Psycho le Cému "Legend of Sword 2016 – The Return of the Legend" au Toyosu PIT

live report - 07.11.2016 00:00

Sept ans après, la Legend of Sword de Psycho le Cému fait son grand retour.

Après avoir été joué pour la dernière fois lors du dixième anniversaire du groupe en 2009, le numéro spécial de Psycho le Cému, Legend of Sword, a fait son retour au Toyosu PIT de Tokyo le 23 janvier dernier.

Les bâtons lumineux colorés des fans éclairent la salle tandis qu'en fond résonne la musique d'un célèbre RPG. Soudain, après que la salle fût plongée quelques minutes dans l'obscurité, le film d'introduction commence à être diffusé à l'écran. L'histoire présente cinq soldats élus qui entament leur voyage afin de vaincre le Dragon Meurtrier et sauver le monde : le chanteur DAISHI, jouant le rôle du Héros avec son épée magique Excalibur ; le guitariste AYA est la Fée ; le guitariste Lida est le Cyborg ; le batteur YURA-SAMA fait le Sage et enfin, le Prodige est joué par le bassiste seek. Le spectacle commence par une courte scène dans laquelle se déroule la bataille menée par les cinq héros contre le Dragon Meurtrier. Malheureusement, ils perdirent face à son pouvoir.

Les encouragements de la foule ramènent les cinq héros à la vie. Ils se relèvent et se mettent à interpréter la chanson d'introduction Murder Dance Kill, traduisant leur immense entrain. « Faites-moi entendre vos voix ! », la voix puissante de DAISHI s'empare d'emblée du cœur des fans. La chanson agressive avec ses guitares jumelles, mélodieuses et précises, ainsi que les coups de batterie rapides et soutenus enthousiasment l'auditoire. Au même moment, seek, qui s'est littéralement couvert de peinture rouge pour le corps, révèle son impressionnant charisme scénique avec ses lignes de basse acérées. L'assistance répond en levant le poing et en criant avec les trois guitaristes.

Lors de la chanson Ai no uta, la foule prend plaisir à danser avec AYA pendant qu'elle chante avec DAISHI. Le style interactif du spectacle du groupe atteint son paroxysme lorsqu'il joue sa reprise de Roman Hikou, un classique des années 90 du KOME KOME CLUB, ajoutant une touche rock à l'un des morceaux pop préférés des Japonais. Une fois encore, AYA mène le chant des fans avec sa chorégraphie captivante. Les mouvements et les voix unifiés des spectateurs créent dans la salle une vue spectaculaire.

Après cette chanson, la deuxième partie du spectacle commence avec la séquence dans laquelle DAISHI tient à ce que sa bande se batte à nouveau contre le Dragon Meurtrier. Tous se sont entraînés d'arrache-pied et sont fin prêts pour le combat final. D'ailleurs, durant cette scène, YURA-SAMA enseigne son coup de grâce aux fans. Eux aussi se préparent pour la dernière bataille en apprenant les pas de danse aérobique. Enfin, l'ultime combat entre les héros et le Dragon Meurtrier commence. Pendant la bataille, les spectateurs aident les héros en se joignant au coup de grâce exécuté par YURA-SAMA et ses pas de danse aérobique. A la fin, Excalibur, l'épée magique de DAISHI, transperce le dragon. Les héros sortent vainqueurs du combat et ramènent la paix dans le monde.

Cependant, le groupe continue de divertir les fans après la fin de la pièce. Les membres se rassemblent ainsi au centre de la scène avec leurs micros pendant que débute l'instrumental de la nouvelle chanson BLADE DANCE. Chaque membre chante une partie du morceau l'un après l'autre. Psycho le Cému démontre à l'audience qu'il sait vraiment bouger lors d'un nouveau numéro de danse durant lequel Lida proclame un rap passionné, pendant que YURA-SAMA et les spectateurs s'amusent à faire une chorégraphie aérobique ensemble. La chanson transforme littéralement la salle en piste de danse. Le groupe continue de faire plaisir à ses fans avec l'un de ses classiques kono hoshi ni negai o, puis plus tard, avec une chanson pop Shun ka shuu tô.

« Bonne année ! Est-ce que vous passez un bon moment ? Il fait assez froid avec ce costume alors j'aimerais jouer une chanson qui va me réchauffer. Je me jette souvent dans le public quand je suis excité alors faites attention à la peinture », dit seek aux fans avant qu'ils jouent le morceau déchaîné Liberty, Babies. seek, fidèle à sa parole, peint littéralement les fans de rouge en surfant sur la foule.

Le groupe conclut le spectacle avec Sei~excalibur~ken. DAISHI lève son épée pour exciter les fans avant le début de la chanson. Les riffs mélodieux des guitares jumelles réveillent le courage dans le cœur des auditeurs, qui chantent le refrain à pleins poumons avec le groupe. Le solo de guitare de Lida crée l'apogée de la chanson, et la formation ainsi que l'auditoire font trembler la salle, d'une capacité de 3000 personnes, en sautant ensemble.

Pendant le rappel, le groupe célèbre son brillant retour en jouant Akiramenai DAYS. « Cela fait un petit moment depuis notre retour. En tant que groupe, nous sommes plus forts qu'avant. Bien que nous ayons tous des caractères difficiles, nous voudrions continuer notre voyage ensemble. La prochaine chanson nous donne le courage de poursuivre nos rêves. Je ne peux pas imaginer ce spectacle sans celle-ci », dit DAISHI avant REMEMBRANCE, le titre de clôture. Dix ans se sont maintenant écoulés depuis que la formation a mis ses activités en pause en 2006, mais sa performance remplie d'espoir et les fans chantant avec elle ont écrit une nouvelle page de son histoire. « Je vous aime tous ! », crie DAISHI à la fin de la chanson, avant de prendre une photo avec l'auditoire à la fin du concert.


Set list

01. Murderer Death Kill
02. Kronos
03. Ai no uta
04. Nosferatu
05. Ichioku no Partisan
06. Roman Hikou
07. BLADE DANCE
08. Prism
09. Kono hoshi ni negai o
10. Shun ka shuu tou
11. Michi no sora
12. Liberty, Babies
13. Indra no ya
14. Last Emotion
15. Sei〜excalibur〜ken

Rappel

16. Gekiai Merry-go-round
17. Akiramenai DAYS
18. One Day
19. Ginrou
20. REMEMBRANCE
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités