Interview avec HAYABUSA

interview - 15.12.2016 06:00

JaME a pu s'entretenir avec le groupe lors de son passage à Japan Expo.

Invité pour la première fois à Japan Expo, le groupe de kayoukyoku HAYABUSA a pris le temps de répondre aux questions de JaME quant à sa création, son univers et ses projets.


Bonjour ! Comme il s’agit de notre première interview, pourriez-vous vous présenter chacun votre tour pour nos lecteurs qui ne vous connaitraient pas encore ?

Yamato : Je suis Yamato de HAYABUSA j’ai 22 ans, j’adore le vin français et je suis très heureux d’avoir pu en boire.
Shoya : Bonjour je suis Shoya de HAYABUSA j’ai 23 ans, j’adore le camembert et je vais faire de mon mieux pour ce salon.
Hikaru : Bonjour je suis Hikaru, je viens de Yokahama. Je suis le plus petit du groupe mais aussi le plus âgé, j’ai 29 ans.


Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Yamato : Nous ne nous connaissions pas avant mais nous sommes issus de la même agence. Et c’est grâce à des auditions que le groupe a été formé en 2012.


D’où vient le nom HAYABUSA [1] ?

Yamato : Le concept du groupe est « Envolons-nous vers le futur ! »


Pourriez-vous nous parler du style de votre musique, le kayoukyoku ?

Hikaru : Notre genre principal est l’enka, et plus particulièrement le kayoukyoku, même si parfois nous faisons aussi des chansons pour des anime. La différence entre l’enka et la pop est que ce genre de musique est typiquement japonais. Les techniques de chant pour projeter la voix sont elles aussi très différentes.


Votre dernier single Eborebo! s’est classé deux fois parmi le Top 10 enka et kayoukyoku. Comment décririez-vous cette chanson et quel est le message derrière celle-ci ?

Yamato : C’est le producteur Hyadain (Kenichi Maeyamada) qui a écrit cette chanson. C’est un titre très dynamique avec des paroles qui collent à la série (ndlr : l’anime Duel Masters VSR) sans pour autant en parler directement.
Hikaru : Nous avons réussi à faire un compromis entre les genres anime et enka.


Quels sont vos artistes d’enka préférés ?

Yamato : Pour ma part, il s’agit d'Ishihara Yujiro. Je l’ai découvert quand j’étais très jeune et c’est lui qui m’a donné envie de devenir chanteur.
Shoya : Quant à moi, ce sont mes senpai qui sont dans la même agence que nous.


Le 31 janvier de cette année, vous avez fait votre premier concert Hayabusa Matsuri da yo!!. Quelle expérience vous a apporté cette prestation et quel en est votre meilleur souvenir ?

Hikaru : Comme c’était notre premier concert nous étions un peu stressés avant d’entrer sur scène. Mais quand le rideau s’est levé et que nous avons vu le public nous encourager, tout notre stress s’est envolé.


En avril vous avez joué au côté d'Ichikawa Yukino, Hikawa Kiyoshi, Iwasa Misaki (qui est également invitée à Japan Expo cette année), Yamakawa Yutaka, Mizumori Kaori et bien d’autres. Pouvez-vous nous faire partager ce que vous avez ressenti ?

Hikaru : Ce duo était très intéressant et le fait d’ajouter une voix féminine à notre trio a beaucoup plus à notre public.


Est-ce la première fois que vous vous produisez à l’étranger ?

Hikaru : C’est la première fois.


C’est votre premier concert en Europe. Quelles sont vos attentes pour cette première venue à Japan Expo ?

Yamato : Nous voudrions faire découvrir l’enka à un maximum de gens parce que ce style de musique est assez méconnu.


Pour conclure cette interview, avez-vous un message pour nos lecteurs ?

Yamato : C’est notre première fois à l’étranger et je suis un peu anxieux, mais je vais faire de mon mieux pour faire découvrir l’enka au public de Japan Expo.
Hikaru : Je voudrais transmettre le charme de l’enka au public de Japan Expo. Vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux (chante le refrain d’Eborebo!) et je voudrais aussi que les gens se rappellent de cette chanson.
Shoya : J’aimerais me faire aimer du public français et j’espère que nous pourrons revenir l’année prochaine.


[1] : hayabusa, littéralement "buse rapide", désigne le faucon pèlerin.


items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Japan Expo 2016

publicités