JACK IN THE BOX été 2009 – Partie 2

live report - 30.03.2010 00:40

La seconde partie du festival JACK IN THE BOX d’été 2009 présentant Kinniku Shoujo Tai, acid android, Kiyoharu, « la formation spéciale » Karasu, Ken et BREAKERZ !

En continuant avec Kinniku Shoujo Tai, il était facile de prévoir à l’avance que la majorité du public plutôt jeune ne serait pas très familière avec ce groupe de rock old-school qui a commencé ses activités au début des années 1980. Mais même si beaucoup de gens ne connaissaient pas ce groupe auparavant, après cette superbe représentation ce jour-là, ils en sauraient sûrement beaucoup plus !



Concert de Kinniku Shoujo Tai à JACK IN THE BOX



Dès que le concert a commencé avec Odoru dame ningen, il était assez évident pour tout le monde que ce groupe était tout sauf ordinaire. En effet, il s'est avéré être un changement bienvenu par sa façon rafraîchissante et humoristique de jouer ses chansons. Les membres n’étaient pas seulement conscients de savoir comment divertir mais aussi de savoir comment assurer et emporter le public. Et comme il est approprié, ils ont gardé ce rythme du début jusqu’à la toute fin, avec la foule en train de sauter, danser, crier, rire et passer un bon moment. Que ce soit pendant les chansons suivantes ou les MC hilarants de leur chanteur Kenji, les gens ont visiblement profité de la fraîcheur du groupe et ont continué de s’accorder avec leurs sons. Au final, on peut dire sans craindre que Kinniku Shoujo Tai a fait une performance géniale, montrant de façon plus qu'impressionnante qu’il y a encore de la vie chez les vieux chiens !

Set list

1. Odoru dame ningen
2. Nihon indoka keikaku
3. Ningen kirai no uta
4. Moretsua Tarou
5. Shaka

Les cris pour Yukihiro ont immédiatement rempli la salle dès que les lumières se sont éteintes et que le signal de départ pour le concert d’acid android fut donné. En commençant avec enmity, le son des guitares a complétement captivé les fans ; ils ont vite rejoint le chant de Yukihiro qui a conduit à une fin dynamique mais soudaine en quelque sorte. La chanson suivante a répondu aux encouragements successifs de la foule, egoistic ideal. Exactement comme leur morceau précédent l’a fait, la musique a littéralement noyé le public qui l'a acceptée avec une joie extrême. Cependant, les gens se sont tus dès que les premières notes de daze ont retenti. Comme son nom l’indique, elle a laissé les fans enchantés. Presque tout le monde retenait son souffle jusqu’à ce que le refrain commence ; à ce moment-là les fans sont finalement entrés en transe et se sont mis dans l’ambiance en criant, en dansant, en faisant des signes de la main. Mais ce n’était pas le coup de grâce d’acid android car avec ring the noise et let’s dance, deux des chansons les plus populaires du groupe, le superbe final d’acid android a été gardé pour la fin !

Set list

1. enmity
2. egoistic ideal
3. daze
4. ring the noise
5. let's dance

Débutant par les guitares saturées et les parties puissantes de petty, Kiyoharu a tout de suite préparé la foule pour le show énergique et séduisant qui allait suivre. En continuant avec la plus calme, mais pas moins puissante GROOVER, il a eu à coup sûr l’attention non-divisée du public, qui a autant apprécié les sons plutôt lourds que le refrain accrocheur de Darlene. En donnant le coup d’envoi d’ALIEN MASKED CREATURE, Kiyoharu a montré une nouvelle fois non seulement son jeu de scène très apprécié mais aussi son attitude de rock star qui l’a toujours mis au centre de l’attention où qu’il aille. Acclamé par les encouragements bruyants de la foule, il a continué son show avec COME HOME et a immédiatement emporté le public. Les gens n'ont rien pu faire d’autre que de se joindre à la musique et de bouger leurs mains dans les airs, incapables de résister à la présence dominante du chanteur. En commençant à jouer le classique de SADS Sandy, Kiyoharu a conclu sa partie de chansons lourdes mais puissantes et a terminé un spectacle attendu d’un chanteur de ce calibre.

Set list

1. petty
2. GROOVER
3. Darlene
4. ALIEN MASKED CREATURE
5. COME HOME
6. Sandy

À part un message indiquant « Attendez-les impatiemment ! » sur le site de Maverick, il n’y avait pas d’autres informations sur Karasu avant leur concert, donc il n’y avait pas d’autre choix que d’être surpris par l’entrée du groupe ! Les lumières se sont éteintes, l’introduction du groupe a commencé sur les écrans géants derrière la scène et les cris enthousiastes ont retenti dans la salle en même temps que le line-up a été dévoilé.

Kenzo de ayabie était à la batterie. dunch de jealkb était à la basse. Mizuki de Sadie ainsi que Hiroto de Alice Nine étaient les guitaristes. Et finalement, Tatsuro de MUCC s’est révélé être le chanteur.

C’était définitivement une surprise et une formation à laquelle personne n’aurait probablement jamais pensé, mais avec eux se tenant ensemble sur scène et faisant un concert, ce serait dur de les oublier après !

En commençant avec une reprise vivante du classique de Kuroyume Like @ Angel, les fans et le groupe ont tout de suite été secoués, ont dansé et ont sauté dès le premier moment. Il n’y a pas eu besoin de prendre d’élan quand le groupe a poursuivi avec Red de Creature Creature. Le public a été chauffé au maximum et il était clair que les musiciens ont aussi apprécié cette occasion spéciale. Le chanteur Tatsuro, ainsi que dunch, Mizuki et Hiroto ont couru d’un côté à l’autre de la scène et des passerelles et ont provoqué le public un nombre incalculable de fois. Après avoir terminé leur tribute à Kiyoharu et MORRIE – tous deux présents ce jour-là – l’auto-proclamée « formation spéciale » a continué avec une chanson originale appelée Lastica, une mélodie rapide avec un rythme dynamique qui vous fait bouger. En donnant tout ce qu’ils avaient pour le grand final, Karasu a laissé une impression intarissable sur la foule étonnée et réjouie et a également promis que Lastica serait enregistrée. Leur partie s’est conclue avec excitation au sujet de ce que la formation spéciale Karasu a préparé pour le futur.

Set list

1. Like @ Angel
2. Red
3. Lastica

En choisissant S comme opening pour ce concert, Ken s’est assuré que le public n’ait pas eu trop de temps pour se reposer. La chanson avait son propre charme romantique par la façon dont la chanteuse Tomo, qui n’a pas seulement participé en temps que chœur mais aussi rejoint le chant en tant que partenaire en duo, a ajouté un peu de piquant aux mélodies conduites par la guitare, familières à Ken. Il a continué avec ETERNAL REST en donnant finalement aux fans un peu de temps pour reprendre leur souffle tandis qu’ils écoutaient la chanson paisible qui présentait des parties sereines, d'autres presque inaudibles ainsi que des explosions vigoureuses soudaines. Ses dernières notes se sont à peine atténuées quand In Physical a commencé à montrer la force des deux chanteurs. La voix de Tomo avait déjà donné un petit bonus aux premières musiques mais a maintenant atteint un tout autre niveau tandis que les autres facettes de la composition ont été mises en évidence. En accélérant le rythme a nouveau, la salle était prête pour l’énergique Gimme Your Name, faisant danser et taper des mains le public en rythme. Avec Spin Along, Ken et les membres de son groupe ont été capables de montrer leurs talents ainsi que leur dévouement pour la musique, et ont terminé leur représentation avec un boum.

Set list

1. S
2. ETERNAL REST
3. In Physical
4. Gimme Your Name
5. Spin Along


Étant le dernier groupe se produisant avant l’entracte, BREAKERZ n’a pas perdu de temps ; il a débuté son spectacle avec NO SEX NO LIFE, commençant ce qui allait devenir une fête chahuteuse et entraînante. Qu’ils soient en train de courir sur scène ou de chauffer le public en criant de manière répétitive « Jump! », le chanteur Daigo et les membres du groupe Akihide et Shinpei ont fait de leur mieux pour faire vibrer la salle de plus en plus fort. Avec la chanson plutôt accrocheuse Summer Party, conduite par la guitare, ils n’ont pas échoué : la foule n’a pas pas arrêté de danser et de faire des signes de la main en l’air avec enthousiasme et Daigo n’a pas raté la chance d’ajouter de l’huile sur le feu en faisant ce à quoi il est le meilleur : embrasser son guitariste !

Lors d'un petit MC, le chanteur a expliqué la chorégraphie spéciale que le groupe avait inventé pour la chanson suivante et ils ont alors continué leur show avec Bambino. Le public a visiblement apprécié la danse amusante inspirée par le rythme latino palpitant de la chanson et deux danseuses ont tournoyé partout sur scène. Tous hors d’haleine, les gens ont écouté attentivement Daigo quand il a commencé à parler d’« une chanson qui est toujours chantée au karaoke avec hyde et yasu ». Il a alors fait son tribute à hyde en commençant la musique Tsunami de Southern All Stars d’une façon très « hydeienne ». Pas besoin de mentionner que le public a rejoint son chant quelques instants plus tard et a reconnu ce petit interlude avec de grands applaudissements. Après avoir gagné le cœur du public, BREAKERZ n’a pas eu besoin de beaucoup d'efforts pour rendre la foule folle pour leur dernière chanson Shakunetsu et a apprécié un final énergique avec un public réjoui essayant d’attraper les serviettes.

Set list

1. NO SEX NO LIFE
2. Summer party
3. Bambino
4. Shakunetsu
artistes liés
concerts et événements liés
ZORO 15/08

ACID ANDROID   BREAKERZ   cali≠gari   DEAD END   girugamesh   MUCC   TETSUYA   VAMPS   ZORO  
Chiba - Japan
Makuhari Messe
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

JACK IN THE BOX 2009 SUMMER

galerie photos
publicités
  • SYNC NETWORK JAPAN
  • Chaotic Harmony
  • euroWH