Interview avec LADYBABY

interview - 22.01.2016 06:00

Il semblerait que la barbe soit la base de la réussite. Quel que soit le domaine.

Nouvellement formé en 2015, LADYBABY a déjà attiré l’attention avec son single Nippon Manju, dont le clip a atteint plus de trois millions de vues sur YouTube en trois jours. Dans le sillage de cet énorme succès, le groupe a joué à New York, Los Angeles, Londres, et plus récemment, à Cologne.

Pour commencer, pourquoi ne pas vous présenter à nos lecteurs ?

Ladybeard : Nous sommes le groupe d’idoles qui chante, danse et (hurle) bouscule la kawaii-death-pop LADYBABY ! Merci de nous recevoir ce soir !


Votre single Nippon Manju est sorti l’année dernière. Imaginiez-vous rencontrer un tel succès ?

Ladybeard : Non, non et enfin non ! Il n’était destiné qu’au marché japonais donc nous sommes encore abasourdis par ce succès. C’est grâce à ce foutu Internet. Mais nous sommes très heureux de cette réaction énorme et imprévue pour notre premier single.


La prochaine étape est la sortie d’un album. Pourriez-vous nous donner quelques indices à ce sujet ?

Ladybeard : (rires) Non. Je crains de ne pouvoir vous en donner aucun, zéro. Mais je peux vous dire que notre deuxième single Age Age Money sort le 13 janvier. Alors ne le ratez pas s’il vous plait. J'ai bien peur que ce soit tout ce je suis autorisé à vous dire. Nous sommes sous haute surveillance vous savez. (hurle) C’est comme vivre dans une cage ! Mais blague à part, gardez un œil sur ce prochain opus.


Selon les rumeurs, Nippon Manju aurait été conçue pour les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020. Est-ce vrai dans une certaine mesure ?

Ladybeard : J’en ai entendu parler ! J’ai vu que quelqu’un nous félicitait dans les commentaires, car notre chanson serait utilisée pour les Jeux Olympiques dans cinq ans. Je me suis dit : « De quoi parle-t-il bon sang ?! ». Mais je peux vous assurer que ce n’est qu’une rumeur. Aucune information n’est confirmée mais ce serait incroyable, je croise les doigts.


Ladybeard, en tant qu’enfant de 5 ans, comment vous sentez-vous à l’idée de jouer sur une si grande scène ?

Ladybeard : C’est fantastique. Evidemment, les autres enfants de cinq ans ne connaissent pas ce genre de choses. Ils expérimentent le bac à sable, les caprices et les fessées occasionnelles de leur père. Alors j’ai vraiment de la chance. Regardez Rei, elle vient d’avoir quinze ans, c’est aussi une étape importante dans sa vie.

Rei : C’est vrai, je n’aurais jamais imaginé que Nippon Manju puisse avoir un si grand succès. J’ai encore du mal à réaliser ce qui est en train de se passer.


Un membre de JaME demande : « Je porte moi aussi la barbe, comment faire pour avoir autant de succès que vous ? »

Ladybeard : De toute évidence, la barbe est le fondement de la réussite. Dans tous les domaines. Alors ce membre de votre équipe démarre très bien. Je pense que la prochaine étape sera la plus importante. C’est-à-dire domestiquer le pouvoir de la barbe pour faire le bien, et non le mal. Nous le savons tous, Spider-Beard disait : « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». De toute évidence, les barbus, grâce à leur stupéfiant potentiel pour le pouvoir, ont la capacité d’apporter de grandes joies, comme la noirceur et la destruction la plus totale dans le monde entier. Donc je recommande à votre collègue d’utiliser sa barbe pour faire le bien, et non pour faire le mal. Rei travaille dur pour faire pousser sa barbe, pour devenir aussi forte que moi un jour.


Vous avez un look unique. Est-ce difficile de l’entretenir ?

Ladybeard : Je n’ai aucun problème à entretenir mon apparence. Je n’ai que cinq ans après tout.

Rei : J’ai beau essayer de toutes mes forces, ma barbe ne sera jamais aussi grande que la sienne. Alors j’ai un peu de mal à avoir une bonne apparence.


Quel aliment avez-vous préféré depuis votre arrivée en Allemagne ?

Ladybeard : Je dirais le Leberkäse. On le prépare d’une autre façon en Australie donc c’est vraiment différent pour moi. Le Leberkäse allemand est plus consistant.

Rei : J’aime la Wiener Schnitzel. Ce n’est pas vraiment un aliment allemand mais j’aime aussi beaucoup les spaghettis.


Dans quels pays aimeriez-vous vous produire ensuite ?

Ladybeard : Je suis vraiment impatient de jouer en Allemagne. Vous savez, j’ai appris l’allemand pendant vingt ans et j’ai même vécu ici. Mais ça m’a pris vingt ans pour me produire en Allemagne. C’est un gros défi pour moi alors je suis vraiment excité d’être ici. J’aimerai jouer ensuite en Finlande. Parce que (il hurle) les Finlandais sont dingues ! Le premier Finlandais que j’ai rencontré a mangé du verre devant mes yeux.

Rei : L’Europe et l’Amérique sont super. J’aimerais recommencer encore et encore !


Quels sont vos principaux projets ?

Rei : Ça peut sembler fou, mais j’aimerais être à la hauteur de BABYMETAL un jour.

Ladybeard : Ouais, on aime BABYMETAL. Le groupe a placé la barre très haut pas vrai ? On aimerait aussi faire cesser les guerres dans le monde. La paix grâce au kawaii metal : c’est notre projet.


Avez-vous un message pour vos fans allemands ?

Ladybeard : Merci pour votre soutien ! C’est super d’être ici et j’ai hâte de vous voir ! Nous sommes prêts à jouer pour nos fans allemands !

Rei : Pareil pour moi, je suis prête à jouer pour vous tous ! De plus, j’ai vraiment hâte de revenir l’année prochaine, mais avec Rie cette fois. Ainsi, nous pourrons jouer avec la line-up au grand complet.


JaME souhaite remercier LADYBABY, Astan et Clearstone pour cette interview.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités