Interview avec ROA à Japan Expo

interview - 05.01.2017 00:00

JaME a pu s'entretenir avec ROA, un groupe original jouant avec les sons orientaux et occidentaux, lors de son passage à la convention parisienne.

Invité pour la première fois à Japan Expo, le groupe de rock ROA a accepté de répondre aux questions de JaME sur son univers musical particulier, mêlant rock et tsugaru shamisen, ainsi que sur ses futurs projets.


Bonjour ! Comme il s'agit de notre première interview, pourriez-vous vous présenter pour les lecteurs de JaME qui ne vous connaitraient pas encore ?

ROA : Bonjour, nous sommes ROA. Nous sommes un groupe de musique comportant six membres, avec un chanteur, deux guitaristes, un bassiste, un batteur et un joueur de shamisen.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

AKABA : Bonjour, je suis AKABA, le batteur. Avant de former ROA, je connaissais déjà les autres membres car j’étais leur aîné en tant que musicien. Nous avons alors décidé de faire de la musique ensemble.

Pourquoi avez-vous choisi le nom ROA et que signifie-t-il ?

AKABA : ROA est l’acronyme de Relic of Ancestor et signifie “vestige des ancêtres”. Notre musique est un mélange des cultures orientale et occidentale, on appelle cela le wayôsecchû en japonais. Nous créons quelque chose de nouveau à partir de la fusion de musiques différentes.

Si vous deviez conseiller une chanson à quelqu’un qui vous écoute pour la première fois, laquelle choisiriez-vous ?

AKABA : Ce serait JAIRO.M, un titre emblématique de notre répertoire car le shamisen y est présent dès le début. Les paroles évoquent d’ailleurs le mélange de cultures : elles se lisent horizontalement, mais on peut aussi lire à la verticale en prenant la première lettre de chaque ligne.

Comment mixez-vous l’instrument traditionnel qu'est le shamisen au style rock ?

ROA : AKABA, le leader, compose des morceaux en réfléchissant à ce qui irait bien au shamisen. Ensuite, Moroboshimann, au shamisen, voit si cela est faisable et arrange sa partie. C’est ainsi que nous arrivons à intégrer le shamisen aux morceaux rock.

C’est votre premier concert en Europe, avez-vous des attentes particulières pour cette prestation à Japan Expo ?

AKABA : Nous avons grandi au Japon en écoutant et respectant la musique occidentale. Maintenant, notre groupe compose de la musique en fusionnant les sons orientaux et occidentaux. Nous sommes curieux de voir la réaction du public occidental face à notre musique.

Quels sont vos projets actuels ?

AKABA : Nous avons sorti trois disques récemment, en juin, en juillet et en août et nous faisons une tournée au Japon jusqu’au mois de novembre. A la fin de la tournée, nous révélerons nos projets pour l’année prochaine. Nous avons commencé à distribuer notre musique sur iTunes, il est donc possible d’acheter nos titres depuis l’Europe.

Avez-vous un dernier message pour les lecteurs de JaME ?

AKABA : La musique est un langage universel qui permet à plusieurs personnes de se comprendre malgré la barrière de la langue. J’espère donc pouvoir tous vous rencontrer bientôt, que ce soit au Japon ou en France. Et merci beaucoup d’avoir lu cet article !

JaME souhaite remercie ROA pour avoir rendu cette interview possible.


artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Japan Expo 2016

publicités