Interview avec Jin Akanishi à Los Angeles

interview - 07.10.2010 07:00

La veille d’un concert solo à Los Angeles de Jin, issu du groupe KAT-TUN, JaME a pu s’asseoir à ses côtés pour une courte interview.

La veille d’un concert solo de Jin, du groupe KAT-TUN, à Los Angeles, JaME a pu s’asseoir avec lui pour une courte interview.

En juin, Jin Akanishi, membre du célèbre groupe KAT-TUN de la Johnny’s Entertainement, décidait de s’attaquer en solo à une série de concerts sur le territoire américain. Avant ses trois shows en terre californienne, JaME a pu s’entretenir avec la jeune star. L’interview a été l’occasion de partager avec JaME ses pensées concernant ses tentatives de percer aux États-Unis.


Qu’est-ce qui vous a poussé à vous mettre aux concerts solo ?

Jin : J’aime composer, j’ai déjà écrit de nombreux morceaux. J’avais envie de jouer ces chansons, et qu'elles soient entendues par tout le monde.

Votre tournée solo et les concerts de Los Angeles portent le nom You & Jin. Quelles sortes de concepts est-ce que vous essayez de faire passer à travers ce titre ?

Jin : ‘You’ fait référence à l’ensemble des fans, et 'Jin' c’est moi, bien entendu. Ça signifie…(pause). J’ai des amis dans différents pays, et il y a beaucoup de fans qui vivent dans d’autres pays ; nous travaillons tous ensemble. Peu importe la couleur de la peau – jaune, blanche, noire – ou si tu es gay, hétéro, lesbienne, tout le monde travaille ensemble dans le même objectif. Et cet objectif, c’est de vivre un bon concert.

Est-ce que vous prévoyez de sortir des titres en solo ?

Jin : J’aimerais ! (rires)

Votre style en tant qu’artiste solo est-il différent de ce que vous faites avec KAT-TUN ?

Jin : Je pense que c’est très différent oui. C'est davantage orienté hip-hop et pop occidentale.

À quel point est-ce différent d’assurer une performance en solo, comparé aux concerts avec KAT-TUN ?

Jin : Dans le groupe, si je fais une erreur, quelqu’un peut la couvrir. Pendant un concert solo au contraire, je dois prendre la responsabilité de chacune de mes erreurs. Et puis, je crée mon style, mon show, ma musique… Mais finalement, ce n’est pas si différent que cela, parce que la chose la plus importante, c’est toujours de s’amuser.

Depuis que vous faites votre propre tournée solo, est-ce que vous avez le sentiment d’avoir mûri en tant qu’artiste ?

Jin : Ahh, je ne sais pas… Je n’ai pas l’impression d’avoir changé.

Vous avez déjà un certain nombre d’expériences en tant qu’acteur à votre actif. Est-ce qu’il y a quelque chose que vous pouvez faire en tant qu’acteur qu’il vous est impossible de faire en tant que chanteur, et inversement ?

Jin : Quand je joue, je peux me mettre dans la peau d’une autre personne. C’est amusant, parce que ça me donne l’opportunité d’expérimenter des choses qui ne me seraient pas arrivées dans la vraie vie. En tant que chanteur, je peux interpréter mes chansons dans le but que les gens les entendent. Partager ma musique avec tout le monde est la meilleure partie.

Qu’attendez-vous de vos concerts à Los Angeles ? Pensez-vous que les fans américains seront différents des fans japonais ?

Jin : J’ai entendu dire que les fans américains étaient plus actifs, qu’ils aimaient danser et… (claque des doigts) groover. Au Japon, les gens apprécient de simplement regarder le show. Ma musique est de la musique de club, alors je voudrais vraiment que tout le monde se mette à bouger en l’entendant.

Est-ce qu’il y a quelque chose de particulier que vous aimez faire à Los Angeles ?

Jin : J’ai beaucoup d’amis à L.A., j’aime passer du temps avec eux. J’aime bien jouer au golf aussi. La vue et le temps sont tellement magnifiques dans ces moments-là. On ne peut pas vraiment avoir la même chose au Japon.

Dans quels autres pays est-ce que vous aimeriez vous produire ?

Jin : Partout en Europe, au Canada, dans d’autres parties de l'Asie… Ensuite j’aimerais rentrer au Japon et faire davantage de concerts solo là-bas.

Pouvez-vous laisser un message pour vos fans étrangers ?

Jin : Pour l’instant, je me produis à L.A. J’aimerais aller tout autour du monde, mais pour ça j’ai besoin d’entendre vos voix. Alors envoyez des lettres, allez sur Twitter (rires). Si vous pouvez, venez voir mes concerts. Partageons ma musique et amusons nous tous ensemble.


JaME aimerait remercier Krista Erickson, Rin Ueno et Ikuya Fuchigami pour avoir rendu cette interview possible.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités