Interview avec Inori Minase

interview - 21.07.2016 08:00

La doubleuse et chanteuse s'est entretenue avec JaME à propos de sa carrière et de ses projets.

Depuis ses débuts en tant que doubleuse à l’âge de quinze ans, Inori Minase a interprété de nombreux rôles dans des anime renommés tels que Gochiusa, DanMachi : Familial Myth ou encore Re:Zero. Ses prestations de haut vol lui ont permis de décrocher le prestigieux titre de « Meilleure actrice dans un premier rôle » lors des dixième Seiyuu Awards.

Inori Minase a également fait ses débuts en tant que chanteuse chez King Records lors de son vingtième anniversaire, et son deuxième single harmony ribbon, sorti le 13 avril dernier, s’est classé dixième à l’Oricon Singles Weekly Chart.

La doubleuse et chanteuse a discuté avec JaME à propos d'harmony ribbon et du travail de doublage, entre autres.


Bonjour Inori Minase, et merci de nous accorder cette interview ! Comme il s’agit de notre première entrevue, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Inori Minase : Bonjour ! Je suis Inori Minase, chanteuse et doubleuse. J’aime Disney, plus spécialement Mickey. Il est mon petit-ami idéal et j’aimerais pouvoir l’épouser un jour.


Vous avez débuté votre carrière de doubleuse à l’âge de quinze ans. Qu’est-ce qui vous a décidé à entamer une carrière de chanteuse ?

Inori Minase : J’ai toujours souhaité être chanteuse autant qu’être doubleuse. Je suis très chanceuse d’avoir pu débuter dans la chanson et dans le doublage. Pour moi, c’est comme réaliser mes rêves les uns après les autres, j’en suis reconnaissante et heureuse.


Pourriez-vous nous donner un aperçu de ce qu’est le métier de doubleur ? Certains pensent que cela se résume à entrer dans le personnage et jouer quelques scripts. Est-ce vraiment aussi simple ?

Inori Minase : En tant que doubleurs, en plus d'interpréter nos scripts, nous devons aussi fréquemment chanter et jouer. Il y a évidemment plus de travail que de simplement incarner un personnage. Par exemple, nous devons assister aux événements organisés par la compagnie productrice de l’anime et participer à sa promotion, nous devons apparaitre lors d’émissions radiophoniques et télévisées, ainsi qu’à toutes sortes de programmes télévisés, nous devons également faire des interviews et des séances photos pour les magazines, etc. Les gens entendent nos voix à travers les anime et peut-être qu’ils ne réalisent pas tout le travail que cela implique en tant qu’individu, voilà ce que je peux vous apprendre du métier de doubleur.


Votre deuxième single harmony ribbon semble être une chanson sur le courage à avancer en dépit de l’adversité. Quels ont été vos sentiments et vos pensées lors de l’enregistrement de ce morceau ?

Inori Minase : Mon premier single Yume no tsubomi est sorti le 2 décembre dernier, et il s’agissait d’une chanson sur le fait de travailler ensemble pour réaliser nos rêves. Mon deuxième single harmony ribbon est sorti quatre mois plus tard et, comme il s’agit de mon deuxième opus, je souhaitais que ce morceau puisse servir à me connecter à mes fans après avoir passé ce stade de « travailler ensemble », que nous puissions atteindre une étape où nous pourrions nous comprendre les uns les autres grâce à la musique et être reliés par les paroles. J’ai imaginé chanter cette chanson avec mes fans lorsque j’ai enregistré harmony ribbon.


De quoi parlent les deux autres morceaux présents sur ce single ?

Inori Minase : Le deuxième morceau de mon single harmony ribbon s’appelle Dreaming Girls, et comme l’indique son titre, il parle des filles qui rêvent. La musique est de style pop-rock et les paroles sont inédites à mes précédents chansons. Elles incluent des mots élégants et féminins comme « lèvres », « glisser ses cheveux derrière les oreilles » et d’autres mots qui décrivent des gestes féminins, donc cette chanson est plutôt destinée à un public féminin. Mais les garçons qui écouteront ce morceau penseront probablement que « les filles sont belles lorsqu’elles travaillent dur » ou qu' « elles brillent comme les étoiles » ou encore qu' « elles sont mignonnes quand elles travaillent dur pour réaliser leurs rêves » - c’est une chanson qui parle de ce genre de choses.

La troisième chanson se nomme Ring of Smile et le sujet n’est autre que ce qu’indique son titre : un cercle de sourires. C’est un réaction en chaîne - quand vous souriez, les gens autour de vous auront tendance à sourire également. Le concept est de transmettre du bonheur. Les paroles sont très mignonnes et sont écrites de telle manière que si vous l’écoutez quand vous être triste, ou que vous avez eu une mauvaise journée, vous vous sentirez soutenu et encouragé.


Quelle a été votre réaction lorsque vous avez appris que ribbon harmony était classé à la dixième position de l’Oricon Singles Weekly Chart ? Qu’est-ce que cet accomplissement représente pour vous ?

Inori Minase : L’Oricon Singles Weekly Chart est un classement musical édité chaque semaine. Mon premier single Yume no tsubomi s’est classé onzième et mon deuxième single harmony ribbon s’est classé dixième. La semaine où mon single est sorti, j’ai reçu beaucoup de messages de mes fans, me disant qu’ils avaient acheté mon single, m’exprimant leur avis sur celui-ci, etc. Je n’ai pas vraiment fait attention aux classements et avant que je l’apprenne, la semaine était achevée. Mais ce fut très plaisant de constater que mes chansons ont été éditées sur CD et distribuées à mes fans, d’autant plus lorsque j’ai appris que mon single s’était classé à la dixième place de l’Oricon Singles Weekly Chart. Pour moi, c’est une prouesse qui n’aurait jamais pu s’accomplir si je n’étais pas aussi impliquée en tant que chanteuse. J’ai été très honorée de voir mon nom dans le classement. C’est génial que mes chansons aient pu atteindre mes fans et soient classées.


