Interview avec Mio

interview - 22.11.2009 00:00

Rencontre avec la jeune et prometteuse Mio, qui nous parle de ses débuts, de son nouveau groupe, ainsi que de ses prestations dans les rues de Tokyo.

Fraîchement arrivée sur la scène musicale japonaise, la pétillante Mio nous a accordé une interview suite à la sortie de son nouvel album.


Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Mio : Bonjour, je m'appelle Mio. J'ai 22 ans, et je suis auteur-compositeur-interprète. Je me suis récemment produite dans les rues de Kichijôji. Je joue également avec mon groupe dans des live houses.

Maintenant que vous en parlez, on dirait que vous aimez beaucoup faire des concerts dans les rues. Pourquoi ? Il doit bien y avoir des inconvénients, non ?

Mio : Quand je suis arrivée à Tokyo, c'était un peu dur parce que des gens bourrés me rentraient dedans ! (rires) Mais en ce moment, c'est surtout la police qui pose problème ! En fait, c'est interdit de se produire dans la rue, alors c'est tendu ! (rires) Ça n'empêche que j'adore ça, surtout quand des gens qui ne me connaissent pas s'arrêtent pour écouter. Ça me fait vraiment plaisir.

Est-ce que les policiers peuvent vous faire payer une amende ?

Mio : Non, mais ils peuvent relever vos empreintes et vous faire signer un document. Vous devez aussi dire que vous ne recommencerez pas.

Et pourquoi avez-vous choisi le quartier de Kichijôji ? Est-ce qu'il y a une raison particulière ?

Mio : Tout simplement parce qu'il y a beaucoup moins de chance de se faire attraper ! (rires)

Revenons-en à votre musique. A quel âge avez-vous commencé à chanter ?

Mio : Depuis que je suis toute petite ; j'adorais le karaoke ! (rires) Mais ce n'est qu'à l'âge de dix-sept ans que j'ai commencé à écrire et à chanter mes propres chansons.

A dix-neuf ans, vous avez sorti votre premier single, intitulé Atama no warui musume no hanashi. Vous aviez un look plutôt sombre à l'époque. Et maintenant, quand on regarde la jaquette de votre album, Ai no mama aruite ikitai, on a l'impression que vous avez énormément changé. Est-ce qu'il en est de même pour votre musique ?

Mio : Oui, j'ai beaucoup changé ! (rires) Surtout après la sortie de l'album. Je pense qu'avoir les membres du groupe autour de moi m'a fait réaliser l'importance de créer des liens. Et puis ça m'a fait du bien de traîner avec des gens de ma génération après avoir joué de la guitare et chanté devant des personnes plus âgées. En fait, je suis rapidement devenue très proche des membres de mon groupe, et c'est vraiment agréable de pouvoir tout partager avec eux. Je pense que ça a renforcé mes liens avec les gens en général.

En ce qui concerne votre album, comment s'est passé l'enregistrement ?

Mio : C'était vraiment super ! Takashi Nakayama, l'arrangeur, était à la guitare, et nous avons pris des musiciens professionnels pour les autres instruments.

Comment expliquez-vous le fait que les chansons soient toutes si différentes ?

Mio : J'avais vingt ans quand j'ai commencé à travailler sur l'album. A l'époque, j'étais relativement instable, émotionnellement parlant. Quand j'y repense, c'était vraiment une période difficile, et ça s'est ressenti sur ma musique. Quand j'écoute ces chansons maintenant, je les trouve puériles, mais elles me tiennent quand même à cœur.

D'après vous, qu'est-ce qui vous différencie des autres chanteuses ?

Mio : Après avoir écouté mon album, on dirait que les gens pensent que je suis une artiste J-pop. Mais quand ils viennent me voir en concert, ils se rendent vite compte que je suis à 100% rock ! Je pense que les gens ont du mal à me catégoriser. Quoi qu'il en soit, j'ai l'impression qu'ils commencent doucement à m'accepter en tant qu'artiste, et qu'ils reconnaissent mon originalité.

Comment composez-vous vos chansons ?

Mio : En général, c'est la mélodie qui me vient en premier. Ensuite, j'écris les paroles.

Quels sont les artistes que vous appréciez ? Est-ce que certains vous ont influencé ?

Mio : Quand j'avais dix-sept ans, j'aimais beaucoup le groupe Muse. C'est ce qui m'a donné envie de faire de la musique ! A part ça, mes parents tiennent un bar où ils passent du rock, alors j'ai eu l'occasion d'écouter beaucoup de rock des années 70 et 80, et j'adore !

En parlant de vos parents, votre mère est chanteuse aussi, n'est-ce pas ? Est-ce qu'elle vous a appris à chanter ? Et est-ce qu'elle vous apporte son soutien ?

Mio : Non, elle ne m'a pas appris à chanter. Mais c'est parce que j'ai toujours eu du mal à assimiler ce que mes parents essayaient de m'apprendre. (rires) En tout cas, ma mère est la personne qui me comprend le mieux, et elle me soutient de tout son cœur.

Ça ne fait pas longtemps que vous avez formé votre groupe. Est-ce que ça se passe bien ? Et qu'est-ce que ça fait d'être la seule fille ?

Mio : J'apprends énormément auprès d'eux, ils sont vraiment très professionnels. Je ne les connais pas depuis longtemps, mais je les respecte énormément, en tant que musiciens, mais aussi en tant que personnes. Et puis on s'éclate vraiment en concert ! Ça me motive vraiment de jouer avec eux !

Comment les avez-vous rencontré ? Mr. Yamada, qui participe à vos concerts, est un musicien plutôt célèbre. Il a joué avec Every Little Thing, Koda Kumi, Tommy Heavenly6, the brilliant green, Otsuka Ai, Bonnie Pink, et bien d'autres.

Mio : Quand mon ancien groupe s'est séparé en mars dernier, j'ai commencé à jouer moi-même de la guitare. En fait, les membres actuels ne sont là que depuis le mois dernier. Je connais Takeshi Hatae, le batteur, depuis trois ans ; on s'est rencontré lors d'un concert à Nagano. C'est un honneur pour moi qu'il ait accepté de jouer avec moi. Il m'a ensuite présenté Anthony Yamada, qui est devenu notre bassiste, et enfin le guitariste Kôta Nakamura. C'est vraiment génial de faire de la musique avec eux. Je les adore.

Eh bien, c'est prometteur tout ça ! Vous allez sûrement faire de bons concerts cette année. Pour finir, avez-vous un message pour nos lecteurs ?

Mio : Merci d'avoir lu cette interview ! J'espère que j'aurai l'occasion de faire des concerts à l'étranger un jour !



JaME tient à remercier Mio pour cette interview. Pour plus d'informations, vous pouvez aller sur son site officiel et sur son profil MySpace.
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités
  • SYNC NETWORK JAPAN
  • euroWH
  • Chaotic Harmony