Interview avec SKY-HI

interview - 01.11.2017 01:00

SKY-HI ne vous abandonnera pas.

2017 a été une année particulièrement chargée pour l’auteur-interprète et rappeur SKY-HI, qui a enchaîné nouveaux opus et nombreux concerts. Dans quelques jours, il se produira aux Etats-Unis, en France et au Royaume-Uni, dans le cadre de sa tournée mondiale SKY-HI Round A Ground 2017. A la veille de celle-ci, JaME s'est entretenu un long moment avec SKY-HI à propos de son univers musical.

Vous avez sorti votre premier single major Ai Bloom / RULE sous le nom de SKY-HI il y a quatre ans. Pensez-vous que votre approche de la musique a changé depuis ?

SKY-HI : A l’époque où j’ai fais mes débuts en major, j’ai choisi de devenir un artiste auteur-interprète avec un style rap car je pensais que cela me permettrait de continuer à me produire dans le monde musical. Cette décision m’a permis de créer des beats, d’ajouter des lignes mélodiques et d’écrire des paroles par moi-même. J’avais l’habitude de faire mes musiques en rappant avec un beatmaker en studio, comme le font la plupart des rappeurs. En outre, j’ai pu créer un son disco et des morceaux pop moi-même en studio. Ai Bloom est une des premières chansons que j’ai faites de cette façon.

Votre musique emprunte différentes directions – vous proposez des morceaux rap agressifs, des chansons pop rythmées, et même des ballades émouvantes. Si vous deviez recommander un titre à un nouvel auditeur afin de lui faire découvrir l’essence du style SKY-HI, quel serait-il et pourquoi ?

SKY-HI : Je dirais Marble car il transmet le mieux toute la « pop-itude » de ma créativité musicale. En outre, au Japon, tous les styles requièrent une touche pop et je pense que c’est une mode. Je pense également que grâce à cette chanson j’ai réussi à transmettre mon message au monde, et cela m’a beaucoup motivé. J’espère pouvoir créer des morceaux encore meilleurs.

Qu’est-ce qui vous a inspiré à devenir rappeur ?

SKY-HI : J’ai grandi en écoutant beaucoup de hip-hop américain, et un jour j’ai été émerveillé par la prestation télévisée d’un groupe de rap japonais appelé rhymester, je n’avais jamais vu de rappeurs japonais aussi géniaux. C’est à peu près comme cela que j’ai décidé de former un duo avec le guitariste avec lequel je travaillais à l’époque.

Comment écrivez-vous vos paroles ? Avez-vous des techniques particulières ?

SKY-HI : Pas vraiment, mais lorsque je crée une chanson, j’essaie de faire tenir le message en une phrase, et de m’en servir comme un squelette sur lequel je développe le reste du morceau. La forme finale des chansons me vient parfois en tête comme une image mouvante, et d’autres fois comme une formule.

Qu’avez-vous ressenti en passant d’un groupe avec autant de membres à artiste solo ?

SKY-HI : C’est plutôt l’inverse en fait. J’ai débuté comme artiste solo, puis j’ai rejoint AAA, donc mon style musical n’a pas été trop modifié par cela.

Vous avez récemment sorti un opus commun avec Czecho no Republic et vous figurez sur l’album collaboratif à paraître de MIYAVI. Comment ces collaborations ont-elle vu le jour, et que pouvez-vous nous dire sur ces expériences ?

SKY-HI : Ma carrière est passionnante car je reçois beaucoup de demandes de collaboration avec la culture rock. Chacun de ces artistes crée ses morceaux d’une façon différente et cela me motive beaucoup pour ma propre créativité. Pour moi, faire de la musique ensemble est le meilleur moyen de connaître des personnes remarquables et j’adore ça.

Y a-t-il d’autres artistes de genres différents avec lesquels vous aimeriez travailler ?

SKY-HI : Il y en a beaucoup ! En ce qui concerne les artistes j-pop, Tanaka Yasutaka et Tachibana Keita de w-inds. , et Yonetsu Gensui, entre autres. Je suis aussi fan de HOCUS POCUS et j’ai eu un aperçu de la scène musicale française dernièrement, donc j’aimerais travailler avec des artistes et musiciens français dans un futur proche.

En parlant de collaboration, vous avez également sorti un single numérique nommé RAPSTA avec SALU en août dernier, faisant directement suite à l’album que vous aviez sorti ensemble en 2016. Pouvez-vous nous parler de cette expérience ? Pouvons-nous attendre plus de collaborations entre vous deux à l’avenir ?

SKY-HI : SALU est un grand artiste. Je l’aime beaucoup en tant que meilleur ami ainsi que rival émérite, et je suis fan de ce qu’il fait. Nous avons beaucoup de points communs, et nous nous influençons l’un et l’autre par nos singularités. Nous avons tous deux cette agressivité à essayer de devenir de meilleurs artistes chaque jour, et cela nous fait du bien.

Vous avez sorti deux nouveaux singles au format numérique dans le monde entier en octobre, Marble et Bitter Dream. Que pouvez-nous en dire ?

SKY-HI : Marble parle de la beauté d’aller les uns vers les autres et de s’accepter. Nous sommes confrontés quotidiennement aux points de vue des autres, parfois certains sont durs à accepter et peuvent amener à des tragédies. Toutefois, si nous pensions, paraissions et agissions tous pareil, il n’y aurait jamais rien de neuf et tout serait absolument ennuyeux. Nous sommes tous différents, et nous avons également plusieurs personnalités en nous. Chacun de nous est unique et fait de ce monde un endroit coloré. Accepter la différence et aimer les gens autour de nous est la clé de la vie, et pour ce faire, nous devons commencer par nous aimer nous-mêmes. Des nouvelles comme celles du groupe suprématiste ayant tué plusieurs personnes dans le Sud des Etats-Unis m’ont inspiré à transmettre mon message avec plus de force au monde entier.

J’ai réalisé Bitter Dream avec un musicien que j’ai rencontré à Los Angeles. Sans se connaître très bien, nous l’avons emprunt d’ondes, de flow et d’énergie. Nous avons tenté de nous découvrir l’un l’autre tout au long du processus de création musicale. Je n’aime pas la façon dont le « rêve » est simplement décrit comme quelque chose de brillant, génial et agréable. Si vous voulez vraiment y arriver, il y a de l’amertume et de l’aigreur pour réussir à toucher son but. Je pense qu’un rêve est réellement la somme de tout cela.

Il semble que vous ayez enchaîné rapidement de nombreuses sorties ces derniers temps. Comment gardez-vous un niveau d’énergie suffisant avec un emploi du temps aussi intense ?

SKY-HI : J’ai récemment traversé des moments difficiles, et faire de la musique et me produire sur scène sont quasiment les seules choses qui me donnent de l’énergie, donc c’est naturel pour moi d’être constamment en mode créatif. N’hésitez pas à me donner vos conseils pour surmonter ces moments difficiles.

Y a-t-il des choses en particulier que vous êtes impatient de voir ou d’expérimenter durant votre tournée Round A Ground 2017 ?

SKY-HI : Ce sera une super tournée expérimentale pour moi afin d’essayer de nouvelles choses. Je vais également travailler avec des musiciens et des artistes locaux, c’est une autre chose qui me ravit. Afin d’être accepté et aimé, je vais donner le meilleur de moi-même. Ce serait merveilleux si je pouvais créer de la musique avec des musiciens locaux.

Qu’est-ce que les fans étrangers peuvent attendre de vos concerts ?

SKY-HI : Mes prestations de rap, de piano-voix, et des performances avec des danseurs, entre autres. Je fais également des apartés dramatiques dans lesquelles les danseurs dansent en fonction de ce que je rappe. Cela a été bien reçu au Japon et je suis curieux de connaître les réactions du public étranger sans doublage, je vais essayer de créer une bonne atmosphère sans parler.

Quel est le meilleur moyen d’apprécier un concert de SKY-HI ?

SKY-HI : Venez comme vous êtes et regardez le spectacle. Appréciez le concert comme vous le souhaitez parce que je suis simplement trop heureux de vous rencontrer. Savourez l’expérience SKY-HI.

Quels sont vos projets après votre tournée mondiale ?

SKY-HI : Pour la fin de cette tournée, je vais donner des concerts au Japon et je vais essayer de donner une performance dualiste en tant que rappeur et en tant qu’artiste avec un groupe complet. J’espère que mes fans aimeront ce contraste.

Avez-vous un message pour les lecteurs de JaME ?

SKY-HI : Merci beaucoup d’avoir porté attention à cet article qui m’est consacré. Je ne vous abandonnerai pas pour avoir découvert SKY-HI grâce à JaME, en continuant à faire de la bonne musique, et j’espère que je resterai quelque part dans votre mémoire et que ce lien grandira toujours plus. Merci !

JaME souhaite remercie SKY-HI et avex entertainment Inc. pour avoir rendu cette interview possible.

Marble est disponible en téléchargement et en écoute en ligne sur :
- iTune : https://itunes.apple.com/album/marble/id1286962931?app=itunes
- Apple Music : https://itunes.apple.com/album/id1286962931?app=apple
- Spotify : https://open.spotify.com/album/2XdLaQy0SeXd7xhj8bXDSa


Extraits live





Clips





items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
publicités