Pourriez-vous nous parler de votre collaboration avec Anju Inami pour la chanson thème d’ « Animegatari » ?

Inori Minase : « Animegatari » est une courte série animée que TOHO Cinemas Shinjuku a projetée durant ses entractes. Je joue le personnage de Maya et Anju interprète Erika dans « Animegatari ». Nous avons chanté le thème de cet anime. Nos personnages sont des amoureux des anime, donc les paroles expriment leur passion envers eux. La première impression que j’ai eue lorsque j’ai écouté la démo avec les paroles est que le tempo était très rapide, comme une chanson denpa1 !

C’était la première fois que je chantais ce genre de chansons donc je me suis beaucoup amusée. Anju et moi avons enregistré ce morceau ensemble et nous nous sommes beaucoup amusées à chanter les duos. C’était une super expérience.

1: Le denpa est un style musical japonais dans lequel les chansons sont intentionnellement étranges et enjouées.


Y a-t-il d’autres artistes avec lesquels vous aimeriez collaborer ?

Inori Minase : J’aimerais travailler avec Sachika Misawa. Nous sommes de la même génération et nous sommes de très bonnes amies dans la vraie vie. Sachika a également débuté une carrière de chanteuse, donc lorsque nous allons déjeuner ensemble, nous parlons souvent de collaborer ou de chanter un duo ensemble. Ce serait génial si cela se produisait.


L’écriture de chansons est-elle une activité à laquelle vous aimeriez vous essayer ?

Inori Minase : Pas pour le moment mais c’est une des nombreuses choses auxquelles j’aimerais m’essayer dans le futur. J’ai toujours admiré les démos que j’ai reçues des paroliers professionnels ; elles sont tellement splendides. J’écoute beaucoup de chansons et j’essaie d’absorber leurs idées, en espérant qu’un jour je puisse écrire un morceau moi-même. Je sais que je ne suis pas encore au niveau, donc je vais travailler dur et j’espère y arriver un jour.


En dehors de la musique et du doublage, quelles sont les activités auxquelles vous aimez vous adonner ?

Inori Minase : J’adore passer mes vacances avec ma famille et mes amis ; je suis très détendue et heureuse quand je fais cela. J’ai rencontré beaucoup de gens grâce à mon travail et je me suis fais de nombreux amis, nous allons souvent manger ensemble. C’est amusant, et parce que nous travaillons ensemble, nous pouvons parler du travail, du doublage et nous nous comprenons mutuellement. Ces choses sont ce que j’aime faire en dehors de la musique et du doublage. Cela me rend très joyeuse et décontractée.


Vous vous êtes produite dans de nombreux pays à travers l’Asie. Quelles impressions vous ont fait vos fans dans ces pays ?

Inori Minase : Ma première impression est qu’ils sont très chaleureux, je me sens toujours très bien accueillie. J’ai également été ébahie par le fait qu’ils parlent un japonais parfait et que je comprends tout ce qu’ils me disent. Ils ont probablement appris le japonais grâce aux anime, et mes fans m’appellent par le nom des personnages que j’ai joués ou par mon surnom, Inorin. Le fait qu’ils fassent l’effort de parler japonais me touche beaucoup, en plus ils sont très mignons et cela fait fondre mon cœur chaque fois que je me rends à l’étranger.


Avez-vous l’intention de vous produire en Europe ou en Amérique dans un futur proche ?

Inori Minase : Non, mais j’aimerais m’y produire un jour. Je serais tellement heureuse si je pouvais aller en Floride, là où est situé Disney World.


Travaillez-vous actuellement sur de nouveaux projets ?

Inori Minase : J’ai doublé deux anime qui débuteront au printemps. Le premier est « Re:Zero kara hajimeru isekai seikatsu » et le second est « Netoge no yome wa onna no ko janai to omotta ? ». Concernant les anime prévus cet été, j’ai doublé Ruruka Ando dans « Danganronpa 3 : The End of kibôgamine gakuen - mirai-hen » et Shamille Kitra Katvarnmaninik dans « Nejimaki seirei senki : tenkyô no Alderamin ».


Pour conclure cette interview, auriez-vous un message pour nos lecteurs ?

Inori Minase : J’ai participé et me suis produite à de nombreux événements en Asie mais je n’ai jamais eu la chance de faire cela en Europe ou en Amérique. J’aimerais visiter votre pays et vous rencontrer bientôt que ce soit lors de conventions, d’expositions ou d’événements organisés pour les anime pour lesquels j’ai travaillé, et même pour me produire en tant que chanteuse. Quand nous nous rencontrerons, cela serait super si vous pouviez m’appelle par mon surnom, Inorin. Bien que nous soyons de pays différents, les anime sont ce qui nous relie alors ce serait chouette si vous pouviez en regarder, surtout ceux dans lesquels je double (rires). Consultez ma page Facebook et mon compte Twitter pour les mises à jour sur mon travail et mes activités !


JaME souhaite remercier Inori Minase et Sony Music Artists Inc. pour avoir rendu cette interview possible.


items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités