Interview avec LM.C

interview - 25.10.2017 01:00

LM.C discute avec JaME de son nouveau single, de son voyage au Brésil, de ses dix ans de carrière et de ses plans pour le futur.

Le 17 juillet, LM.C a fait son troisième concert au Brésil lors du festival Anime Friends. JaME a eu l'occasion de rencontrer le duo quelques heures avant son concert afin de discuter de son nouveau single, de son voyage au Brésil, de ses dix ans de carrière et, de ses projets pour le futur.

Bonjour ! Nous n'avons pas eu la chance de vous rencontrer lors de vos précédentes venues au Brésil. C'est un plaisir de vous rencontrer et d'avoir cette opportunité.

maya : Merci

Cela fait quatre ans depuis votre dernière visite dans ce pays. Quels souvenirs avez-vous gardé de l'Amérique du Sud ?

maya : Et bien, c'est loin. On met pas mal de temps pour venir ici en partant du Japon donc c'était ma première impression. J'ai pensé qu'il ferait très bon, avec de fortes températures et un temps agréable. Cette fois-ci, il fait plus frais en revanche.
Aiji : Je pense que c'était lors de notre premier voyage au Brésil – beaucoup de fans sont venus nous voir à l'aéroport donc ça laisse une forte impression. De plus, leur enthousiasme était génial donc c'était très marquant ! J'ai eu le sentiment que même le public voulait vraiment profiter de la musique librement durant le concert et, ça aussi c'était plutôt impressionnant.

Cette année vous avez sorti un single en mars et un autre le 20 juillet mais votre dernier album, PERFECT RAINBOW, est sorti en 2014. Qu'est-ce que vous avez fait pendant ce temps ?

maya : En 2014, nous avons fait deux EP après avoir réduit le nombre de chansons et nous les avons réunis en un seul album. Nous avions donc PERFECT FANTASY et PERFECT RAINBOW, et nous les avons arrangés en un seul album en 2015 Over the Fantasy, Under the rainbow. Nous avons aussi fait une tournée à partir de ces albums. Sans sortir un nouvel opus ou un single, nous avons fait une série de concerts pour jouer les chansons des albums de la série Perfect une fois de plus. C'est ce que nous avons fait principalement.
Aiji : Et après ça, le single de cette année.
maya : Oui, cette production. 
Aiji : Ainsi que son enregistrement.

Que pouvez-vous nous dire à propos de votre nouveau single RAINMAKER ?

maya : En tant que chanteur, depuis un certain temps je réfléchissais à ce qu'être en vie signifiait et j'ai traduit ces sentiments en mots, c'est là d'où vient le message. Nous avons choisi la pluie comme thème. C'est sur la relation entre soi-même et le passé. J'ai essayé d'illustrer ce que je ressentais à ce propos.
Aiji : En ce qui concerne la composition, ça a donné une chanson différente de ce qu'on a fait jusqu'à maintenant. Mais, c'est une chanson rock de LM.C au style « très adulte » écrite avec toutes les émotions que représentent les dix ans de LM.C.

Quels sont vos projets maintenant ?

maya : Ah, nos plans. La sortie n'a pas encore été officiellement décidée mais, depuis l'année dernière, on a commencé à enregistrer avec un nouvel album à l'esprit.

Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur sa sortie ?

Aiji : On ne l'a pas encore annoncé au Japon donc on ne peut rien dire à part : dans « un futur proche ».
LM.C : (écoute la traduction de « un futur proche », répète la phrase sans cesse et rit).

Vous vous approchez des dix ans de carrière. Comment allez-vous fêter ça ?

maya : Et bien, je suis content d'avoir pu continuer pendant ces dix ans. On est allé au Brésil plusieurs fois, trois fois il me semble, et je suis heureux d'avoir eu l'occasion de revenir ici durant ces années.
Aiji : On a pas encore atteint la date des dix ans, ça c'est en octobre mais, on fait une tournée au Japon en y pensant. Nous et les fans nous attendons à des prestations palpitantes donc je pense qu'on sera capables de bien fêter notre dixième anniversaire.

Cette fois-ci, vous allez jouez à l'extérieur, ce qui est différent de vos précédents concerts. Avez-vous des attentes particulières ?

maya : Ce qu'on ressent ? Tout d'abord, nous ne sommes jamais allés à ce genre de grand festival au Brésil donc, on a vraiment hâte. C'était marrant de faire ce qu'on appelle des shows « spécial LM.C » dans des salles de concerts mais cette fois, on attend vraiment beaucoup de cet événement particulier tourné vers les anime. C'est grand, il fait beau et on a pas vraiment ce genre de festival au Japon alors on est très impatients.
Aiji : Oui, les deux dernières fois on a joué en solo mais ce genre d'événement dégage un sentiment particulier. On est pressés de jouer devant des personnes qui nous voient pour la première fois et de pouvoir en profiter.

