Silent Siren - Start→

chronique - 13.02.2014 06:00

Quand des mannequins sortent leur premier album …

Silent Siren est un groupe de J-Pop composé uniquement de jeunes femmes. Sa création remonte en 2010 quand Suu (chant / guitare) et Hinanchu (batterie), alors mannequins pour le magazine CUTiE et partageant une passion commune pour la musique, décident de former le groupe entre deux séances photos. Recommandées par Hinanchu, le groupe accueille par la suite Ainyan (basse) et Yana (synthétiser).

Après une participation remarquée au festival AGESTOCK2011 au Tokyo Dome fin 2011 et la sortie de deux mini-albums en indies en 2012, la formation connaît un changement de line-up suite au départ de Yana, qui sera remplacée par Yukarun. Quelques mois plus tard, Silent Siren fait ses débuts en major avec le single Sweet Pop!. Il faudra attendre avril 2013 pour découvrir son premier album, Start→.

Start→, parlons-en. Nous avons à faire ici à un opus frais et léger aux sonorités entraînantes. Constitué de douze pistes et pour une durée de moins d’une heure, le CD se compose d’un patchwork de genres, allant d’un électro-pop propre et efficace aux ballades mélancoliques, le tout nuancé dans un style assez rock grâce aux guitares crunchy, une basse mélodieuse et des patterns de batterie pêchus. On notera cependant un léger retrait du synthétiseur, instrument relativement discret sur certaines chansons.

L’ensemble reste néanmoins très agréable et on se laisse vite charmer par les rythmes simples et entraînant du premier single Sweet Pop! ou par la voix douce et mignonne de Suu. On accrochera également aux titres stella☆, URARA mais aussi Remember et le pétillant Soda, des chansons catchy aux mélodies naïves et irrésistibles. Mentions spéciales pour les ballades Nee, chanson toute douce qui aurait pu faire un ending d’anime remarqué, Zutto, pour son côté mélancolique et le titre rock très kawaii want CHU♡.

Cet album n’est pas exempt de défaut. On regrettera parfois l’absence de prises de risques dans la composition ou encore des arrangements parfois trop simples voire trop évidents. Niveau réalisation, le mixage de l’album dans son ensemble est correct mais un travail plus approfondi aurait été appréciable, notamment pour apporter plus de dynamisme dans le combo basse / batterie qui souffre d’un déséquilibre évident (basse parfois trop présente et batterie parfois trop en retrait).

L’album Start→ reste malgré tout un disque réussi, pour peu que vous soyez adeptes de ces sonorités. Nous sommes très impatients de découvrir ce que le groupe, déjà très prometteur, nous réservera à l’avenir.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités