Interview de Ra:IN après Japan Expo

interview - 23.07.2008 08:00

Le groupe de Pata, Ra:IN nous accorde une interview le lendemain de son concert.

Lundi 7 juillet, quelques heures avant la séance de dédicaces à la boutique Harajuku, et au lendemain d'un showcase à Japan Expo quasi unanimement salué par le public présent. Nous retrouvons les deux membres de Ra:IN, à savoir michiaki, ancien bassiste dans Loudness et guitariste du groupe The Toys, et PATA, guitariste de X JAPAN, à leur hôtel pour une longue interview. Décontraction et bonne humeur ont été de mise pour une discussion enjouée qui a fait le tour de la carrière du groupe et de leur nouvel album, Metal Box.

Bonjour, pourriez-vous présenter Ra:IN?
PATA & michiaki : Ra:IN est un groupe d'idiots (rires).

Comment avez-vous trouvé le showcase du dimanche à Japan Expo?
michiaki: Nous avons beaucoup apprécié le concert de dimanche.

Est-ce que vous attendiez quelque chose de particulier de ce concert?
michiaki : Nous avons été très surpris car nous ne nous attendions pas à voir autant de monde et nous avons aimé l'accueil et la réaction du public. C'était dommage que nous ne fussions que deux.

N'était-ce, d'ailleurs, pas trop dur de jouer sans les deux autres membres du groupe ? Êtes-vous contents du résultat ?
michiaki : Oui, effectivement ce n'est pas évident, c'était la première fois que nous jouions dans de telles conditions, sans D.I.E. et Tetsu, mais nous sommes assez contents du résultat car il n'y a pas eu de problème durant le live (rires).

La musique d'introduction que nous avons entendue hier est assez reposante et calme, est-ce une façon de préparer le public à rentrer dans votre musique?
michiaki : Oui, nous utilisons des sons un peu asiatiques étant nous-mêmes japonais, donc nous nous en servons pour préparer le public à chaque début de live.

Avez-vous prévu de revenir en France prochainement avec la totalité du groupe?
PATA : En fait, hier (dimanche 6 juillet 2008), nous avions prévu de venir avec le groupe en entier mais ça n'a pas pu se faire à cause de quelques soucis. Nous avions aussi d'autres propositions mais ce n'était pas compatible avec nos disponibilités. Donc ça ne s'est fait qu'avec nous deux hier soir.
michiaki : Mais nous avons prévu de revenir avec tout le groupe très vite.

Savez-vous quand ?
michiaki: Nous ne savons pas pour le moment, mais nous aimerions revenir le plus vite possible (rires).

Et seriez-vous intéressés par des concerts aux Etats-Unis ou dans d'autres pays ?
michiaki: Oui, n'importe où, ce serait parfait.

Le nouvel album, Metal Box, introduit un nouveau membre, D.I.E., comment s'est passé son introduction dans le groupe ?
michiaki : Nous le connaissions déjà depuis des années et il était déjà membre de session sur le précédent album, alors il n'y a pas eu de problème particulier.

A-t-il changé, une fois admis définitivement dans le groupe, votre façon de voir et de concevoir la musique ? Si oui, Est-ce que c'est d'une façon plus heavy metal ou bien dans l'approche mélodique ?
michiaki : Oui, il a apporté du changement dans notre façon de voir la musique, il y a un apport d'un son plus électronique maintenant.

Dans Metal Box, les soli sont plus nombreux qu'auparavant et vraiment impressionnants, est-ce l'évolution de Ra:IN que de proposer de plus en plus de soli ?
PATA: Peut-être ! (rires) On verra bien avec le prochain album, ça viendra comme ça. (rires)

D'ailleurs, en parlant de solo, michiaki, dans le live d'hier, vous avez fait un solo de basse, c'est quelque chose que l'on entend rarement de la part des groupes japonais qui viennent en Europe. Pourquoi avez-vous fait ce solo ? Cherchiez-vous à faire passer quelque chose en particulier en jouant ce solo ?
michiaki : Je le fais à chaque fois que nous faisons un live avec Ra:IN, et je le joue juste par plaisir, je n'ai pas de message à faire passer en le jouant. Hier il y avait l'environnement idéal à cela, tout simplement ! (rires)

Au niveau des ambiances, vos trois albums sont vraiment différents, et Metal Box porte bien son nom. Aviez-vous en tête l'idée de jouer de façon plus violente et l'image de ce que vous vouliez jouer, ou bien est-ce venu en studio en jouant ensemble ?
michiaki : Pour le premier album, c'était une réunion de trois membres de session qui voulaient jouer ensemble sans idée particulière, en tant que groupe "primitif". Depuis le début, nous jouons sans savoir ce que va donner le son pour le futur album, ça vient en jouant ensemble.

Et d'ailleurs, à propos de compositions, comment vous organisez-vous pour créer votre musique ?
michiaki : Cela dépend des morceaux. Il y a des morceaux que nous jouons tous ensemble, en apportant chacun nos idées, avec une part d'improvisation, tandis que pour d'autres, c'est l'un des membres qui amène un morceau déjà fait et le présente au reste du groupe.

Le chant est de plus en plus présent dans les chansons de Ra:IN, est-ce que vous voulez à terme faire un album où le chant serait présent sur toutes les chansons ?
PATA : On verra bien, si l'on trouve le chanteur adéquat, nous le ferons ! (rires)
michiaki : C'est vrai qu'il y a tout de même plus de chant dans notre dernier album et nous voulions ce changement.

Mais est ce que vous recherchez un chanteur, ou vous le recruterez si l'occasion se présente ?
michiaki : Cela se fera par rencontre ! (rires)

michiaki, vous écrivez et chantez sur de plus en plus de chansons dans l'album, quels sont vos sujets favoris? De quoi aimez-vous parler dans vos textes ?
michiaki : J'écris sur des sujets plutôt abstraits. Les gens qui écoutent ces chansons peuvent interpréter ces paroles de leur propre manière.

Quand on voit votre groupe, on ressent que la scène heavy metal japonaise est comme une sorte de grande famille. Ainsi on peut apercevoir PATA dans le film Attitude, est-ce ainsi en dehors de la scène ?
PATA : Ah, je n'ai pas encore vu le film, mais effectivement nous sortons et nous nous voyons souvent entre amis pour boire un verre ensemble. (rires)

Actuellement, quels sont les groupes que vous préférez ?
PATA & michiaki : Hum... Ra:IN ! (rires)

A part Ra:IN quels sont les albums que vous écoutez en ce moment ?
PATA : Je n’écoute rien de particulier.
michiaki : J'écoute beaucoup de rock et de musique ethnique à consonance indienne.

Qu'est-ce que vous avez fait à Paris depuis que vous êtes arrivés et qu'est-ce que vous comptez faire ?
PATA : Hum... (rires)
michiaki : D'abord, nous allons nous reposer, puis nous comptons visiter Paris dès que nous aurons un peu de temps.

PATA, vous disiez dans votre DVD de guitare que vous aviez commencé à apprendre votre instrument en jouant du QUEEN mais que vous aviez arrêté d'en jouer quand vous aviez voulu jouer les soli ? Y arrivez-vous maintenant?
PATA : (rires) Non non, j'ai arrêté à 16 ans mais je n'ai jamais tenté d'en jouer depuis. (rires)

Mais vous écoutez toujours du Queen ?
PATA : Oui oui, bien sûr.(rires)

Et que pensez-vous de leur reformation ?
PATA : Je les ai vus en live et je suis aussi un grand fan de Paul Rodgers (Paul Rodgers est le chanteur culte des groupes FREE et Bad Company, et actuellement chanteur dans Queen).

Qu'avez-vous pensé du public français durant votre concert ?
michiaki : Nous avons vraiment été surpris par le public ! (rires) Lors de notre dernière venue, nous avions ressenti une scission entre les différentes parties du public, japonais et européen, alors que là nous avons vraiment apprécié la communion totale et l'ambiance donnée par tous les spectateurs présents!

Quelle est la différence que vous voyiez avant et qui n'est plus aujourd'hui ?
michiaki : Nous avons été très contents de l'ambiance qui s’est créée et du fait que nous ayons été reçus avec beaucoup de joie et une attitude très enjouée (rires). En 2005, nous jouions avec incertitude, nous ne savions pas l'accueil que nous allions recevoir, et cette fois-ci nous avons été très bien reçus. Je pense qu'il est tout de même difficile d'expliquer la différence entre les deux publics que nous avons eus.

Pensez-vous faire des collaborations avec d'autres artistes, ou bien voulez vous juste jouer, et peut-être avec d'autres, au fur et à mesure des rencontres que vous faites ?
michiaki : Inch’Allah ! (rires)

Avez-vous un message à faire passer à vos fans et nos lecteurs ?
PATA : (réfléchit longuement) Nous espérons revenir en France prochainement !

Avec tout le groupe ?
PATA : Avec tout le groupe Ra :IN bien sûr ! (rires)

Merci beaucoup pour cette interview !
michiaki et PATA : Merci à vous!


JaME tient à remercier Nicolas de Paris Visual Prod, Yumi pour la traduction et Ra:IN pour leur gentillesse et leur disponibilité.

Les photos sont tirées de leur concert du 6 juillet à Japan Expo.
items liés
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Japan Expo 2008

galerie photos
publicités