aujourd'hui, alors je suis vraiment contente de pouvoir le passer à Paris aux côtés de nos fans.


Pourriez-vous s’il vous plait laisser un message pour nos lecteurs ?

oni : Merci pour tout votre soutien et merci aussi à JaME de faire découvrir notre groupe à de nouvelles personnes grâce à cette interview. Nous sommes heureuses d’être pour la première fois en tournée européenne, les concerts se passent à merveille et nous nous amusons beaucoup grâce à vous tous. Nous espérons pouvoir revenir en France et en Europe une nouvelle fois !


JaME souhaite remercier GANGLION et son manager ainsi que Crosslight Global Entertainment pour avoir rendu cette interview possible.
artistes liés
concerts et événements liés
GANGLION 04/04

GANGLION
Paris - France
Glaz'Art
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités