Interview avec Versailles

interview - 19.01.2017 06:00

JaME s’est entretenu avec Versailles à propos de sa renaissance, de ses récentes activités et de sa tournée européenne à venir.

Un mois après son très attendu concert de réunification, qui s’est tenu le 7 août dernier, Versailles annonçait une tournée européenne pour le mois de janvier. JaME s’est entretenu avec le groupe au sujet de son retour, de ses récentes activités et de sa prochaine tournée européenne.


Bonjour Versailles ! Félicitations pour ce retour sur la scène musicale. Quelles sont les raisons qui vous ont motivés à reprendre vos activités ?

KAMIJO : Parce que nous avons trouvé notre voie en tant que groupe.
MASASHI : Tous les membres ont trouvé leur harmonie en travaillant les uns avec les autres.
TERU : A travers nos carrières solo, nous avons pu réaffirmer l’importance de Versailles.
HIZAKI : C’est Dieu qui l’a souhaité.
YUKI : Le temps était venu.

Que signifie cette réunification pour chacun d’entre vous ?

KAMIJO : Pour moi, c’est un défi. Ce groupe est puissant. C’est aussi une formation qui peut nous rendre meilleurs.
MASASHI : Pour moi, cela représente le fait d’avoir un nouveau rêve.
TERU : Nous allons conquérir le monde !
HIZAKI : C’est ma destinée.
YUKI : Créer une nouvelle histoire.

Avez-vous éprouvé des difficultés à travailler de nouveau ensemble après quatre ans ?

KAMIJO : Cette renaissance en elle-même n’est pas un défi. Pour moi, le défi se joue toujours contre moi-même.
MASASHI : De toujours aller de l’avant.

Quelle l’évolution musicale Versailles a-t-il connu par rapport au passé ?

KAMIJO : Bien entendu, nous nous sommes améliorés d’un point de vue technique, mais notre harmonie est devenue, elle aussi, plus belle.
MASASHI : Nous sommes devenus meilleurs à plusieurs niveaux.
TERU : Nous sommes devenus capables de faire de la musique au-delà des frontières et des genres.
HIZAKI : Nous faisons des morceaux ayant essentiellement des bases classiques, mais je pense qu’il y a plus d’éléments maintenant.
YUKI : Je crois que toutes les connaissances que nous avons amassées se ressentent dans nos chansons.

Quelle est la nouvelle direction de Versailles ?

KAMIJO : La direction est restée la même, mais sa profondeur est plus importante qu’avant.
MASASHI : La direction de Versailles n’a pas changé.
TERU : Nos objectifs sont devenus plus grands.
HIZAKI : A l’heure actuelle, notre objectif est d’acquérir une reconnaissance internationale.
YUKI : Je ne pense pas qu’elle a changé, elle est devenue plus stoïque à tous les niveaux.

Vous avez sorti un album best of intitulé The Greatest Hits 2007-2016 le 14 septembre. Comment avez-vous choisi les chansons figurant sur cet opus ?

KAMIJO : Nous étions d’accord avec les premières suggestions.
MASASHI : Cela s’est décidé rapidement.
TERU : Nous nous sommes réunis et n’avions pas d’objections quant aux choix de KAMIJO.

Vos deux dernières sorties sont des albums best of. Etes-vous en train de travailler sur de nouveaux morceaux ?

KAMIJO : Nous sommes en train d’enregistrer un merveilleux album.
MASASHI : Nous travaillons dessus à l’heure actuelle.
TERU : C’est en cours. Gardez l’œil ouvert !
HIZAKI : Et je voudrais sortir le prochain aussi.
YUKI : Je suis d’accord.

Vous vous êtes récemment produits au VISUAL JAPAN SUMMIT 2016. Pourriez-vous nous parler de cette expérience ?
KAMIJO : Cela m’a donné envie de propager encore plus le visual kei à travers le monde. Et je pense que cela est possible avec Versailles.
MASASHI : C’était un merveilleux événement. Cela m’a donné envie de voir Versailles se produire à travers le monde entier.
TERU : Il y avait beaucoup de super groupes et j’ai été très stimulé.
HIZAKI : Cela m’a donné envie d’encore plus diffuser notre musique à travers le monde entier.
YUKI : Ce fût un honneur de jouer aux côtés de groupes que je respecte.

