HIZAKI au Covent Garden

live report - 15.11.2015 06:00

Retour sur la soirée passée avec la jolie princesse à la guitare électrique.

C'est en ce 29 mai 2015 que HIZAKI revenait auprès de son public français mais en solo cette fois, avec sa tournée Crimson Rose.

Ce sont sur les accords d'un titre de Versailles que le guitariste, vêtu de sa plus belle robe aux couleurs écarlates, fait son entrée. Le public l'accueille chaudement bien que la salle ne soit qu'à moitié remplie. L'artiste fait preuve de toute sa grâce et de sa dextérité en enchainant parfaitement plusieurs morceaux, la foule tapant des mains en signe d'encouragement.
« Bonjour ! Let's enjoy ! » lance le guitariste avant de débuter Silent Knight. Les autres instruments sont présents grâce à un enregistrement, tandis que la guitare de HIZAKI se révèle merveilleusement au fil des titres. Le public balance les bras au rythme lancinant de l'instrument, le guitariste s'agenouillant pour aller chercher ses fans.

Les titres s'enchainent, passant tantôt de l'univers de Versailles, à celui de JUPITER, sans oublier des morceaux du projet solo de l'artiste. Chaque nouvelle chanson est une occasion supplémentaire de mettre en avant le talent du jeune homme. Ce dernier se montre parfois très concentré sur son instrument, mais n'oublie jamais d'aller chercher la foule et de faire participer les fans.
Le guitariste n'a aucun mal à transporter l'audience dans son univers, celui-ci se faisant parfois totalement chaotique. L'artiste tournoie alors sur lui-même tout en poussant la foule à headbanguer avec lui et n'hésitant pas à se jeter à moitié sur les premiers rangs à plusieurs reprises. Les fans français se montrent présents et réceptifs à chaque sollicitation. Bien qu'il soit seul sur scène, HIZAKI n'a aucun mal à occuper la place et à faire preuve de tout son charisme.

L'artiste fait aussi la part belle à de jolis moments d'émotions avec des morceaux plus calmes pendant lesquels la guitare transporte littéralement l'audience. A noter aussi le professionnalisme du guitariste qui, alors qu'il vient de débuter Nostalgie, se voit stoppé en plein élan, une de ses cordes venant de se casser. Sans perdre une seconde, il tourne le dos à la salle dans un « Sorry. » et change de corde en un temps record, sans oublier pour autant de solliciter la foule en lui demandant de taper des mains pendant toute la manœuvre. Les fans ne se font pas prier et encouragent l'artiste jusqu'à ce que la guitare soit à nouveau parfaitement accordée. « One more chance ! », lance l'artiste. S'ensuit alors une bulle de douceur et d'émotion qui se conclura en apothéose.

Après plusieurs morceaux choisis et enchainés à la perfection, le guitariste remercie ses fans « Merci ! Je t'aime ! », avant d'annoncer la dernière chanson : Sympathia. La puissance de la guitare transcende la salle, laissant la foule s'émouvoir sur les notes tristes du morceau. L'artiste salue ensuite largement la foule et c'est avec un dernier « Arigatou ! », qu'il quitte la scène.

Les fans ne comptent pas le laisser partir aussi vite et demandent un rappel. HIZAKI remonte sur scène avec une nouvelle tenue, façon « écolière », pour le plus grand bonheur de l'audience qui n'hésite pas à crier sa satisfaction.
Le guitariste décide alors d'amener une dernière fois son public français dans le chaos avec la puissante Darkness, pendant laquelle les fans ont tout le loisir de se déchainer une nouvelle fois aux côtés de leur idole. Enfin, en guise de conclusion, HIZAKI entame Race Wish, tout sourire, transportant une dernière fois les plus nostalgiques dans l'univers de Versailles. La guitare ayant une nouvelle fois toute sa place.
Alors que les dernières notes s'achèvent, l'artiste lance quelques médiators, s'offre un ultime bain de foule et remercie ses fans, tout sourire, « Arigatou France ! », avant de quitter la scène.

Le pari de revenir seul en France était osé mais HIZAKI l'a relevé haut la main. Les quelques fans ayant pu se déplacer ce vendredi soir en région parisienne ont pu assister à un show digne de ce nom, où l'artiste n'a pas faillit à sa réputation de musicien d'exception. La guitare fut parfaitement mise à l'honneur dans chacune des compositions, que ce soit pour offrir des frissons d'émotion ou pour rugir de colère. Bref, un vrai bonheur pour les oreilles et une soirée digne de la plus improbable des princesses.
artistes liés
concerts et événements liés
HIZAKI 29/05

HIZAKI
Eragny - France
Covent Garden
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités