Interview avec nano

interview - 10.01.2016 06:00

Après son second concert allemand au DoKomi 2015, l’artiste a pris le temps de répondre aux questions de JaME.

Après un premier concert en Allemagne en 2013, nano était de retour cette année. A cette occasion, l’artiste était accompagné d’un groupe au complet, grâce à un financement participatif réussi. Quelques jours plus tard, nano discutait avec JaME.


Merci de nous accorder cette interview ! Nous avons quelques questions pour vous.

nano : Merci de me recevoir.


Comment s’est déroulée votre performance au DoKomi 2015 ?

nano : Ce fut juste incroyable. C’était la deuxième fois que je me produisais en Allemagne et j’avais vraiment hâte. Cette fois-ci, j’ai pu jouer avec mon groupe donc on a vraiment passé un bon moment.


Nous étions à votre concert et nous nous sommes vraiment amusés. Qu’est-ce qui rend l’Allemagne si spéciale à vos yeux, au point d’avoir envie d’y revenir ?

nano : Vous savez, mon tout premier concert à l’étranger s’est déroulé en Allemagne il y a deux ans. Voilà pourquoi c’est un endroit spécial pour moi. Et puis, quand j’étais plus jeune, j’avais un ami qui venait d’Allemagne, donc c’est un pays qui m’a toujours intéressé.


Qu’est-ce qui vous plait en Allemagne ? Y a-t-il un aliment ou une boisson que vous appréciez particulièrement ?

nano : Pour être honnête, cet endroit, surtout Düsseldorf, ressemble beaucoup à l’endroit où je vivais quand j’habitais en Amérique. Alors j’ai l’impression que c’est ma deuxième maison. Voilà ce qui me plait tant en Allemagne. Et puis la nourriture est simplement merveilleuse. J’adore le pain allemand.


Comment est-ce de donner son propre concert, par opposition au fait de faire partie d’un event ?

nano : Les deux sont supers. Le simple fait de pouvoir jouer ici est incroyable. Mais donner mon propre concert me permet de m’exprimer de façon plus complète. Cette fois-ci nous avons donné un vrai concert et l’atmosphère était vraiment bouillonnante. Et puis les fans allemands étaient juste incroyables.


Aviez-vous imaginé pouvoir vous produire en Allemagne, simplement en reprenant des chansons d’autres artistes ?

nano : Pas du tout. Lorsque j’ai commencé, je n’imaginais pas aller où que ce soit avec ce concept. Pouvoir faire un CD et avoir des fans partout dans le monde, c’est tout simplement génial.


Est-ce que votre carrière affecte votre vie privée ?

nano : Non, pas vraiment. Ma vie privée n’a pas changé. J’apprécie de pouvoir écrire des chansons pendant mon temps libre et de pouvoir m’exprimer.


Y a-t-il des artistes qui vous inspirent ?

nano : J’écoute beaucoup de genres différents. L’éventail est très large. Parfois, j’ouvre simplement iTunes et j’écoute ce qui est populaire en ce moment. J’écoute de tout, du classique jusqu’à la pop, en passant par le rock. Je n’admire pas d’artiste en particulier.


Alors écoutez-vous plutôt un style de musique en particulier ?

nano : Non, j’aime tous les genres de musique en général.


Il y a peu, vous disiez ne pas vouloir classer votre musique simplement en tant que « J-pop » ou « J-rock », plutôt en tant que « musique d’anime ». Quelle différence y a-t-il entre ces genres ?

nano : Je ne pense pas que ma musique corresponde à un seul genre. Je ne dirais pas que c’est plutôt de la musique d’anime ou du J-rock ou de la J-pop, parce que j’aime expérimenter. Je change tout le temps donc ma musique évolue avec moi. Voilà pourquoi je n’aime pas me mettre dans une case. Ma musique pourrait être totalement différente d’une année à l’autre et je crois que le genre divise une fanbase. Le style musical n’est pas important. C’est ce qui me donne la liberté dont j’ai besoin pour composer.


En janvier dernier est sorti votre album Rock on.. Que pouvez-vous nous dire à son sujet ?

nano : Rock on. est aussi intéressant à écouter qu’à créer. Comme le titre l’indique, j’aimerais que les gens aient envie de continuer sur leur lancée. J’ai beaucoup expérimenté et j’ai découvert de nouveaux sons. J’ai repoussé mes limites comme jamais donc c’est un album très personnel. J’espère que ça me rapprochera des fans aussi.


L’album possède-t-il un thème ? Vous avez déjà mentionné « Rock on », mais « relier les gens » est très important pour vous. Serait-ce un autre thème ?

nano : Bien sûr. J’ai créé cet opus avec l’envie de jouer ces chansons en concert. Il contient des titres qui correspondent bien aux lives. Donc c’était mon thème global. Créer des chansons parfaites pour les concerts.


Avez-vous un dernier mot à adresser à vos fans allemands ?

nano : Bien sûr. Tout d’abord, "Danke schön". Merci beaucoup de m’avoir accueilli. J’avais hâte d’être ici et ne faire qu’un avec la foule était vraiment incroyable. J’espère pouvoir revenir, alors je vais travailler dur pour que ce soit possible.


On retient votre promesse de vouloir connaître plus d’allemand pour la prochaine fois.

nano : (rires) Je promets ! Quelques mots allemands de plus pour la prochaine fois !


JaME remercie nano, FlyingDog et AkibaDreams pour cette interview.
items liés
artistes liés
concerts et événements liés
nano 22/05

nano
Düsseldorf - Germany
Congress Center Düsseldorf
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités