Versailles au Nippon Budokan

live report - 22.06.2017 01:00

Après un retour sur scène fin 2015, le groupe de visual kei Versailles se produit pour la toute première fois au célèbre Nippon Budokan le jour de la Saint-Valentin.

Après un retour sur scène fin 2015, le groupe de visual kei Versailles se produit pour la toute première fois au célèbre Nippon Budokan le jour de la Saint-Valentin. Le quintette vient de finir sa tournée européenne et fête son dixième anniversaire cette année. Les spectateurs ont droit au nouvel album Lineage – Bara no Batsuei avec leur ticket d'entrée, et c'est également la seule manière de mettre la main sur cet opus.

Le grand Budokan, représentant habituellement la tradition japonaise, est aujourd'hui le château de Versailles, comme l'indique le nom du concert. Deux grands écrans sont disposés de part et d'autre de la scène. La salle est décorée sur le thème des cathédrales européennes, avec un important vitrail au coeur de la scène. Des notes de piano résonnent pendant que 70 choristes vêtus de noir et tenant des cierges s'installent sur l'estrade. La douce mélodie laisse place à une musique épique avec des appels et réponses entre choristes et spectateurs. Les membres de Versailles arrivent un à un sur scène. Ils semblent apparaître de dessous le vitrail central, éclairés par une lumière sainte.

Le premier titre de la soirée est Aristocrat's Symphony, qui exploite joliment la présence du choeur alors que des flammes s'élèvent en rythme. Les choristes se retirent de la scène pour la chanson suivante, ASCENDEAD MASTER, introduite par un jet de flammes continu. Le groupe profite du premier MC pour souhaiter aux fans la bienvenue au château de Versailles et au Nippon Budokan. Shouts and Bites, lente mais puissante, porte bien son nom, du fait des cris du chanteur KAMIJO accompagné des exclamations du guitariste HIZAKI et du bassiste MASASHI. Elle est suivie d'Inheritance, issue du nouvel album exclusif, la scène plongée dans une lumière rose. HIZAKI donne un solo de guitare endiablé. Le morceau se termine avec des choeurs sacrés, contrastant avec le début du titre suivant où KAMIJO crie « I want to suck your blood! ». Il s'agit du début de Vampire, et les lumières prennent cette fois-ci une teinte rouge.

HIZAKI et TERU se mettent sur les côtés de la scène, bien éclairés par les projecteurs, pour commencer Chandelier par un duo de guitares. KAMIJO déclare aux fans qu'ils sont les chandeliers qui apportent la lumière à Versailles. Le MC qui suit décrit la récente tournée européenne du groupe, et KAMIJO y raconte comment il s'est blessé en tombant de la scène en Pologne, tout en transmettant avec humour l'importance de l'accessibilité pour les fauteuils roulants. Moins de deux semaines après sa chute, le chanteur est déjà debout sur scène pour ses fans pour que leurs destins se croisent. C'est donc le début de Destiny- The lovers -. Les musiciens et les spectateurs lèvent tous une rose lumineuse, faisant du Budokan un jardin de roses aux multiples couleurs.

Selon une amusante proposition du guitariste TERU, il serait possible de jouer plus de chansons en augmentant le tempo de celles-ci. Versailles relève le défi et joue Philia de manière encore plus rapide que l'originale. La batterie de YUKI impose un rythme effréné que suivent les autres membres. Les solos de guitare de HIZAKI et TERU sont poussés à l'extrême, les notes s'enchaînent de façon impressionnante. Serenade est dédiée à feu le bassiste Jasmine You, membre éternel de Versailles. Le vitrail change d'aspect pendant cette séquence émotionnelle : un ange apparaît en haut de la projection, avant de disparaître à la fin de la chanson. L'imagerie change à nouveau pendant Faith and Decision, le vitrail devient un orgue sur lequel se repose un papillon. Les choristes reviennent à la fin pour chanter les mots « Endless dream forever » à l'unisson avec le public. Masquerade profite aussi des voix des choristes, puis Versailles sort de scène.

A leur retour pour le rappel, les cinq musiciens révèlent leurs plans pour 2017. Une tournée mondiale et une tournée japonaise auront lieu pour fêter le dixième anniversaire du groupe, le grand final ayant lieu le 17 décembre au Zepp Tokyo. Le rappel commence par Lineage, chanson éponyme du nouvel album. Les instrumentistes assurent les choeurs de la chanson et le public chante grâce aux paroles à l'écran. Après The Red Carpet Day et un deuxième rappel, le public lève à nouveau les roses colorées pour Sympathia. Versailles finit le concert comme toujours avec The Revenant Choir. Une pluie de confettis tombe sur le public de l'arène, les choristes se joignent aux musiciens, le final est une apothéose. Les membres de Versailles se donnent la main, les spectateurs font de même, et tout le monde fait un saut pour marquer la fin de ce concert.


Setlist
01. Aristocrat's Symphony
02. ASCENDEAD MASTER
03. Shout & Bites
04. Zombie
05. Inheritance
06. Vampire
07. Chandelier
08. DESTINY - The Lovers -
09. After Cloudia
10. Philia
11. Serenade
12. Faith & Decision
13. Masquerade

Rappel
01. Lineage
02. The Red Carpet Day
03. Sympathia
04. The Revenant Choir
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
galerie photos
publicités