Interview avec BACK-ON

interview - 09.08.2015 07:00

BACK-ON nous a parlé d’animes, de musique, et du fromage hollandais.

Du 12 au 14 juin, les cosplayers de toute l’Europe ont envahi La Hague à l’occasion de l’Animecon. L’invité musical de cette année n’était autre que BACK-ON, connu pour ses contributions au monde de l’anime et du jeu vidéo, comme “Air Gear”, “Gundam” et “Tales of the World: Radiant Mythology 2”. JaME a pu rencontrer ces garçons enjoués et bavards, qui semblaient incroyablement détendus à seulement quelques heures de leur premier concert aux Pays-Bas.


Commençons par les présentations. Dites-nous vos noms, votre rôle dans le groupe et la raison pour laquelle vous avez choisi ce rôle.

GORI : Je suis GORI, le bassiste. J’ai commencé à jouer de la basse grâce à mon senpai, un ami qui est aujourd’hui lutteur de sumo, et qui joue aussi de la guitare. (Tous les membres éclatent de rire) Je me suis dit que c’était cool alors j’ai suivi ses traces.
TEEDA : Je suis le chanteur, TEEDA. Je me suis intéressé au rap grâce à ma grande sœur.
KENJI03 : KENJI03, chanteur et guitariste. Je souhaitai avoir ce rôle dans le groupe parce que j’aime me démarquer, frimer un peu. (rires)
SHU : Je suis SHU, le guitariste. J’ai commencé à jouer de la guitare juste pour pouvoir jouer dans un groupe.
KENJI03 : C’est une réponse honnête.


Avez-vous eu le temps de faire le tour de l’Animecon ? Avez-vous découvert des choses intéressantes ?

TEEDA : Les femmes sont effectivement très belles.
KENJI03 : On a suivi les cosplayers quand on est arrivé, ainsi, on a pu trouver la convention sans se perdre.


Vous participez à la convention car votre groupe s’est occupé de beaucoup d’animes. Pouvez-vous nous en dire plus sur le processus de composition d’un générique d’anime ?

TEEDA : Généralement, on est d’abord contacté par les créateurs ou l’éditeur. Puis nous discutons avec le réalisateur ou le mangaka. On essaie d’unifier le message du créateur et notre propre message, et de l’insuffler au travers d’une chanson. Puis, on tente de trouver un rythme qui correspond à l’animation en regardant les images.


Quelle liberté vous laissent les créateurs ?

TEEDA : Les réalisateurs ou les directeurs artistiques nous donnent des mots clés. Par exemple, lorsque nous avons écrit Strike Back pour “Fairy Tail”, nous avons discuté avec Hiro Mashima, le mangaka. Il connaissait déjà BACK-ON et nous a seulement dit « faites une musique cool ». Alors on était plutôt libre.


Je suppose que l’on pourrait dire qu’ils choisissent BACK-ON parce qu’ils vous font confiance. Quels animes ou jeux vidéo aimez-vous ?

GORI : Ce serait “Gundam”.
TEEDA : Pour les animes, “Samurai X”. Et pour les jeux vidéo, “Monster Hunter”.
KENJI03 : “Dragon ball” en anime, et pour les jeux, j’aime l’application “Clash of Clans”.
SHU : “Ghost in the Shell”.


Où trouvez-vous l’inspiration pour écrire votre musique ?

TEEDA : Partout. Quand je conduis, quand je fais du vélo, quand je sors, quand je bois avec des amis, quand je vais dans un club, ou encore en regardant un film ou un anime. Tout ceci m’inspire pour créer une musique correspondant à chaque situation.


Avez-vous trouvé l’inspiration aux Pays-Bas ?

KENJI03 : Hier nous sommes allés à Amsterdam et avons vu des paysages qui n’existent pas au Japon. Ça inspirera probablement de prochaines chansons.


Avez-vous goûté des mets particuliers à Amsterdam ?

KENJI03 : Du fromage ! J’ai gouté des échantillons dans un magasin. (rires) Quels sont les meilleurs fromages des Pays-Bas ?
TEEDA : Interviewons l’interviewer.
KENJI03 : Je suis curieux parce qu’il en existe tellement ici.


Le fromage de chèvre, parce que c’est plus sain que le fromage au lait de vache, en particulier si vous avez la peau grasse !

KENJI03 : Et avec quoi le mangez-vous ? Faut-il le manger seul ? Dans des pâtes ?
TEEDA : Avec du vin.


Les possibilités sont infinies.

GORI : On va devoir goûter le fromage de chèvre puisque c’est bon pour la peau.


Revenons à BACK-ON, qui est présent sur scène depuis treize années maintenant. Comment avez-vous fêté votre dixième anniversaire ?

TEEDA : En fait, c’est cette année qui marque nos dix ans de carrière. On pense sortir un album best-of.


Quelles chansons aimeriez-vous y inclure ?

TEEDA : C’est assez difficile. Quelles chansons aimeriez-vous y retrouver ? (rires)


Hmm, c’est une question difficile…

TEEDA : Vous voyez ? C’est dur. Mais je pense qu’un titre comme Chain de “Air Gear” pourrait être présent, parce qu’il nous a propulsé sur la scène des génériques d’animes.


En évoluant, votre approche de la musique a certainement changé. Y-a-t-il une différence entre vos débuts et aujourd’hui ?

GORI : Nous avons plus d’expérience et de connaissances, mais notre passion reste la même et nos sources d’inspiration n’ont pas changé.


Qu’est-ce qui vous plait le plus dans le fait d’être musicien, et à quelles difficultés êtes-vous confronté ?

BACK-ON : C’est parfois dur de ne pas pouvoir rentrer chez soi quand on le souhaite et profiter de notre famille parce que nous sommes en tournée. Mais d’un autre côté, l’avantage d’être musicien, c’est que nous n’avons pas à rentrer à la maison. (rires)


Par le passé, vous avez pu travailler avec GReeeeN et Lil' Fang du groupe FAKY. Avec quel autre formation aimeriez-vous collaborer ?

TEEDA : L’arc~en~ciel, hein ?
KENJI03: X JAPAN, Linkin Park.
SHU: Beastie Boys aussi, hein ?


Chaque année, l’Animecon a un thème précis, et nous aimons poser une question aux artistes en lien avec ce thème. Le thème de cette année étant, « ne le faîtes pas chez vous », quelle est la chose la plus stupide ou la plus embarrassante que vous ailliez déjà faite ?

TEEDA : Des tatouages. (tout le monde rit) Et une fois on a marché complètement nus dans Kyoto.
KENJI03 : Il y a quelques histoires m’impliquant moi-même complètement saoul et une fille que j’aimai bien. Mais c’est tout ce que je partagerai avec vous à ce sujet. (rires)


Arrondissons les angles avec une question moins polémique. Avez-vous un message à laisser aux lecteurs de JaME ?

BACK-ON : On aimerait faire une tournée mondiale. S’il vous plait, suivez-nous via notre site officiel, Twitter et YouTube. Nous aimerions visiter votre pays. Si on joue près de chez vous, venez nous voir ! On veut tous vous rencontrer !


JaME souhaite remercier BACK-ON, son management, Masami Striezenau et J-POP Foundation pour avoir rendu cette interview possible.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités