Interview avec ONiBAND

interview - 13.04.2018 02:01

Un oni se jette dans la mêlée visual kei.

Suite à la dissolution de MeteoroiD l'an dernier, le chanteur Genki a lancé son projet solo, un groupe baptisé ONiBAND. JaME s'est entretenu avec l'artiste à propos de cette nouvelle aventure.

Merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs s'il vous plait ?

Genki : ONiBAND est un groupe, mais à part moi, tous les autres membres changent en fonction des concerts et des enregistrements. Visuellement, le démon sert d'image pour la formation, afin d'accentuer cet esprit japonais.

Parmi toutes les créatures du folkore japonais, pourquoi avoir choisi l'oni ?

Genki : Mon nom, Genki, s'écrit avec les kanji 幻 (gen) et 鬼 (ki). La première signification voulue est qu'ONiBAND est mon groupe parce que mon nom s'écrit avec le kanji 鬼 (oni). La seconde est que ce choix a été fait pour souligner notre identité japonaise.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Genki : Elle me vient en pensant aux fans qui m'apportent leur soutien, en écoutant de la musique que j'aime, et en conduisant. Toutes ces activités me permettent de me détendre quand je crée des morceaux.

Quelles sont vos influences musicales principales ?

Genki : X JAPAN.

Quelle est la principale différence, d'un point de vue musical, entre ONiBAND et votre précédent groupe MeteoroiD ?

Tout d'abord, je suis l'unique membre d'ONiBAND, c'est mon projet solo. Je donne la priorité à ce que je veux faire ; et les autres membres, dont la musicalité correspond au projet, participent aux enregistrements et aux concerts, formant ainsi ONiBAND.

Nombre de groupes de visual kei très connus se sont séparés ces dernières années. Qu'est-ce que cela vous inspire de faire partie de la nouvelle génération ?

Genki : En effet, de nombreux groupes se sont séparés. A cause des changements générationnel et temporel, je suppose ? C'est seulement mon impression, mais je trouve que nous sommes très flexibles en tant que nouveau groupe quant à la musique que nous jouons, et je trouve cela formidable. Par rapport à cela, je trouve que les anciens groupes étaient quelque peu rigides, mais ils n'avaient pas le choix et cela faisait partie de leur vision. J'aspire à créer un groupe que moi seul peut réaliser. Ce que je fais n'a rien à voir avec l'ère et la scène musicales actuelles. A travers les chansons que j'aime, je veux réaliser les rêves et les souhaits des gens.

Quel message souhaitez transmettre aux auditeurs avec votre premier single, ONiBAND no Theme♬?

Genki : Mon message est : je ne suis pas encore mort, et qu' "il y a un endroit encore plus beau que celui-ci ; je vais y emmener mes auditeurs grâce à ma musique !".



Travaillez-vous actuellement sur de nouveaux morceaux ? Si oui, quels thèmes et sonorités y inclurez-vous ?

Genki : J'en ai beaucoup. Allant de chansons très vives, comme celles de Green Day, au heavy metal. Mais dans tous ces morceaux, "la paix" et le "Japon" sont les éléments fondateurs.

Quels sont les temps forts de votre premier one-man, qui s'est tenu le 3 février dernier ?

Genki : Nous avons joué des morceaux de mon groupe précédent, donc les fans se sont beaucoup amusés. Comme c'était mon premier one-man depuis très longtemps, je me languissais de redécouvrir cette sensation de me produire sur scène.

Si vous aviez l'occasion de faire une tournée mondiale, où aimeriez-vous aller et pourquoi ?

Genki : En premier lieu, aux Etats-Unis ! J'ai fais la promesse d'y retourner la dernière fois que j'y suis allé ! La nourriture est délicieuse, et surtout, les Étasuniens sont très gentils, voilà pourquoi ! En outre, j'aimerais aller en Europe.

Puisque votre fan-club se nomme "Jigokukyo", voici maintenant quelques questions à propos de l'Enfer ! Si vous pouviez visiter l'Enfer pendant une journée, qu'y feriez-vous ? Si une audience avec Enma vous était accordée, que lui diriez-vous ?

Genki : C'est une question intéressante ! Je ne veux vraiment pas aller en Enfer ! Mais s'il y a un Paradis plein de jolies femmes, ça ne me dérange pas d'y aller tout de suite ! (rires) Si je rencontre Enma je lui dirais "Je vais prendre ta place pendant les weekends !". Après tout, Enma est très occupé, non ?

Merci pour vos réponses ! Auriez-vous un message pour les lecteurs de JaME ?

Genki : Merci à tous pour votre soutien ! Vos réactions sur les réseaux sociaux me rendent très heureux. Je vais travailler très dur au Japon afin de pouvoir vous rencontrer un jour !

JaME souhaite remercier ONiBAND et Chaotic Harmony pour avoir rendu cette interview possible.

Liens
Site officiel : http://onigashimarecords.com/oniband/index.htm
Twitter : https://twitter.com/GENKIPANMAN
Instagram : https://www.instagram.com/genkipanman/
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités
  • Chaotic Harmony
  • euroWH
  • SYNC NETWORK JAPAN