En parlant d'anime, vous en regardez ?

maya : J'aime bien mais je ne m'y connais pas trop. Je suis intéressé par la culture de l'anime donc voir que l'animation japonaise est connue dans le monde entier est... Je ne sais pas pourquoi très classe dans un sens, donc j'aime ça. C'est intéressant. Mais je répète, je ne suis pas un spécialiste. Je ne m'y connais pas mais j'aime ça.
Aiji : J'aime aussi les anime mais moi non plus je n'y connais pas grand chose. En revanche, dès que je peux, j'essaie d'en voir un qui est sympa.
maya : Tu regardais pas quelque chose ?
Aiji : Bah, j'aime bien « Evangelion »
maya : « Eureka 7 » aussi.
Aiji : « Eureka 7 »... C'est celui dont FLOW a fait le générique, c'est ça ? Euh.. après...

J'ai l'impression que vous aimez tout ce qui est un peu futuriste en fait.

Aiji : Futuriste ? Comme de la science-fiction ?

C'est ça !

Aiji : Si on parle de films, j'aime « Star Wars ». Ceux en rapport avec les robots aussi, comme « Gundam ».
maya : Qu'est-ce qui en populaire au Brésil en ce moment ?

« Naruto », « Bleach », « Card Captor Sakura »...

maya : « Naruto » ? Rien de plus récent ?

Il y a aussi « Sailor Moon », « L'Attaque des Titans »...

Aiji : « Sailor Moon » ?

Oui, « Crystal ».

maya : Oh, le nouveau. Et « Youkai Watch » ? Vous connaissez ? Vous ne l'avez pas ici ?
Aiji : Ce n'est pas qu'ils ne l'ont pas, c'est qu'ils peuvent le voir
maya : Ah, d'accord. C'est mis en ligne en portugais, c'est ça ?
Aiji : C'est un anime comme « Pokémon »...appelé « Youkai Watch »

On regarde en ligne oui.

maya : Ils le font comme ça aussi ?

Ce n'est pas vraiment si populaire.

maya : C'est pas grave. « Pokémon », c'est bien aussi.

Et « Pokémon Go » ?

Aiji : C'est pas encore sorti au Japon. On pourra y jouer à la fin du mois. Vous y jouez ?

Ce n'est pas encore sorti ici non plus.

Aiji : Quel dommage !

On a appris que le public japonais est assez différent. Qu'est-ce que vous aimez le plus chez le public brésilien ?

Aiji : Comme je le disais avant, au Japon, on apprécie la musique de manière un peu plus passive mais ici, le public est plus spontané. C'est comme si, dès qu'on fait quelque chose, la réaction vient tout de suite après. C'est une grande différence.
maya : Hum. C'est très facile de voir que tout le monde veut profiter du concert ensemble et ça se fait très simplement. Je ne sais pas pour toute l'Asie mais, au Japon les gens sont plus timides donc ici j'ai l'impression que le public s'exprime plus directement.

Comme c'est votre troisième fois ici, avez-vous appris quelques mots en portugais ?

maya : « Olá » (salut) et « Obrigado » (Merci).
Aiji : On en connaissait d'autres non ?
maya : C'était plus long.
Aiji : C'était quelque chose comme : « Como está ? » (Comment ça va?)
maya : J'ai oublié.

Maintenant, vous avez appris « futuro próximo » (futur proche) !

LM.C : Ah oui ! Futuro próximo !!! (le répètent plusieurs fois et rient).

Pour finir, pouvez-vous laisser un message à nos lecteurs ?

Aiji : On a été invité à l'événement Anime Friendscette fois mais, ça fait quatre ans qu'on vient au Brésil. On pensait qu'on ne pourrait pas y aller mais grâce à l'entreprise Yamato et aux fans du Brésil et d'Amérique Latine qui nous ont demandé de venir, on a eu la chance de le faire. La scène et les fans de LM.C sont ici si vivants que, si on l'exige tous, on pourra peut être revenir. Merci. (rires)
maya : Je suis content qu'on ait pu revenir. Et comme c'est le dixième anniversaire d'LM.C on vous attendra à Tôkyô. On aura un concert en octobre, je vous en prie venez. Ça prend beaucoup de temps mais ça nous ferait plaisir d'avoir de vos nouvelles à travers des lettres, les réseaux sociaux, Twitter... On va joyeusement attendre vos messages du genre « je viens » ou « je suis venu vous voir ». On attendra, vraiment. Je pense que ça sera marrant. Vraiment.

Merci pour l'interview !

LM.C : Merci !

JaME souhaite remercier LM.C et Yamato pour avoir rendu cette interview possible.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités