THE MICRO HEAD 4N'S – A beginning from the end

chronique - 21.01.2013 06:00

Premier album, première tournée européenne, premier regard.

Nouveau groupe de visual kei ayant fait son apparition en août 2011, THE MICRO HEAD 4N'S ne s'était jusqu'à présent concentré que sur une succession de performances live au Japon. Il viendra en outre faire une tournée en Europe de février à mars prochain. Ce premier mini-album, sorti un an après ses débuts, est donc le bienvenu afin de découvrir enfin son univers musical.

THE MICRO HEAD 4N'S, c'est certes un groupe récent, mais dont les membres ont déjà fait leurs preuves sur la scène musicale nippone. Nous retrouvons ainsi TSUKASA à la batterie et ZERO à la basse, tous deux ex-membres de D'espairsRay, SHUN et Kazuya aux guitares, ayant fait partie de FANATIC◇CRISIS, ainsi que Ricky au micro, qui a déjà donné de la voix dans DASEIN et RIDER CHIPS.

Des membres expérimentés issus de formations que l'on ne présente plus, c'est un bon début, mais que vaut vraiment ce premier opus ?
On peut avant tout apprécier le fait que cette sortie soit un un mini-album de huit pistes, et non un simple single comme c'est souvent le cas, permettant de s'imprégner plus efficacement d'un univers jusque-là inconnu. On est alors plus enclin à leur pardonner la si longue attente entre le début de ses activités et la sortie tant attendue d'un premier CD.
Musicalement, l'ensemble est plutôt homogène et indubitablement rock, c'est rythmé, frais et harmonieux. On ressent la maturité des musiciens derrière chaque accord, ce qui est plus qu'appréciable.
La voix de Ricky, légèrement éraillée, colle parfaitement à l'ambiance de ce premier opus. C'est fluide et juste, ce qui est loin d'être tout le temps le cas dans le milieu du visual kei.
Il s'avère incroyablement facile de se laisser porter par la musique, chaque titre s’enchaînant à la perfection. Mention spéciale au premier morceau, sobrement intitulé A beginning from the end, qui s'avère être une introduction instrumentale redoutablement efficace. Elle donne ses premières couleurs à l'album, et a suffisamment été travaillée pour être écoutée avec autant de plaisir que chacune des chansons qui suivront.

Cet album n'a-t-il donc aucun défaut ? Le groupe a-t-il réussi l'incroyable pari du sans faute dès sa première sortie ? Hélas non.
L'homogénéité des morceaux, très agréable à la première écoute, est le principal point noir de cet opus. Elle peut malheureusement finir par rendre l'ensemble trop semblable. On ne sait plus quel morceau succède à tel autre, ce qui risque d'ennuyer à la longue. Il faut être électrisé pour avoir envie d'en entendre plus, or, cet album manque de surprises. C'est certes propre et lisse, mais peut-être un peu trop.
Le manque d'originalité est aussi à souligner : on a parfois l'impression d'avoir déjà entendu la même chose ailleurs. Peut-être les membres du groupe n'ont-ils pas eu envie de prendre trop de risques dès le départ, mais les compositions manquent de ce fait d'une empreinte qui pourrait les distinguer efficacement. On peut cependant espérer que cette frilosité aura disparu sur les prochains CD.

Ainsi, cette première sortie reste une réussite globale : simple mais efficace. On a envie d'y croire, et on attend avec curiosité de voir comment le groupe va évoluer. Ceux qui apprécient des groupes tels que ONE OK ROCK, L'Arc~en~Ciel ou encore Aqua Timez pourront être conquis.
A noter cependant que ceux qui y chercheront une quelconque ressemblance avec D'espairsRay seront forcément déçus. Malgré la présence de deux de ses ex-membres, THE MICRO HEAD 4N'S n'est en rien le digne successeur de ce groupe de visual kei mythique. L'univers musical est radicalement différent et le groupe ne semble pas vouloir recycler de vieux succès, mais plutôt se nourrir des expériences de chacun pour créer quelque chose de nouveau.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités