Conférence publique de miyavi

interview - 14.07.2008 08:00

miyavi était donc présent au festival Japan Expo où il a pu s'exprimer devant son public

La conférence de presse commence à 18 h 35 devant un parterre de fans moins nombreux qu'au défilé. Il faut dire que peu de gens étaient au courant...

Tout à l'heure a eu lieu les remises des Japan Expo Awards, vous avez été classé 2e dans le top five des artistes les plus attendus en France, quelle est votre réaction ?
Je vous en remercie beaucoup. Je suis très content d'avoir été nommé, et je ferai de mon mieux pour que l'année prochaine je sois numéro 1 !
Avez-vous un commentaire à faire sur le n°1 masculin, Gackt ?
"Oh, merde" [il rit]. Non, il est comme mon grand frère, j'ai énormément de respect pour lui. Je lui en parlerai au téléphone, mais c'est moi votre numéro un !

Demain soir, vous allez donner votre concert à l’Olympia, avez-vous préparé des surprises ?
Les surprises sont secrètes. Je suis content de faire ce premier concert en France. Je prends du bon temps et j’espère que vous aussi vous prendrez du bon temps.

Étant donné le succès que vous avez en occident, cela va-t-il vous pousser à avoir un fan-club pour les étrangers ?
Bien sûr, je souhaite ouvrir un fan-club officiel, et maintenant cela va être plus simple puisque j'ai commencé à avoir des contacts. Seriez-vous dans le Fan club ? Je vais demander à mon management.

Vous mélangez divers genres musicaux dans vos compositions, n'est-ce pas difficile à concevoir ?
Je mélange différents styles musicaux, alors, oui, c'est un mix peu compliqué, mais je veux montrer ce qu'est aussi la musique traditionnelle, mais c'est vrai que c'est compliqué.

Dans votre dernier album, on entend votre fierté d'être japonais ?
C'est vrai, j'ai décidé de monter mon côté japonais car j'ai réalisé que j'étais aussi un artiste japonais, ce n'est pas qu'une question d'honneur, mais c'est surtout une question d'identité.

Quelles sont vos valeurs du Japon que vous aimeriez transmettre à vos fans ?
Je veux juste rencontrer différentes cultures et je veux découvrir les cultures occidentales. En même temps, je voudrais que vous, en occident, vous appreniez la culture de mon pays et, moi, je voudrais vous expliquez ma culture à travers mes chansons. S'il y a une chose dont je suis fier et à laquelle je suis sensible, c'est kabuki, les geta (chaussures traditionnelles qu'il porte lors de cette conférence de presse) et le kimono.

Vous avez travaillé avec SUGIZO, qui a fait quoi sur la chanson du cd ?
SUGIZO est un grand. et c'est un artiste que je respecte beaucoup. Il est comme une mère pour moi. Dans S.K.I.N., avec Gackt, ils sont comme mon frère, mon père, ma mère, ma soeur...

Avec les musiciens qui vous accompagnent sur scène, comment s'est passé le concept ?
(Miyavi se mord la bouche) Je ne sais pas (il plisse le front), je ne sais pas trop, c'est un feeling. Quand j'ai pensé au concept, j'ai cherché un mot japonais traditionnel comme kabuki, hanabi, tempura, geisha. Et kabuki m'a semblé être un mot Visual Kei. Car, comme dans le Visual Kei, les acteurs se maquillent, montent sur scène, se montrent, et puis c'est un type de théâtre pour toutes les classes sociales pas uniquement pour une élite. Le kabuki c'est pour le peuple et je veux moi aussi que ma musique soit pour tout le monde.

En écoutant ce que vous avez fait dans le passé, est-ce que vous vous dites "j'ai été très mauvais à ce moment là", ou "là c'était bon" ?
En fait, je suis partagé, et quelque fois je suis étonné, quelque fois j'aime, quelque fois j'aime pas, mais pouvoir reconnaître qu'on se soit trompé prouve que l'on a évolué, je pense.

Est-ce que vous pourriez dire quelques mots en français ?
Dans tous les pays où je passe en Espagne, Finlande, Suède, en France, j'essaie de dire un mot dans la langue. En français, je connais seulement 3 mots : Bonjour (il cherche)... Bon Appétit, et Je t'aime...

Passons aux questions du public maintenant dit le présentateur, et pendant que l'organisation se met en place, Miyavi reprend "Je vous aime". Mais finalement, il n'y aura aucune question du public, le présentateur continue donc à poser les siennes.
Est-ce que vous avez des projets ?
Hmm (il cherche). Pour le moment je n'en ai pas. Après cette tournée. Ah ! Si, je veux rentrer chez moi, me reposer, prendre une douche et dormir. Oui, je veux dormir dans mon lit.

Auriez-vous un talent caché ?
Je ne sais pas (après quelques instants de réflexion), je pense que... je sais pas, non, je peux manger plus de huit bols de riz d'affilé.

Vous travaillez avec Yorke, un peintre qui souhaite se consacrer à son activité, sa collaboration dans les KAVKI Boys est-elle finie ?
Non, non. Ma casquette a été conçue par lui d'ailleurs. Il y a eu des problèmes ce qui a fait naître cette rumeur, mais nous avons de prochains projets ensembles, et je pense que je travaillerai encore avec lui très prochainement. Pour le moment les KAVKI Boys n'ont pas de membres précis, il y différents artistes.

Comment les recrutez-vous ?
Quelques fois, je rencontre ces artistes dans des clubs, des bars de Tokyo, de Los Angeles ou dans la rue aussi, tout simplement, de Tokyo, Los Angeles.

Maya de LM.C a été votre guitariste, que pensez vous de son travail ?
Quelques fois, je suis très content de ce qu'il fait, et je vais le voir en concert, à Tokyo aussi quelque fois. Nous sommes des amis, sans problèmes, je me sens très proche.

Avez-vous un message pour vos fans ?
Je voudrais vous remercier. Demain, vous viendrez à mon concert ? (le public hurle). Il vient de s'apercevoir que certains fans viennent de Russie. Il continue en disant : J'aimerais aller dans tous les pays d'Europe, comme l'Italie, la Russie, dans tous les pays de l'Amérique de l'est à l'ouest, en Afrique, en Asie. Et j'espère aller dans tous ces pays l'année prochaine. Et si je n'y vais pas, vous savez que ça sera la faute de mon manager (manager qui est en train de filmer la scène d'ailleurs) pour que se sache comment vous sentez les choses, écrivez sur mon Myspace, et ça me prend du temps pour répondre à tous mes mails, mais je le fais, je souhaite vraiment savoir ce que vous en pensez, je reviendrais très bientôt et j’espère que vous vous amuserez demain.


Les photos sont tirées du show case pour le défilé Laforet HARAJUKU qui avait lieu quelques heures plutôt devant 15000 personnes.
artistes liés
commentaires
blog comments powered by Disqus
themes liés

Japan Expo 2008

galerie photos
publicités