Dans quelques jours, vous allez embarquer pour une tournée européenne baptisée VERSAILLES EUROPE TOUR 2017 "RENAISSANCE". Pourquoi avoir choisi l’Europe pour votre première tournée post-réunification à l’étranger ?

KAMIJO : Choisir l’Europe était naturel pour moi car notre premier concert à l’étranger s’est tenu en Europe.
MASASHI : Peut-être à cause de nos pensées à propos de l’Europe.
TERU : Parce que j’avais très envie de revoir nos fans européens.
HIZAKI : Parce que nos fans européens ont continué à nous montrer leur soutien.
YUKI : Cela semblait inévitable pour moi car notre toute première tournée s’est déroulée en Europe.

Que peuvent attendre vos fans de cette série de concerts ?

KAMIJO : Vous pourrez entendre de nouveaux morceaux et voir le sourire des membres sur scène.
MASASHI : Un Versailles plus fort.
TERU : J’aimerais choisir et interpréter des chansons que vous avez toujours aimées.
HIZAKI : Un vrai visual live.
YUKI : Un Versailles plus puissant.

Vos fans d’Amérique du Nord et d’Amérique Latine sont heureux de votre retour. Avez-vous l’intention de vous produire là-bas après votre tournée européenne ?

KAMIJO : Versailles donne des concerts dans le monde entier. Nous ferons sûrement ce genre d’annonce dans le futur.
MASASHI : J’aimerais que cela arrive.
TERU : Oui, j’aimerais.
HIZAKI : Je n’ai pas eu l’occasion d’aller souvent en Amérique, donc j’aimerais pouvoir y aller un de ces jours.
YUKI : Bien sûr que je veux, et je réfléchis à comment nous pourrons réaliser cela.

Vous jouerez au Nippon Budokan le 14 février. Quels sont vos projets pour ce concert ?

KAMIJO : Je veux faire ce concert pour réaliser le souhait que nous avons depuis la formation du groupe.
MASASHI : J’aimerais faire un concert rempli des idéaux que nous avons actuellement.
TERU : Il n’est pas surprenant de dire que nous donnerons le meilleur de nous-mêmes, mais je veux vous impressionner.
HIZAKI : Je veux donner le plus gros concert pour moi et pour vous.
YUKI : C’est aussi le lieu où Jasmin You voulait se produire, donc ce sera un moment-clé de l’histoire de notre groupe.

Vous fêterez vos dix ans cette année. Quels sont vos meilleurs souvenirs à propos de Versailles ?

KAMIJO : J’ai lavé mes cheveux sur un parking lors d’une tournée européenne (rires).
MASASHI : Quand j’ai rejoins le groupe.
TERU : Le concert au château d’Orléans, en France.
HIZAKI : Le concert au NHK Hall avant notre pause.
YUKI : Notre tout premier concert.

Quels sont vos attentes et vos souhaits pour le futur ?

KAMIJO : Je voudrais embarquer pour une tournée internationale à travers de nombreux pays, que personne ne saurait reproduire.
MASASHI : Je serais heureux si nous pouvions être aimés encore plus de par le monde entier.
TERU : Être le groupe le plus unique.
HIZAKI : J’aimerais me produire à un festival européen.
YUKI : Je voudrais jouer dans des pays où je ne suis encore jamais allé.

Pour conclure notre interview, auriez-vous un message pour les lecteurs de JaME ?

KAMIJO : Merci d’avoir lu cette interview jusqu’à la fin. Vous avez gardé foi en nous, nous allons continuer à faire de vos rêves une réalité. Soutenez-nous !
MASASHI : Continuez de soutenir Versailles s’il vous plait.
TERU : Versailles est né à nouveau. Si vous aimez les belles choses, je suis sûr que vous nous apprécierez. S’il vous plait, découvrez-nous.
HIZAKI : Merci de votre soutien. Je suis impatient de vous revoir.
YUKI : Merci de toujours nous soutenir ! Continuons d’écrire l’histoire ensemble.

JaME tient à remercier Versailles et B7Klan pour avoir rendu cette interview possible.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités